EAU ET BIODIVERSITÉ
 

Projet d’arrêté relatif à la suspension de la chasse de la barge à queue noire en France métropolitaine pendant la saison 2019-2020

Du 03/07/2019 au 25/07/2019 - 7057 commentaires

{}
Le projet d’arrêté propose pour la saison 2019-2020 une reconduction de la suspension de la chasse de la barge à queue noire jusqu’au 30 juillet 2020.

{}
La barge à queue noire est classée « vulnérable » sur la liste rouge France et « quasi menacée » sur la liste rouge mondiale de l’UICN. Elle fait l’objet d’un plan international dans le cadre de l’Accord sur la conservation des oiseaux d’eau migrateurs d’Afrique-Eurasie (AEWA). Ce plan a été renouvelé en décembre 2018 pour une période de 10 ans. Il interdit la chasse dans tous les pays.

C’est pour tenir compte de ce plan international que le ministre en charge de l’écologie a décidé par arrêté du 1er août 2018, de prolonger d’un an le moratoire sur la chasse de la barge à queue noire, soit jusqu’au 30 juillet 2019. Cette période fait suite à deux périodes de suspension de la chasse : de 2008 à 2013, de 2015 à 2018.

Le ministre en charge de l’écologie a mis en place en janvier 2019 un comité d’experts sur la gestion adaptative. Avant le 30 juillet, date de fin du moratoire, il a demandé à ce comité de lui fournir un avis relatif à la gestion de la barge à queue noire.

Dans son avis en date du 13 mai 2019, le Comité d’experts a préconisé un quota de 210 individus pour la seule sous-espèce islandaise, chassable en novembre et décembre. En effet, la sous-espèce continentale étant en mauvais état de conservation, toutes les mesures doivent être prises pour ne pas prélever d’oiseaux de cette sous-espèce, d’où la mesure de restriction sur les deux derniers mois de l’année.

Cependant, compte tenu du renouvellement en décembre 2018 du plan international de l’AEWA pour une période de 10 ans, qui interdit la chasse dans tous les pays, seule une révision de ce plan permettrait d’examiner la possibilité de chasser des individus de la sous-espèce islandaise.

C’est pourquoi, le projet d’arrêté soumis à la consultation du public propose pour la saison 2019-2020 une reconduction de la suspension de la chasse de la barge à queue noire jusqu’au 30 juillet 2020.

Ce projet a fait l’objet d’un vote défavorable lors du Conseil national de la chasse et de la faune sauvage (comité consultatif rassemblant des représentants de chasseurs, des acteurs scientifiques et associatifs) du 2 juillet 2019

La synthèse de la consultation du grand public est disponible au lien ci-dessous.


Télécharger :

Commentaires
  •  Avis DEFAVORABLE, par Joseph Rossi , le 25 juillet 2019 à 15h45

    La gestion adaptative consiste à tenir compte des réalités biologiques et non à des postures. La bonne conservation de la sous-espèce islandaise n’étant pas menacée par un prélèvement adapté, je demande donc à ce qu’on autorise un quota national de 600 individus avec une période de chasse débutant seulement le 1er octobre et finissant le 31 décembre.

  •  Favorable , par Charron , le 25 juillet 2019 à 15h45

    Il est nécessaire de suspendre la chasse pendant au trois ans afin que cette espèce menacée puisse se rétablir.

  •  Favorable à la prolongation du moratoire, par Limosa , le 25 juillet 2019 à 15h41

    Il est important d’acter la prolongation du moratoire sur la chasse à la Barge à queue noire pour la saison 2019-2020 ; une prolongation sur 3 ans serait même plus judicieuse pour protéger l’espèce qui se trouve dans un mauvais état de conservation ! Les sous espèces islandaise (L l. islandica) et continentale (L. l. limosa) fréquentent toutes deux le littoral français au cours de l’hiver, comme site d’hivernage ou comme halte migratoire, il est donc essentiel de stopper la chasse de cette espèce afin de préserver les effectifs globaux.

  •  Pour cette chasse, par Naumowicz , le 25 juillet 2019 à 15h39

    Je suis pour la chasse de la barge

  •  Pour, trois ans, voire plus, par Bogucki C. , le 25 juillet 2019 à 15h39

    Un an sera-t-il suffisant pour, non pas sauver la barge à queue noire, mais pouvoir évaluer les risques de sa chasse ?
    Non.
    1 an, c’est trop peu. 3 ans, c’est pas de trop.

  •  Pour le décret prévu qui suspend la chasse de la Barge à queue noire, par Rebecca Schopfer , le 25 juillet 2019 à 15h35

    Je suis en faveur du projet d’arrêté suspendant la chasse de la Barge à queue noire. Pour cela, il est nécessaire de suspendre la chasse pendant au moins trois ans afin que cette espèce très menacée puisse se rétablir.

  •  Avis favorable, par CELLIER , le 25 juillet 2019 à 15h33

    Bonjour,
    Je donne un avis favorable à ce projet d’arrêté.
    La barge , comme beaucoup de limicoles, vie dans des milieux naturels sensibles. Leur reproduction dépend du bon statut de ces milieux trop souvent perturbés par les activités humaines.
    La suspension est une bonne chose pour garantir des effectifs et espérer une augmentation de la population.
    Cordialement

  •  Avis favorable MAIS..., par Antoine LUCAS , le 25 juillet 2019 à 15h30

    Voilà une bonne idée, il serait temps de se réveiller... Mais pourquoi seulement 1 an ? Les Barges ne seront pas sauvées avec seulement une année sans chasse !

  •  FAVORABLE pour toujours !, par CLAUTOUR , le 25 juillet 2019 à 15h28

    Bonjour,
    Avis favorable pour ce projet d’arrêté.... pour une durée indéterminée.
    1 an c’est se donner bonne conscience alors que l’on pourrait faire beaucoup plus !

  •  avis favorable à un moratoire, par uto , le 25 juillet 2019 à 15h23

    avis favorable à un moratoire de trois ans

  •  Non au décret prévu qui autorise la chasse de 6 000 Courlis cendrés, par Marieke Schous , le 25 juillet 2019 à 15h21

    The curlew is a enormous rare bird nowadays.

    The intention to autorise hunting a certain number of this beautiful birds is terrible.

    I am completely against hunting "Courlis" and hope this letter will help the curlew to survive.

  •  Oui, par Caputo , le 25 juillet 2019 à 15h21

    Oui je suis pour la prolongation du moratoire.
    Et autre chose : un de mes rêves : un permis d’abattre tous les nuisibles des différents gouvernements du monde svp c’est pour quand???

  •  Oui à la prolongation de la suspension de la chasse à la Barge à queue noire , par Rudy Pischiutta , le 25 juillet 2019 à 15h20

    La prolongation de l’interdiction de la chasse à la Barge à queue noire pour la saison 2019-2020 est une évidence.
    La situation de cette espèce plaide pour une suspension plus longue du moratoire (5 ans minimum) ; il apparaîtrait même bien plus responsable et raisonnable de classer cette espèce dans la liste des espèces protégées, comme c’est le cas partout en Europe.

  •  Contre , par Pranger , le 25 juillet 2019 à 15h17

    Nous sommes contre car on ne prends pas en compte la sous espèce.

  •  Pour la prolongation du moratoire , par Christian BOUTROUILLE, Président du GON , le 25 juillet 2019 à 15h15

    Le Groupe ornithologique et naturaliste du Nord - pas-de-Calais (GON) dit « OUI » à la prolongation du moratoire sur la chasse à la Barge à queue noire pour la saison 2019-2020, mais insiste cependant sur la durée trop courte de cette suspension. Il faudrait au minimum la maintenir durant 5 années, mais il serait même beaucoup plus judicieux - et responsable de la part de l’Etat et des acteurs du monde cynégétique - de stopper définitivement la chasse à cette espèce qui se trouve actuellement dans un mauvais état de conservation) pour la classer dans la liste des espèces protégées comme c’est le cas partout en Europe.

  •  Barge a queue noire , par Boris Lemaitre , le 25 juillet 2019 à 15h13

    Je suis contre le moratoire que souhaite mettre en place

  •  OUI pour la suspension, par OLIVA Sébastien , le 25 juillet 2019 à 15h10

    Avec le climat difficile de cette année, peut-on encore arguer que l’effort sera fait plus tard ?

  •  Pour la suspension de la chasse de la barge à queue noire, par Jean-Christophe GIGAULT , le 25 juillet 2019 à 15h06

    Je suis favorable à la suspension de la chasse de la barge à queue noire qui est une mesure raisonnable au regard des populations actuelles de cette espèce en déclin.
    Je souhaite que cette suspension ait une durée au moins de 3 ans car les populations ne peuvent se reconstituer en une seule année d’autant qu’en dehors de la chasse, il y a de nombreuses autres causes comme la régression des zones humides et l’intensification des pratiques agricoles.

  •  Défavorable, par Derrien Yohann , le 25 juillet 2019 à 15h01

    Défavorable au nouvel arrêté

  •  Pour la suspension de la chasse, par Virginie Kippelen , le 25 juillet 2019 à 15h00

    Pour un moratoire d’une durée de 3 ans minimum sur la chasse de la barge à queue noire