EAU ET BIODIVERSITÉ
 

Projet d’arrêté relatif à la suspension de la chasse de la barge à queue noire en France métropolitaine pendant la saison 2019-2020

Du 03/07/2019 au 25/07/2019 - 7057 commentaires

{}
Le projet d’arrêté propose pour la saison 2019-2020 une reconduction de la suspension de la chasse de la barge à queue noire jusqu’au 30 juillet 2020.

{}
La barge à queue noire est classée « vulnérable » sur la liste rouge France et « quasi menacée » sur la liste rouge mondiale de l’UICN. Elle fait l’objet d’un plan international dans le cadre de l’Accord sur la conservation des oiseaux d’eau migrateurs d’Afrique-Eurasie (AEWA). Ce plan a été renouvelé en décembre 2018 pour une période de 10 ans. Il interdit la chasse dans tous les pays.

C’est pour tenir compte de ce plan international que le ministre en charge de l’écologie a décidé par arrêté du 1er août 2018, de prolonger d’un an le moratoire sur la chasse de la barge à queue noire, soit jusqu’au 30 juillet 2019. Cette période fait suite à deux périodes de suspension de la chasse : de 2008 à 2013, de 2015 à 2018.

Le ministre en charge de l’écologie a mis en place en janvier 2019 un comité d’experts sur la gestion adaptative. Avant le 30 juillet, date de fin du moratoire, il a demandé à ce comité de lui fournir un avis relatif à la gestion de la barge à queue noire.

Dans son avis en date du 13 mai 2019, le Comité d’experts a préconisé un quota de 210 individus pour la seule sous-espèce islandaise, chassable en novembre et décembre. En effet, la sous-espèce continentale étant en mauvais état de conservation, toutes les mesures doivent être prises pour ne pas prélever d’oiseaux de cette sous-espèce, d’où la mesure de restriction sur les deux derniers mois de l’année.

Cependant, compte tenu du renouvellement en décembre 2018 du plan international de l’AEWA pour une période de 10 ans, qui interdit la chasse dans tous les pays, seule une révision de ce plan permettrait d’examiner la possibilité de chasser des individus de la sous-espèce islandaise.

C’est pourquoi, le projet d’arrêté soumis à la consultation du public propose pour la saison 2019-2020 une reconduction de la suspension de la chasse de la barge à queue noire jusqu’au 30 juillet 2020.

Ce projet a fait l’objet d’un vote défavorable lors du Conseil national de la chasse et de la faune sauvage (comité consultatif rassemblant des représentants de chasseurs, des acteurs scientifiques et associatifs) du 2 juillet 2019

La synthèse de la consultation du grand public est disponible au lien ci-dessous.


Télécharger :

Commentaires
  •  Avis favorable, par Grange , le 25 juillet 2019 à 19h06

    Avis très favorable mais pour une durée minimum de 3 ans

  •  Chasse de la barge à queue noire , par Viel , le 25 juillet 2019 à 19h05

    Pour la reconduction de la suspension de la chasse de la barge à queue noire jusqu’à juillet 2020

  •  Avis favorable au projet d’arrếté, par Diraison Martin , le 25 juillet 2019 à 19h04

    Le statut de conservation de cette espèce nécessite au minimum la reconduction du moratoire.

  •  Avis très favorable à la suspension de la chasse de la barge à queue noire, par Klein Sandra , le 25 juillet 2019 à 19h01

    Avis très favorable pour la suspension de la barge à queue noire mais pour une durée minimum de 3ans !

  •  Quota à 0 et pour au moins 3 ans , par Huret , le 25 juillet 2019 à 18h45

    On ne peut pas compter sur les chasseurs pour suivre le nombre d’individus tués et stopper toute chasse dès lors qu’un certain nombre est dépassé. Ils ne peuvent pas être juge et partie. Donc seule une interdiction totale doit être envisagée.

  •  Défavorable au maintien du moratoire, par LAGRANGE Philippe , le 25 juillet 2019 à 18h38

    Je suis défavorable au projet d’arrêté maintenant un moratoire et en conséquence favorable à une réouverture de la chasse à la barge à queue noire dans le cadre du principe de gestion adaptative

  •  Oui mais pour trois ans la suspension de la chasse de la barge à queue noire , par Cesbron , le 25 juillet 2019 à 18h33

    Un déclin notoire est noté pour la barge à queue.... Il est evident qu ’elle ne doit pas être chassée pendant au moins 3ans.... Évidemment que la chasse ne devrait pas être autorisée pour cette espèce. Evidemment

  •  Oui à la suspension de la chase de la barge à queue noire pour au moins trois ans , par Odile Ménier , le 25 juillet 2019 à 18h23

    Le moratoire doit être reconduit au moins pour trois ans Merci

  •  Oui mais pour 3 ans , le 25 juillet 2019 à 18h19

    le moratoire doit être reconduit sur une durée minimale de 3 ans.

  •  Non à la chasse de cette espèce, par PEREDES L , le 25 juillet 2019 à 18h17

    En raison du déclin prononcé de cette espèce de Barge à queue noire, plusieurs pays se sont engagés dans un programme de sauvegarde. Pour qu’il réussisse, il faut suspendre cette chasse. Protégeons enfin notre biodiversité !

  •  Le moratoire doit être reconduit sur une durée minimale de 3 ans., par RICHARD Noëlie , le 25 juillet 2019 à 18h11

    Afin de préserver cette espèce, le moratoire doit être reconduit sur une durée minimale de 3 ans. Les dernières saisons de reproduction de la Barge à queue noire en Islande ne sont pas rassurantes pour la population qui pourrait suivre le déclin de la population continentale. Les pressions et menaces que connaissent les limicoles prairiaux en Europe commencent à sévir également en Islande. Cette population qui a fortement progressé en profitant du changement climatique ne semble plus dans la même dynamique.

    C’est donc un quota ZERO sur 3 ans qu’il faut instaurer pour ne pas nuire à la conservation de l’espèce.

  •  Suspension pour 3 ans, par Vieville Justine , le 25 juillet 2019 à 18h11

    Oui à la suspension mais pour 3 ans.

  •  Pour un quota de 3 ans pour conserver cette espèce, par PEREDES M , le 25 juillet 2019 à 18h09

    En raison du déclin prononcé de la sous-espèce continentale de Barge à queue noire (Limosa limosa), l’ensemble des pays de la voie de migration se sont engagés dans le plan international d’action de l’AEWA, reconduit en décembre 2018 pour une période de 10 ans, à ne plus ni chasser la sous-espèce continentale, ni la sous-espèce islandaise (L. l. islandica) de Barge à queue noire.

    C’est donc un quota ZERO sur 3 ans (et non 1 an) qu’il faut instaurer pour ne pas nuire à la conservation de l’espèce.

  •  Stop chasse à la Barge à queue noire, par Raboin Patrick , le 25 juillet 2019 à 18h08

    Je suis contre cette chasse !

  •  Opposé, par Florian , le 25 juillet 2019 à 18h07

    Bonjour,

    Je suis favorable à la réouverture de la chasse de la barge à queue noire avec des quotas très stricts, quitte à ce que ce soit quelques dizaines d’individus.

    Ainsi les chasseurs continueront à fournir des données sur l’espèce qui compléteront le travail des scientifiques.

    Cordialement

  •  Non et non , le 25 juillet 2019 à 17h56

    Il faut réouvrir la chasse de la barge à queue noire, compte tenu des éléments fournis par les scientifiques. Avis défavorable à cet arrêté.

  •  Oui à la suspension de la chasse à la barge à queue noire, par C.B , le 25 juillet 2019 à 17h54

    La chasse aux espèces menacées devrait tout simplement être interdite.
    Avec son statut de conservation critique, il est évidemment positif de suspendre la chasse de cette espèce, cela aurait dû être effectif depuis bien longtemps. La durée d’un an reste insuffisant, le moratoire devra être reconduit pour au moins 3 ans et au-delà.

  •  1 an c’est bien, 3 ans c’est mieux, par Even PAPIN , le 25 juillet 2019 à 17h54

    Bonjour,
    je suis favorable à la suspension de la chasse de la barge à queue noire pour une durée d’au moins un an, et souhaite que cette durée soit portée à 3 ans.

  •  Dépôt moratoire !, par Bastide , le 25 juillet 2019 à 17h54

    La barge a queue noire est une espèce menacée a l’échelle nationale et mondiale, cependant certains pays ont eu une prise de conscience et la protègent. En France cette espèce est chassable malgré le déclin des populations... de plus cette situation met la France en situation délicate puisqu’elle ne répond pas aux accord signés lors de la directive oiseaux...

  •  Stop chasse barge a queue noire, par Vacher , le 25 juillet 2019 à 17h52

    STOP ! la France est mise en demeure pour manquement à ses obligations de protection d’espèces menacées. Sont particulièrement visés la chasse des oiseaux migrateurs, d’espèces en mauvais état de conservation, et le piégeage indifférencié sous prétexte de tradition.ASSEZ !