EAU ET BIODIVERSITÉ
 

projet d’arrêté relatif à la chasse du courlis cendré en France métropolitaine pendant la saison 2019-2020

Du 03/07/2019 au 25/07/2019 - 8574 commentaires

{}
Le projet d’arrêté fixe à 6000 oiseaux le quota de courlis cendré pouvant être chassés sur tout le territoire français. Il précise les dates d’ouverture de chasse et indique de nouvelles modalités de transmission des données.

{}
Le courlis cendré est une espèce chassable au sens de la directive oiseaux -DO- (2009/147/CE), elle est inscrite à l’Annexe II. En France l’espèce est classée « vulnérable » pour les effectifs nicheurs et en « préoccupation mineure » pour les hivernants sur la liste rouge de l’UICN.

Pour cette espèce, un plan d’action international conduit sous l’égide de l’AEWA a été mis en place. L’objectif global de ce plan est de restaurer le statut de conservation dans la Liste rouge UICN de cette espèce en la faisant passer de la catégorie : « quasi-menacé » attribuée en 2007, à la catégorie : « préoccupation mineure » à l’horizon 2025. Ce plan interdit la chasse sauf si un plan de gestion adaptatif est mis en place.

C’est pour tenir compte de ce plan international que le ministre en charge de l’écologie a décidé par un arrêté du 1er août 2018, de prolonger d’un an le moratoire sur la chasse du Courlis cendré, soit jusqu’au 30 juillet 2019.
Cette période fait suite à deux périodes de suspension de la chasse : de 2008 à 2013, de 2015 à 2018. Il convient de noter que, depuis 2013, la suspension de la chasse du Courlis cendré ne concerne pas le domaine public maritime (DPM).

Le ministre en charge de l’écologie a mis en place en janvier 2019 un comité d’experts sur la gestion adaptative. Avant le 30 juillet, date de fin du moratoire, il a demandé à ce comité de lui fournir un avis relatif au courlis cendré.

Dans son avis en date du 13 mai 2019, le Comité d’experts souligne des lacunes importantes de connaissance et des incertitudes liées aux données disponibles sur la démographie de l’espèce, la répartition spatiale des populations et la chasse pratiquée en France. En conséquence la comité d’experts n’a pas été en mesure d’évaluer l’impact de la chasse sur la dynamique de population.
Pour ce qui concerne les données de prélèvements cynégétiques, l’enquête « prélèvements » réalisée par l’Office national de la chasse et de la faune sauvage pour la saison 2013-2014 fait état d’un prélèvement de courlis cendré de 6961 oiseaux sur le DPM.

Le projet d’arrêté soumis à la présente consultation du public fixe à 6000 oiseaux le quota pouvant être chassé sur tout le territoire français.
Pour prendre en compte la situation de la population nicheuse, en déclin depuis plusieurs années, les dates d’ouverture sont ainsi fixées :
• 1er samedi d’août sur le DPM ;
• 15 septembre sur le reste du territoire.
Les chasseurs sont tenus de transmettre les données de prélèvements à l’aide de l’application mobile Chassadapt mise à disposition gratuitement par la fédération nationale des chasseurs.
Pour améliorer la connaissance, les chasseurs doivent envoyer une aile de l’oiseau prélevé à l’ONCFS.

Ce projet a fait l’objet d’un vote favorable lors du Conseil national de la chasse et de la faune sauvage (comité consultatif rassemblant des représentants de chasseurs, des acteurs scientifiques et associatifs) du 2 juillet 2019.

La synthèse de la consultation du grand public est disponible en bas de page.


Télécharger :

Commentaires
  •  Avis défavorable à la chasse du courlis cendré, par Even PAPIN , le 25 juillet 2019 à 17h50

    Bonjour,
    au regard du déclin prononcé des populations de courlis cendrés, je suis défavorable à l’idée que ceux-ci puissent être chassés à hauteur de 6000 individus. Afin de protéger cette espèce je souhaite que le quota soit abaissé à 0 et que la chasse au courlis cendré soit interdite.

  •  Contre, par Etienne , le 25 juillet 2019 à 17h49

    Contre l’autorisation de chasse de 6000 Courlis cendré, qui ne tient pas compte de l’état de conservation de l’espèce ni des avis scientifiques demandés.
    Pour un moratoire de 2 ans sur cette espèce.

  •  Non au décret prévu qui autorise la chasse de 6 000 Courlis cendrés, par Vacher , le 25 juillet 2019 à 17h49

    Stop ! La France est mise en demeure pour manquement à ses obligations de protection d’espèces menacées. Sont particulièrement visés la chasse des oiseaux migrateurs, d’espèces en mauvais état de conservation, et le piégeage indifférencié sous prétexte de tradition. Assez !

  •  Arrêt de la chasse au coulis cendré , le 25 juillet 2019 à 17h45

    Bonjour
    Je demande l’arret de la chasse au coulis cendré
    DERUSCO Marie-France

  •  Non au décret prévu qui autorise la chasse de 6 000 Courlis cendrés, par Judith Hueppi , le 25 juillet 2019 à 17h43

    Mesdames, messieurs,
    Je suis contre le décret prévu qui autorise la chasse de 6 000 Courlis cendrés et j’exige la suspension totale de sa chasse (quota de chasse = 0) sur tout le territoire français.

  •  L’Association Orpellieres dit « NON » à la proposition de chasser 6 000 Courlis Cendré durant la saison de chasse 2019-2020, par GESHORS Yann, Président , le 25 juillet 2019 à 17h34

    Alors que l’Office national de la chasse et de la faune sauvage (ONCFS) annonce qu’il y a un menace sur le courlis cendré du à l’intensification de l’agriculture, perte et dégradation d’habitats de reproduction, mais aussi à l’augmentation de la pression de prédation.

    Sans oublier de rajouter que les effectifs sont en forte diminution et que cette espèces est classé liste Rouge.

    Donc défavorable à ce projet.

  •  Non à l’arrêté relatif à la chasse du courlis cendré en France métropolitaine pendant la saison 2019-2020, par Floquet P. , le 25 juillet 2019 à 17h29

    Je suis contre cet arrêté. Le courlis cendré doit être protégé.

  •  STOP à la chasse aux espèces menacées, par C.B , le 25 juillet 2019 à 17h19

    Comment en être encore là en 2019, à chasser des espèces menacées, dans un contexte général d’érosion de la biodiversité ! Et ce, quand nos voisins européens mettent en place des politiques de protection ambitieuses (pour le courlis notamment) et que la période hivernale, tout comme la période de reproduction, est cruciale pour la survie de ces populations.
    Quand on sait que le même Etat autorise la chasse d’espèces, comme le Courlis cendré, pour lesquelles il finance par ailleurs des actions locales de préservation, on tourne sur la tête ! Un peu de cohérence, de prise en compte des enjeux actuels et futurs, et de priorité donnée à l’essentiel, à l’intérêt commun, et non à quelques voix glanées auprès des porteurs de fusils pour vos futures élections !

  •  Non non et non à la chasse du courlis cendré, par Julien Présent , le 25 juillet 2019 à 17h17

    C’est à peine croyable, il est écrit en toutes lettres dans le projet d’arrêté que "la (sic) comité d’experts n’a pas été en mesure d’évaluer l’impact de la chasse sur la dynamique de population"

    Et quelques lignes plus loin : "le projet d’arrêté soumis à la présente consultation du public fixe à 6000 oiseaux le quota pouvant être chassé sur tout le territoire français."

    Comment peut-on être si ouvertement inconséquent?

    Le gouvernement français doit mettre ses paroles en accord avec ses actes : le courlis cendré est un trésor de la biodiversité et un symbole des zones humides qui a déjà assez souffert comme ça de la disparition de ses habitats. Si les discours politiques sur la nécessité de restaurer la biodiversité étaient sincères, alors la protection du courlis cendré apparaitrait comme une priorité. Pour rappel, l’espèce est sur la liste rouge des espèces menacées en France, et je ne veux pas que les courlis qui nichent dans les prairies près de chez moi et qui me comblent de bonheur au printemps soient tués en hiver par des gens qui ne les mangeront même pas, par pur divertissement.

    N’oubliez pas que les citoyens jugeront ce gouvernement sur son courage politique en matière d’environnement et son indépendance face aux lobbies.

  •  Favorable , par Pepe59 , le 25 juillet 2019 à 17h17

    Je donne un avis favorable pour la chasse du courlis

  •  Chasse du courlis cendre en france , le 25 juillet 2019 à 17h17

    je suis favorable à la chasse du courlis cendré ave le quota prevu e la chasse sur toute la France domaine maritime comme domaine privé intérieur

  •  Avis favorable , par Condom mickael , le 25 juillet 2019 à 17h16

    Je donne un avis favorable à la chasse en France de cette espèce

  •  CONTRE CE DECRET, par anne lebas , le 25 juillet 2019 à 17h15

    je suis contre la chasse au courlis cendré, espèce classée vulnérable par l’UICN et j’exige la suspension totale (quota =, 0) pour cette espèce !

  •  chasse au courlis cendré, par monchalin , le 25 juillet 2019 à 17h14

    Je suis contre !

  •  NON à la chasse au courlis cendré, par pascale sammartano , le 25 juillet 2019 à 17h14

    je suis contre la chasse au courlis cendré et j’exige la suspension totale (quota =, 0) pour cette espèce classée vulnérable par l’UICN

  •  Avis favorable., par Micheletti , le 25 juillet 2019 à 17h13

    Je suis favorable à la chasse du courlis cendré.

  •  respect la nature, par Harald Noll , le 25 juillet 2019 à 17h11

    KEIN URLAUBSORT
    WO vOGELMORD !!!

  •  FAVORABLE avec reserves, par Castaing , le 25 juillet 2019 à 17h09

    FAVORABLE avec reserves

  •  Non au décret prévu qui autorise la chasse de 6 000 Courlis cendrés, par Johannes Ruf , le 25 juillet 2019 à 17h06

    Je suis contre le décret prévu qui autorise la chasse de 6 000 Courlis cendrés et j’exige la suspension totale de sa chasse (quota de chasse = 0) sur tout le territoire français.!!!

  •  Non au décret prévu qui autorise la chasse de 6 000 Courlis cendrés, par Johannes Ruf , le 25 juillet 2019 à 17h05

    Je suis contre le décret prévu qui autorise la chasse de 6 000 Courlis cendrés et j’exige la suspension totale de sa chasse (quota de chasse = 0) sur tout le territoire français.