EAU ET BIODIVERSITÉ
 

Projet d’arrêté relatif à la chasse du courlis cendré en France métropolitaine pendant la saison 2020-2021

Du 26/06/2020 au 17/07/2020 - 3869 commentaires

Ce projet d’arrêté prévoit la suspension de la chasse du courlis cendré pour la saison 2020-2021.

Le courlis cendré sous-espèces Numenius arquata arquata, N. a. orientalis et N. a. suschkini) est une espèce chassable au sens de la directive oiseaux -2009/147/CE. Elle y est inscrite à l’Annexe II et fait l’objet d’un Plan d’action international adopté par les Parties signataires de l’Accord sur la conservation des oiseaux d’eau migrateurs d’Afrique-Eurasie (AEWA), dont la France est membre et se trouve ainsi légalement engagée. Ce plan, adopté en 2015, concerne plus de 20 pays. Il prévoit que la réouverture de la chasse en France dépend de la mise en place d’un plan international de gestion adaptative des prélèvements.

L’objectif global du Plan d’action international est de restaurer le statut de conservation mondial dans la Liste rouge UICN de cette espèce en la faisant passer de la catégorie : « Quasi-menacé » attribuée en 2007, à la catégorie : « Préoccupation mineure » à l’horizon 2025.

Le plan d‘action validé lors de la réunion de Paris le 18 septembre 2019 conclut que « les pays de l’aire de répartition sont d’accord pour lancer un processus de gestion adaptative au niveau international. La chasse ne pourra reprendre dans aucun pays membre et donc en France, tant que le processus ne sera pas effectif. ».

En suspendant en référé l’arrêté d’ouverture pris en 2019, le Conseil d’État a notamment pris en compte le plan d’action international, considérant que la gestion adaptative de cette espèce n’était pas encore mise en œuvre.

Considérant que la chasse ne peut pas être ouverte en France tant que le plan de gestion adaptative international n’est pas mis en place au niveau européen, le projet d’arrêté ministériel soumis à la consultation publique propose pour la saison 2020-2021 une suspension de la chasse du courlis cendré jusqu’au 30 juillet 2021.

La synthèse de la consultation du public, les motifs de la décision seront publiés en bas de page, ainsi que le texte publié au journal officiel de la République française.


Télécharger :

Commentaires
  •  Avis défavorable, par Maxence BOSSAERT , le 18 juillet 2020 à 00h56

    Une fois de plus : quand allons nous nous pencher et lutter contre les vraies causes de déclin des espèces et protéger enfin les milieux qui les heberge ? La chasse du courlis est la solution pour assurer la pérennité de l’espèce !

  •  avis favorable, par kifounet , le 17 juillet 2020 à 23h59

    Je donne un avis favorable à la prolongation du moratoire. De plus, s’agissant d’une espèce en mauvais état de conservation (liste rouge uicn) il serait souhaitable de lui attribuer le statut d’espèce protégée. Rappelons que la France est poursuivie par l’Europe car nous continuons à chasser des oiseaux en mauvais état de conservation.

  •  Avis défavorable , par Camilled , le 17 juillet 2020 à 23h46

    Je donne un avis défavorable au projet de décret car les chasseurs sont les seuls à maintenir des zones humides qui servent d’habitats au courlis et a beaucoup d’autres espèces

  •  Avis défavorable , par José , le 17 juillet 2020 à 23h44

    Je donne un avis défavorable au projet de décret car la chasse n’a rien à voir dans une éventuelle baisse des populations de courlis. Voyez plutôt la cause sur les sites de reproduction étrangers où les prédateurs pullulent et décimes les nichés à cause de politiques verdis

  •  Avis Defavorable, par VIMEUX Laurent , le 17 juillet 2020 à 23h33

    On constate une amélioration de l’état de conservation du courlis cendré
    La fin de la période de reproduction et de dépendance pour cette espèce en France est en 3ème décade de Juillet. Juridiquement la chasse peut donc être ouverte en août, soit au 21 août comme les autres gibiers d’eau

  •  Avis Defavorable, par URBANIAK Christophe , le 17 juillet 2020 à 23h29

    Le plan de gestion adaptative des prélèvements international adopté en septembre 2019 constate une amélioration de l’état de conservation du courlis cendré

  •  Avis Defavorable, par COLMAN Remy , le 17 juillet 2020 à 23h28

    La date du 21 août aurait pu être envisagée car elle ne remet pas en cause l’état de conservation des populations de courlis cendrés. La fin de la période de reproduction et de dépendance pour cette espèce en France est en 3ème décade de Juillet (Rapport 2018 de la France pour la révision des Concepts-clés de la directive Oiseaux). Juridiquement donc, la chasse peut être ouverte en août, soit au 21 août comme les autres gibiers d’eau.

  •  Avis défavorable , par Zones humides , le 17 juillet 2020 à 23h06

    Je suis défavorable à la prolongation de la fermeture de la chasse du courlis. Merci plutôt de lutter aux côtés des chasseurs pour la défense des zones humides et favoriser leurs maintien et leurs remises en valeurs.

  •  favorable à un moratoire d’au moins 5 ans pour la restauration du Courlis cendré, par Michelle Rémond , le 17 juillet 2020 à 22h58

    Le courlis cendré est une espèce menacée par la disparition de ses milieux de vie et de reproduction. Il est protégé dans de nombreux pays d’Europe, classé vulnérable en France et sur la liste rouge de l’UICN.
    Les accords internationaux ratifiés par la France ne permettent pas de le chasser...Il est certain que ce n’est pas un moratoire d’une seule année mais d’au moins 5 ans qui sera nécessaire pour le redressement pérenne de l’espèce...

  •  Défavorable, par Olivier , le 17 juillet 2020 à 22h47

    Populations en expansion... que l’on s’intéresse aux vraies causes de régression des populations aviaires concernées.

  •  Arrêté suspension de la chasse du courlis cendré, par de Grave Marc-Etienne , le 17 juillet 2020 à 22h27

    Je suis défavorable a cette arrêté qui suspend la chasse de ce courlis alors que l ont pourrais continuer a le chasser les études scientifiques notamment celles fournies par le biais des chasseurs via ISNEA prouvent que la population est en bonne état de conservation.
    De plus la FNC avait mis en place une gestion adaptative des prélèvements afin de gérer cette chasse .

  •  Défavorable , par Leblanc , le 17 juillet 2020 à 22h04

    Je suis défavorable. Les courlis sont en grand nombre dans nos baie

  •  J’approuve, par Nicolot Hula , le 17 juillet 2020 à 22h01

    Pour toutes chasses traditionnelle !!!

  •  J’approuve, par Nicolot Hula , le 17 juillet 2020 à 22h01

    Pour toutes chasses !!!

  •  Chasse du courlis cendré, par Dufour , le 17 juillet 2020 à 21h30

    Je suis favorable à la pratique de la chasse du courlis cendré sur le territoire national.
    Outre le fait que l’espèce est soi-disant en déclin les données avancées par les associations soi-disant de protection de la nature sont fausses et détournées à des fins idéologiques.
    Par conséquent je suis défavorable a ce projet defermer la chasse de cette espèce qui dit le plan mondial n’est pas en déclin.

  •  Favorable à la suspension de la chasse au Courlis Cendré, par Jacques Pivard , le 17 juillet 2020 à 21h16

    Engagé et bénévole dans le domaine de la protection de la nature, au moment où tous les voyants concernant les atteintes à la biodiversité sont au rouge, je considère qu’il est particulièrement regrettable d’avoir à se battre sans cesse pour défendre l’équilibre de la vie et donc de cette biodiversité.
    Le courlis cendré est une espèce en déclin, protégé partout en EUROPE. Nous devons respecter les accords internationaux que nous avons signés, à savoir que le courlis cendré ne doit pas être chassé. Il est menacé au niveau mondial, inscrit sur la liste rouge UICN, vulnérable au niveau national et le CEGA a proposé un moratoire complet sur sa chasse.
    Je suis pour une suspension de la chasse du courlis cendré pour une durée de au moins 5 ans. Vous devez respecter l’avis des experts scientifiques indépendants et non celui des chasseurs partisans . Cette espèce doit bénéficier d’un moratoire total sur sa chasse de cinq années minimum. Il est intolérable de continuer à chasser une espèce en déclin.

  •  defavorable, par bernard , le 17 juillet 2020 à 20h38

    défavorable
    espèce en augmentation.

  •  defavorable, par bernard , le 17 juillet 2020 à 20h36

    défavorable espèce en augmentation

  •  favorable à cet arrêté, par BOUCHAUD Laurence , le 17 juillet 2020 à 20h29

    Cette espèce est en danger, il faudrait même que ces dispositions soient actées pour 5 ans.

  •  Courlis cendré , par SIMON , le 17 juillet 2020 à 20h16

    Je suis défavorable à cette mesure, ce n’est pas aux chasseurs de compenser les lenteurs administratives , qui concernent une espèce
    qui ne semble plus vraiment menacée, si ce n’est ses espaces naturels qui eux ,le sont.