EAU ET BIODIVERSITÉ
 

projet d’arrêté relatif à la chasse du courlis cendré en France métropolitaine pendant la saison 2019-2020

Du 03/07/2019 au 25/07/2019 - 8574 commentaires

{}
Le projet d’arrêté fixe à 6000 oiseaux le quota de courlis cendré pouvant être chassés sur tout le territoire français. Il précise les dates d’ouverture de chasse et indique de nouvelles modalités de transmission des données.

{}
Le courlis cendré est une espèce chassable au sens de la directive oiseaux -DO- (2009/147/CE), elle est inscrite à l’Annexe II. En France l’espèce est classée « vulnérable » pour les effectifs nicheurs et en « préoccupation mineure » pour les hivernants sur la liste rouge de l’UICN.

Pour cette espèce, un plan d’action international conduit sous l’égide de l’AEWA a été mis en place. L’objectif global de ce plan est de restaurer le statut de conservation dans la Liste rouge UICN de cette espèce en la faisant passer de la catégorie : « quasi-menacé » attribuée en 2007, à la catégorie : « préoccupation mineure » à l’horizon 2025. Ce plan interdit la chasse sauf si un plan de gestion adaptatif est mis en place.

C’est pour tenir compte de ce plan international que le ministre en charge de l’écologie a décidé par un arrêté du 1er août 2018, de prolonger d’un an le moratoire sur la chasse du Courlis cendré, soit jusqu’au 30 juillet 2019.
Cette période fait suite à deux périodes de suspension de la chasse : de 2008 à 2013, de 2015 à 2018. Il convient de noter que, depuis 2013, la suspension de la chasse du Courlis cendré ne concerne pas le domaine public maritime (DPM).

Le ministre en charge de l’écologie a mis en place en janvier 2019 un comité d’experts sur la gestion adaptative. Avant le 30 juillet, date de fin du moratoire, il a demandé à ce comité de lui fournir un avis relatif au courlis cendré.

Dans son avis en date du 13 mai 2019, le Comité d’experts souligne des lacunes importantes de connaissance et des incertitudes liées aux données disponibles sur la démographie de l’espèce, la répartition spatiale des populations et la chasse pratiquée en France. En conséquence la comité d’experts n’a pas été en mesure d’évaluer l’impact de la chasse sur la dynamique de population.
Pour ce qui concerne les données de prélèvements cynégétiques, l’enquête « prélèvements » réalisée par l’Office national de la chasse et de la faune sauvage pour la saison 2013-2014 fait état d’un prélèvement de courlis cendré de 6961 oiseaux sur le DPM.

Le projet d’arrêté soumis à la présente consultation du public fixe à 6000 oiseaux le quota pouvant être chassé sur tout le territoire français.
Pour prendre en compte la situation de la population nicheuse, en déclin depuis plusieurs années, les dates d’ouverture sont ainsi fixées :
• 1er samedi d’août sur le DPM ;
• 15 septembre sur le reste du territoire.
Les chasseurs sont tenus de transmettre les données de prélèvements à l’aide de l’application mobile Chassadapt mise à disposition gratuitement par la fédération nationale des chasseurs.
Pour améliorer la connaissance, les chasseurs doivent envoyer une aile de l’oiseau prélevé à l’ONCFS.

Ce projet a fait l’objet d’un vote favorable lors du Conseil national de la chasse et de la faune sauvage (comité consultatif rassemblant des représentants de chasseurs, des acteurs scientifiques et associatifs) du 2 juillet 2019.

La synthèse de la consultation du grand public est disponible en bas de page.


Télécharger :

Commentaires
  •  Suspension de la chasse au courlis cendré, par sylvie de Comte , le 4 juillet 2019 à 11h20

    Non à ce projet qui concerne une espèce clairement en voie de disparition et qui ne vise qu’à satisfaire une catégorie de chasseurs inconscients. L’application "Chassadapt" : qui contrôle? quels sont les moyens mis en oeuvre? envoyer une aile? non mais et puis quoi encore?
    Il est vraiment temps que ce ministère de l’immobilisme écologique arrete les courbettes aux chasseurs et seulement aux chasseurs.

    Pourquoi aller à l’encontre de la recommandation du comité d’experts? qu’est ce qui justifie de ne pas suivre sa recommandation?

    Je suis scandalisée, comme d’habitude de la duplicité du gouvernement qui nous berce de phrases et qui "en même temps", continue à saccager la biodiversité pour satisfaire une minorité bien en cour. Et ça, ce n’est plus tolérable

  •  Arrêt de la chasse au courlis cendré le 4 juillet 2019. Guy Joncour Veterinaire et membre du conseil de la chasse et de la faune sauvage des Côtes d’Armor., par Joncour , le 4 juillet 2019 à 11h15

    Le courlis cendré nicher à quasiment disparu de ses sites de reproduction du Centre - Bretagne. Je suis très défavorable au maintien de sa chasse en milieu côtier maritime.

  •  COntre ce projet, par Rafael Munoz , le 4 juillet 2019 à 11h12

    Je suis contre ce projet qui va à contre-sens de la protection de la biodiversité.

    La tourterelle des bois a perdu 80% de ses effectifs. Elle est inscrite sur la liste rouge de l’UICN comme une espèce en danger au niveau mondial.

    Aucune « gestion adaptative » permettent de laisser chasser 30.000 oiseaux cette année encore ne peut être justifiée.

    Petit rappel : l’avis du Conseil d’experts de la gestion adaptative (CEGA) créé à cet effet, avait recommandé de suspendre la chasse, et de la demande de moratoire faite par l’Europe aux Etats membres en 2018.

  •  Je suis contre ce projet, par Sylvia Thomas-Rosaz , le 4 juillet 2019 à 11h09

    Je suis contre ce projet qui va à contre-sens de la protection de la biodiversité.

  •  AVIS FAVORABLE, par Jmax BERTOUT , le 4 juillet 2019 à 11h06

    Je suis pour la prise de cet arrêté.

    Mais je demande l’ouverture hors DPM au 21/08 également. A cette date la reproduction est terminée.

    Le suivi des prélèvements par l’application ChassAdapt ainsi que l’envoi des ailes permettra de limiter et suivre l’état de la population dans un premier temps.

  •  Arrêt de la chasse au courlis cendré, par François Moutou, docteur vétérinaire , le 4 juillet 2019 à 10h56

    Il faut suspendre la chasse au courlis cendré. Les données biologiques, le statut défavorable de l’espèce, tout oriente dans ce sens. Comment faire porter les incertitudes sur l’espèce chassée ? Quant à interdire sa chasse ailleurs que sur le domaine public maritime, seul endroit où elle se trouve, quel intérêt ?

    Il serait temps de donner un signal fort indiquant que l’urgence écologique régulièrement citée est enfin prise en compte. Le gouvernement doit aller au-delà des mots, des intentions, il faut des faits. Il en va de sa crédibilité. Quel autre enjeu à ce niveau ?

  •  Courlis cendree , par Souillart s , le 4 juillet 2019 à 10h54

    Je suis pour la chasse du courlis cendree

  •  Contre la chasse du Courlis cendré, par AnimNat , le 4 juillet 2019 à 10h37

    NON à la chasse du Courlis cendré. Les populations de cette espèces ne sont pas en augmentation, bien au contraire.
    Je suis contre cet arrêté qui autorise la chasse d’une espèce supplémentaire !! STOP au massacre de notre biodiversité déjà mise à mal.

  •  projet d’arrêté relatif à la chasse du courlis cendré en France métropolitaine pendant la saison 2019-2020, par DEBLOCK JEAN BAPTISTE , le 4 juillet 2019 à 10h18

    Je suis pour la chasse du courlis cendré sur l’ensemble du territoire avec les modalités de déclaration de prélèvements.

  •  Chasse du courlis cendré , par Huguet , le 4 juillet 2019 à 10h01

    Je suis pour la chasse du courlis cendré sur l’ensemble du territoire avec les modalités d

    declararion de prelevenments

  •  Gestion adaptative, par Yoann SOUILLART , le 4 juillet 2019 à 09h58

    Je suis favorable a cet arrêté ministériel. Cette gestion adaptative est l’outil des chasses de demain (ex USA, Canada...) Il ne suffit pas d’interdire la chasse d’une espèce pour la protéger, il faut la connaître. Quoi de mieux pour celà que de connaître les prélèvements, et d’en effectuer des analyses pour connaître l’état d’une espèce !
    Suite a quoi, ils nous sera possible de modifier (augmenter, diminuer ou interdire) les prélèvements de telles ou telles espèces
    100% en adéquation avec ce texte
    Chasseurs premiers écologistes de France,
    L’avenir de la chasse en France dépends de vous.

  •  Favorable à ce texte, par Thebault , le 4 juillet 2019 à 09h40

    Bonjour je suis favorable à ce texte

  •  Favorable , par Pranger , le 4 juillet 2019 à 09h25

    Bonjour, je suis favorable à la chasse du courlis.

  •  Contre cet arrêté, par Aurélie korst , le 3 juillet 2019 à 22h36

    Vu l’état de la population du courlis cendré, la chasse doit être interdite.