EAU ET BIODIVERSITÉ
 

projet d’arrêté relatif à la chasse du courlis cendré en France métropolitaine pendant la saison 2019-2020

Du 03/07/2019 au 25/07/2019 - 8574 commentaires

{}
Le projet d’arrêté fixe à 6000 oiseaux le quota de courlis cendré pouvant être chassés sur tout le territoire français. Il précise les dates d’ouverture de chasse et indique de nouvelles modalités de transmission des données.

{}
Le courlis cendré est une espèce chassable au sens de la directive oiseaux -DO- (2009/147/CE), elle est inscrite à l’Annexe II. En France l’espèce est classée « vulnérable » pour les effectifs nicheurs et en « préoccupation mineure » pour les hivernants sur la liste rouge de l’UICN.

Pour cette espèce, un plan d’action international conduit sous l’égide de l’AEWA a été mis en place. L’objectif global de ce plan est de restaurer le statut de conservation dans la Liste rouge UICN de cette espèce en la faisant passer de la catégorie : « quasi-menacé » attribuée en 2007, à la catégorie : « préoccupation mineure » à l’horizon 2025. Ce plan interdit la chasse sauf si un plan de gestion adaptatif est mis en place.

C’est pour tenir compte de ce plan international que le ministre en charge de l’écologie a décidé par un arrêté du 1er août 2018, de prolonger d’un an le moratoire sur la chasse du Courlis cendré, soit jusqu’au 30 juillet 2019.
Cette période fait suite à deux périodes de suspension de la chasse : de 2008 à 2013, de 2015 à 2018. Il convient de noter que, depuis 2013, la suspension de la chasse du Courlis cendré ne concerne pas le domaine public maritime (DPM).

Le ministre en charge de l’écologie a mis en place en janvier 2019 un comité d’experts sur la gestion adaptative. Avant le 30 juillet, date de fin du moratoire, il a demandé à ce comité de lui fournir un avis relatif au courlis cendré.

Dans son avis en date du 13 mai 2019, le Comité d’experts souligne des lacunes importantes de connaissance et des incertitudes liées aux données disponibles sur la démographie de l’espèce, la répartition spatiale des populations et la chasse pratiquée en France. En conséquence la comité d’experts n’a pas été en mesure d’évaluer l’impact de la chasse sur la dynamique de population.
Pour ce qui concerne les données de prélèvements cynégétiques, l’enquête « prélèvements » réalisée par l’Office national de la chasse et de la faune sauvage pour la saison 2013-2014 fait état d’un prélèvement de courlis cendré de 6961 oiseaux sur le DPM.

Le projet d’arrêté soumis à la présente consultation du public fixe à 6000 oiseaux le quota pouvant être chassé sur tout le territoire français.
Pour prendre en compte la situation de la population nicheuse, en déclin depuis plusieurs années, les dates d’ouverture sont ainsi fixées :
• 1er samedi d’août sur le DPM ;
• 15 septembre sur le reste du territoire.
Les chasseurs sont tenus de transmettre les données de prélèvements à l’aide de l’application mobile Chassadapt mise à disposition gratuitement par la fédération nationale des chasseurs.
Pour améliorer la connaissance, les chasseurs doivent envoyer une aile de l’oiseau prélevé à l’ONCFS.

Ce projet a fait l’objet d’un vote favorable lors du Conseil national de la chasse et de la faune sauvage (comité consultatif rassemblant des représentants de chasseurs, des acteurs scientifiques et associatifs) du 2 juillet 2019.

La synthèse de la consultation du grand public est disponible en bas de page.


Télécharger :

Commentaires
  •  Favorable à l arrêté, par Daneu , le 4 juillet 2019 à 15h26

    Je suis favorable à l arrêté de chasse au coulis

  •  Avis favorable, par Julien , le 4 juillet 2019 à 15h25

    Je suis favorable à la chasse du courlis cendré

  •  Avis favorable, par Bernard B , le 4 juillet 2019 à 15h25

    je suis favorable aux prélévements sur cette espéce.

  •  Pour , par Antoine , le 4 juillet 2019 à 15h25

    Je suis pour le projet de chasse adaptative pour certaines espèces

  •  Avis favorable, par Antoine Guéant , le 4 juillet 2019 à 15h23

    Avis favorable concernant l’arrêté relatif à la chasse du courlis cendré en France métropolitaine pendant la saison 2019-2020

  •  Favorable à la chasse au courlis, par Goubelle , le 4 juillet 2019 à 15h22

    Oui à la chasse au courlis.

  •  Favorable à la chasse du courlis cendré , par WILLY FAUCHOIT , le 4 juillet 2019 à 15h22

    Je suis favorable à la chasse du courlis cendré. L’espèce se porte bien. Les chasseurs sont favorables à la gestion adaptative de toutes les espèces y compris le courlis cendré.

  •  Courlis cendré, par Alexis Hennequin , le 4 juillet 2019 à 15h21

    Je donne un avis favorable pour la chasse du courlis

  •  Moratoire chasse au Courlis cendré, par Noblet jean françois membre du CNPN , le 4 juillet 2019 à 15h21

    Bonjour
    En Isère j’ai connu dans les années 70 une vingtaine de sites de nidification de cette espèce. Il doit en rester 3 et il n’est pas sûr que les petits parviennent à s’envoler.
    Aussi je pense qu’il serait bon de maintenir le moratoire pendant une période de 5 années et de lancer un plan d’action national pour comprendre pourquoi il disparaît et quelles seraient les mesures à prendre pour rétablir la situation.Cordialement JF Noblet www.noblet.me (http://www.noblet.me)

  •  Favorable à la chasse du courlis cendré , le 4 juillet 2019 à 15h21

    Je suis favorable à la chasse du courlis cendré. Seuls les chasseurs avec les nouveaux outils de gestion notamment les radars peuvent mettre en évidence l’évolution des populations. Le courlis a été considéré comme espèce vulnérable par des personnes qui comptabilisent les oiseaux du fond de leur jardin. Du grand n’importe quoi pour refléter l’état de l’espèce à l’échelle mondiale. Servez vous de nos radars ornithologiques et vous constaterez que l’espèce se porte à merveille et continue de traverser la France en grand nombre. Les chasseurs sont favorables à la gestion adaptative de toutes les espèces y compris le courlis cendré, projet lancé par notre fédération nationale.

  •  Oui chasse courlis cendre , par Horety andre , le 4 juillet 2019 à 15h20

    Pour la chasse du courlis cendre

  •  Courlis, par Morsch , le 4 juillet 2019 à 15h19

    Les espèces ne sont pas menacées elles ont trouver un biotope meilleur que celui des pollution aussi bien en mer que dans les terre mais sa ont en parle pas le chasseur a bon dos faudrait peut-être interdire autre chose que la chasse qui fais disparaître la biodiversité pour les animaux insecte et fleur mais ya tellement de pognon en jeux que l ont ferme les yeux

  •  Favorable à cet arrêté avec réserve, par Jules , le 4 juillet 2019 à 15h19

    Pourquoi n’ouvre t on pas la chasse dès le 21 août comme pour les autres espèces similaires ?
    Contre le système de collecte d’ailes.

  •  avis favorable, par coze jean-paul , le 4 juillet 2019 à 15h18

    oui à la chasse du courlis

  •  favorable a la chasse du courlis, par georges , le 4 juillet 2019 à 15h16

    je suis favorable a la chasse du courlis du 1er aout sur le dpm et du 15 septembre sur le reste du territoire

  •  Oui a la chasse du courlis cendré , par Nversta , le 4 juillet 2019 à 15h14

    Oui a la chasse du courlis cendré.

  •  Chasse, par Loth , le 4 juillet 2019 à 15h14

    Avis favorable pour la chasse

  •  Pour la chasse, contre les arrêtés, par Victor , le 4 juillet 2019 à 15h13

    A quoi servent ces arrêtés ? A compter les anti chasse et les chasseurs ? Sauf que les anti-tout ne connaissent qu’internet pour se défendre... Pas les chasseurs. Donc il serait intéressant de déployer des moyens efficaces, utiles pour déterminer si une espèce doit être chassée, ou non. C pas aux gens qui la plupart n’y connaissent absolument rien de décider de la gestion des animaux. C’est pas en restant dans son immeuble parisien qu’on fzit revivre une espèce. Alors agissons correctement, gérons intelligemment et arrêtons de ne vivre qu’à base de lois qui ne peuvent pas être identiques à l’échelle d’un pays comme la France.

  •  Avis favorable , par Galieb , le 4 juillet 2019 à 15h12

    Avis favorable

  •  Avis favorable , par Nico , le 4 juillet 2019 à 15h10

    Avis favorable, au vu des nouveaux moyens mis en œuvres pour effectué des recensements.