EAU ET BIODIVERSITÉ
 

Projet d’arrêté relatif à la chasse du Courlis cendré en France métropolitaine pour la saison 2021-2022

Du 07/06/2021 au 28/06/2021 - 3187 commentaires

Le projet d’arrêté soumis à consultation propose, pour la saison cynégétique 2021-2022, la suspension de la chasse du Courlis cendré (Numenius arquata) jusqu’au 30 juillet 2022.

Le courlis cendré (sous-espèces Numenius arquata arquata, N. a. orientalis et N. a. suschkini) fait l’objet d’un Plan d’action international adopté par les Parties signataires de l’Accord sur la conservation des oiseaux d’eau migrateurs d’Afrique-Eurasie (AEWA). La France est engagée dans ce plan qui a été adopté en 2015 et qui concerne plus de 20 pays. Il conditionne notamment la réouverture de la chasse en France à la mise en place d’un plan international de gestion adaptative des prélèvements.

L’objectif global du Plan d’action international est de restaurer le statut de conservation mondial de cette espèce actuellement classée dans la Liste rouge des espèces menacées de l’UICN en la faisant passer de la catégorie : « Quasi-menacée » attribuée en 2007, à la catégorie : « Préoccupation mineure » à l’horizon 2025.

Le plan d‘action validé lors de la réunion de Paris le 18 septembre 2019 conclut que "les pays de l’aire de répartition sont d’accord pour lancer un processus de gestion adaptative au niveau international". La chasse ne pourra reprendre dans aucun pays membre et donc en France, tant que le processus ne sera pas effectif.

En 2019, l’arrêté du 31 juillet relatif à la chasse du Courlis cendré autorisant le prélèvement de 6 000 individus a été suspendu par le Conseil d’Etat suite à un référé suspension. Par une décision du 17 décembre 2020, le Conseil d’Etat se prononçant sur la légalité de l’arrêté a annulé ce dernier. Le Conseil d’Etat a notamment considéré qu’« aucun élément scientifique sur l’espèce et sa conservation n’a été produit au dossier par le ministre pour établir que la chasse du courlis cendré, à la date de l’arrêté attaqué, aurait été compatible avec le maintien de la population et qu’elle aurait permis de respecter une régulation équilibrée de l’espèce du point de vue écologique ».

Prenant acte de la jurisprudence du Conseil d’Etat, l’arrêté de 2019 n’a pas été reconduit pour la saison cynégétique 2020-2021.

Considérant l’état d’avancement du plan international de gestion adaptative de l’espèce ainsi que l’état de ses populations, la chasse ne peut pas être ouverte en France. Il est donc proposé pour la saison 2021-2022 de reconduire par arrêté ministériel la suspension de la chasse de cette espèce sur tout le territoire français.

Le projet d’arrêté a fait l’objet d’un avis défavorable du Conseil National de la Chasse et de la Faune Sauvage en date du 5 mai 2021.

Le texte présente un impact sur l’environnement et nécessite à ce titre une consultation publique conformément aux dispositions de l’article L.123-19-1 du code de l’environnement.


Télécharger :

Commentaires
  •  Avis favorable a l’interdiction de la chasse du courlis cendré , par Matthieu VIELET , le 27 juin 2021 à 10h01

    OUI pour l’interdiction de cette chasse dont l’utilité est quasiment nulle, n’en déplaise à certains, les espèces en danger et figurant sur listes rouges ne devraient en aucun pouvoir être abbatues.

  •  Oui à la suspension, par Pat , le 27 juin 2021 à 09h57

    Pourquoi s’acharner à chasser le courlis cendré menacé et protégé en Europe ? Oui à la non chasse de cette espèce.

  •  Chasse traditionnelle courlis et barges, par VAREN , le 27 juin 2021 à 09h43

    Laissez gérer les hommes de terrain !

  •  OUI à la suspension de la chasse au courlis cendré, par Mathieu Lopez , le 27 juin 2021 à 09h38

    Nous devons persévérer la diversité biologique patrimoniale du territoire français et veiller à maintenir des populations capables de se renouveler capacités de se renouveler. Dès lors Il s’agit a minima de protéger toute espèce classée en mauvais état de conservation (hors espèces invasives), notamment le courlis cendré.

  •  Avis défavorable, par Amaury , le 27 juin 2021 à 09h38

    L’interdiction de la chasse aux courlis cendrés est en contradiction avec la gestion adaptative de l’espèce.

  •  NON a la suspension de la chasse du courlis sur le territoire Français , par Clotilde Cazin , le 27 juin 2021 à 08h31

    En quoi le moratoire de la chasse améliore-t-il la situation du courlis cendré ? Mais surtout pourquoi les actions des fédérations des chasseurs en faveur des habitats du courlis et en faveur d’une meilleure connaissance de l’espèce ne sont pas pris en compte ?

  •  Non à la chasse , par HOCHARD , le 27 juin 2021 à 07h08

    Il faut mettre fin à toutes les formes de chasses, pratiques barbares indignes de l’être humain

  •  OUI à la suspension de la chasse au courlis cendré, par William VIELET , le 27 juin 2021 à 01h58

    Je suis pour la suspension de la chasse au courlis cendré pour 3 à minima. L’espèce est en déclin et il serait même plus sensé d’abolir cette chasse.

  •  Protection, par Arnold , le 27 juin 2021 à 01h02

    protection de la diversité biologique

  •  Chasse du Courlis cendré en France métropolitaine pour la saison 2021-2022, par BERNE , le 26 juin 2021 à 23h03

    OUI au moratoire suspendant la chasse du courlis cendré sur tout le territoire.
    ET prolonger le moratoire sur 3 ans minimum pour tenter d’ inverser le déclin.
    La France est le dernier pays d’Europe a encore chasser cette espèce. L’espèce se porte mal, nous ne pouvons continuer de chasser le Courlis cendré !

  •  Oui à la suspension de la chasse du Courlis cendré, par Francis Magnard , le 26 juin 2021 à 22h39

    Compte tenu de l’état de conservation de l’espèce et conformément à nos engagements internationaux, je suis favorable à la suspension de la chasse du Courlis cendré pour la saison 2021-2022.
    Nous pourrions être davantage ambitieux et envisager le retrait de cette espèce de la liste des espèces chassables, ou a minima envisager cette suspension sur un délai plus long (3 ans).

  •  Oui à la suspension de la chasse pendant trois ans , par BEILLIEU , le 26 juin 2021 à 22h33

    Le bons sens, la volonté de sauvegarder les espèces en danger devrait passer avant tout. Ces oiseaux migrateurs protégés dans d’autres pays doivent l’être aussi en France

  •  Projet d’arrêté relatif à la chasse du Courlis cendré en France métropolitaine pour la saison 2021-2022, par RIMONTEIL , le 26 juin 2021 à 22h17

    Défavorable à ce moratoire
    En totale contradiction avec le concept de gestion adaptative.
    Cela permettrait une collecte d’ailes pour acquérir de nouvelles informations sur cette espèce.

  •  arreté de la chasse au courlis, par Bordessoules , le 26 juin 2021 à 21h55

    quel plaisir peut on trouver a tirer sur des animaux en l occurence sur des petits oiseaux ,tuer tuer jusqu a ce qu il n en reste plus un jour
    et sous quel prétexte ,sont ils nuisibles aussi ces petits "piafs "pour que nos tartarins s acharnent ?
    pour l arreté et pour ma part arrêt définitif

  •  Avis favorable , par BOURGET , le 26 juin 2021 à 21h49

    Avis favorable à la prolongation de suspension de la chasse de cette espèce.

  •  Avis favorable à la prolongation de l’arrêt de la chasse sur les courlis., par Marc B. , le 26 juin 2021 à 21h07

    Les populations de courlis cendrés sont trop fragiles pour autoriser des prélèvements.
    J’émets un avis favorable pour la prolongation de la suspension de la chasse au courlis cendré.

  •  Incohérence des services de l’état, par Niejadlik Louna , le 26 juin 2021 à 20h57

    OUI a l’arrêt de la chasse au Courlis cendré pendant 3 ans.

  •  incohérence des services de l’état , par fabrice lecerf , le 26 juin 2021 à 20h44

    Bonjour
    Je suis président d’un centre permanent d’initiative à environnement en lorraine et nous bénéficions de subventions pour la préservation de cette espèce parapluie dans certaines zones humides comme la vallée de la Meuse .
    permettre l’envol d’oisillons pour qu’a l’automne ils soient chassés ???
    ou est la cohérence ?

  •  Avis défavorable, par Evain , le 26 juin 2021 à 19h37

    Interdire la chasse du courlis cendré ne résoudra rien sur l’évolution de la population. Mais la sauvegarde de son habitat pour la nidification oui. Il faut absolument protéger d’avantages les zones humides septentrionale et y maintenir l’élevage indispensable à l’entretien du milieu, la fertilisation des sols et source de nourriture pour bon nombre d’oiseaux.

  •  Avis défavorable à ce nouvel arrêté, par Alain C. 71510 , le 26 juin 2021 à 19h25

    Lançons le processus de gestion adaptative sur tout le territoire national, avec une récolte obligatoire d’ailes qui permettra une étude fiable de l’espèce (âge / ratio jeunes-adultes / sexe / poids / répartition des prélèvements...) : nous aurons au-moins des données précises et une base de travail.

    Ce moratoire, reconduit d’année en année, commence à perdre de sa crédibilité : où est son impérieuse nécessité, alors que les Courlis migrateurs se voient en nombre sur les côtes, et que les nicheurs sont en expansion dans l’Ain et la Bresse, en Alsace et en Normandie ?