EAU ET BIODIVERSITÉ
 

projet d’arrêté relatif à la chasse du courlis cendré en France métropolitaine pendant la saison 2019-2020

Du 03/07/2019 au 25/07/2019 - 8574 commentaires

{}
Le projet d’arrêté fixe à 6000 oiseaux le quota de courlis cendré pouvant être chassés sur tout le territoire français. Il précise les dates d’ouverture de chasse et indique de nouvelles modalités de transmission des données.

{}
Le courlis cendré est une espèce chassable au sens de la directive oiseaux -DO- (2009/147/CE), elle est inscrite à l’Annexe II. En France l’espèce est classée « vulnérable » pour les effectifs nicheurs et en « préoccupation mineure » pour les hivernants sur la liste rouge de l’UICN.

Pour cette espèce, un plan d’action international conduit sous l’égide de l’AEWA a été mis en place. L’objectif global de ce plan est de restaurer le statut de conservation dans la Liste rouge UICN de cette espèce en la faisant passer de la catégorie : « quasi-menacé » attribuée en 2007, à la catégorie : « préoccupation mineure » à l’horizon 2025. Ce plan interdit la chasse sauf si un plan de gestion adaptatif est mis en place.

C’est pour tenir compte de ce plan international que le ministre en charge de l’écologie a décidé par un arrêté du 1er août 2018, de prolonger d’un an le moratoire sur la chasse du Courlis cendré, soit jusqu’au 30 juillet 2019.
Cette période fait suite à deux périodes de suspension de la chasse : de 2008 à 2013, de 2015 à 2018. Il convient de noter que, depuis 2013, la suspension de la chasse du Courlis cendré ne concerne pas le domaine public maritime (DPM).

Le ministre en charge de l’écologie a mis en place en janvier 2019 un comité d’experts sur la gestion adaptative. Avant le 30 juillet, date de fin du moratoire, il a demandé à ce comité de lui fournir un avis relatif au courlis cendré.

Dans son avis en date du 13 mai 2019, le Comité d’experts souligne des lacunes importantes de connaissance et des incertitudes liées aux données disponibles sur la démographie de l’espèce, la répartition spatiale des populations et la chasse pratiquée en France. En conséquence la comité d’experts n’a pas été en mesure d’évaluer l’impact de la chasse sur la dynamique de population.
Pour ce qui concerne les données de prélèvements cynégétiques, l’enquête « prélèvements » réalisée par l’Office national de la chasse et de la faune sauvage pour la saison 2013-2014 fait état d’un prélèvement de courlis cendré de 6961 oiseaux sur le DPM.

Le projet d’arrêté soumis à la présente consultation du public fixe à 6000 oiseaux le quota pouvant être chassé sur tout le territoire français.
Pour prendre en compte la situation de la population nicheuse, en déclin depuis plusieurs années, les dates d’ouverture sont ainsi fixées :
• 1er samedi d’août sur le DPM ;
• 15 septembre sur le reste du territoire.
Les chasseurs sont tenus de transmettre les données de prélèvements à l’aide de l’application mobile Chassadapt mise à disposition gratuitement par la fédération nationale des chasseurs.
Pour améliorer la connaissance, les chasseurs doivent envoyer une aile de l’oiseau prélevé à l’ONCFS.

Ce projet a fait l’objet d’un vote favorable lors du Conseil national de la chasse et de la faune sauvage (comité consultatif rassemblant des représentants de chasseurs, des acteurs scientifiques et associatifs) du 2 juillet 2019.

La synthèse de la consultation du grand public est disponible en bas de page.


Télécharger :

Commentaires
  •  avis favorable pour la chasse du courlis, par Bruno DENJEAN , le 4 juillet 2019 à 15h55

    je suis favorable à la chasse adaptative de l’espèce

  •  Pour la chasse avec quotas, par Lepoli , le 4 juillet 2019 à 15h55

    La chasse adaptative est un bon remede pour la sauvegarde sans en interdire la chasse qui est essentielle pour beaucoup de choses

  •  moratoire complet de la chasse du courlis cendré, par Serge Salanove , le 4 juillet 2019 à 15h54

    Je suis favorable à un moratoire complet de la chasse du courlis cendré.

    Le courlis cendré est protégé dans tous les pays d’Europe : la France est le dernier pays où cette espèce est encore chassable. L’état de conservation de l’espèce paraît vulnérable. Donc pas de chasse pendant quelques années.

  •  Favorable , par Dhinaut , le 4 juillet 2019 à 15h53

    Je suis favorable a la chasse du courlis cendrée.

  •  Favorable, par Kerstein , le 4 juillet 2019 à 15h53

    Je suis favorable à la chasse du courlis cendré il faut stopper ces imbécilités infondées sortez des villes avant de pondre de pareille bêtises

  •  Favorable , par Fort , le 4 juillet 2019 à 15h53

    Je suis favorable au texte proposé

  •  Pour la chasse du courlis , par Niellen , le 4 juillet 2019 à 15h53

    Je suis pour la chasse du courlis cendré si les analyses de terrains prouvent qu’il peut être chasse au nombres du quotas indique

  •  avis favorable, par chambard , le 4 juillet 2019 à 15h52

    Nul n’a pu démontrer que le déclin des effectifs de courlis, de barges et autres dépendait invariablement de la pression de chasse exercé.
    Parlons milieu et sa dégradation....

  •  Favorable, par URBANIAK rené , le 4 juillet 2019 à 15h52

    Favorable dans la limite du respect des quotas.

  •  Defavorable, par Marlau , le 4 juillet 2019 à 15h51

    Quand une espèce est "vulnérable" et en danger, tout ce que vous trouvez à faire c’est de la chasser ?
    Encore une grande avancée vers la fin de la diversité animale et pourquoi ? Toujours et encore pour satisfaire le lobby de la chasse.

  •  Favorable à la chasse du courlis cendré , par Briche , le 4 juillet 2019 à 15h48

    Je suis favorable à la chasse du courlis cendré etcau quotas indiqué

  •  Pour avec des pélèvements raisonnés , par ed p , le 4 juillet 2019 à 15h48

    Pour si les études démontrent que la population peut le supporter.
    Faites confiances aux relevés des personnes de terrains, les personnes les plus proches de la biodiversité.
    Un chasseur n’a aucun intérêt à chasser une espèce quel quelle soit pour la faire disparaître, on contraire même son intérêt et qu’il y en ai asse pour le chasser !

  •  Avis favorable au projet , le 4 juillet 2019 à 15h47

    Je suis favorable a ce projet d’arrêté et au maintien de cette chasse. Les prélèvements envisagés me paraissent raisonnables compte tenu des connaissances relatives a cette espece.

  •  Suspension de la chasse du Courlis cendré, par MICHON , le 4 juillet 2019 à 15h45

    Une espèce vulnérable ne doit pas être chassée. Pour le Courlis cendré, il faut un moratoire suffisamment long pour qu’il puisse rétablir ses effectifs.

  •  Courlis cendré , par François Bruno , le 4 juillet 2019 à 15h42

    Je suis favorable à la chasse du courlis cendré dans les conditions prévues par l’arrêté.

  •  Courlis , par Lenglet Christophe , le 4 juillet 2019 à 15h40

    Favorable à la chasse du courlis cendré

  •  Favorable à l’arrêté, par Didier , le 4 juillet 2019 à 15h40

    je suis favorable à l’arrêté ouvrant la chasse du courlis cendré. Les mesures de contrôle du quota sont suffisantes et de nature à préserver l’avenir.

  •  contre la chasse, par jean-pierre Rivière , le 4 juillet 2019 à 15h40

    Tout est écrit dans le projet :

    le Comité d’experts souligne des lacunes importantes de connaissance et des incertitudes liées aux données disponibles sur la démographie de l’espèce, la répartition spatiale des populations et la chasse pratiquée en France. En conséquence la comité d’experts n’a pas été en mesure d’évaluer l’impact de la chasse sur la dynamique de population.

    la chasse est un fléau

  •  favorable au projet, par bulté , le 4 juillet 2019 à 15h40

    Je suis favorable au quota de 6000 courlis cendre sur l’ensemble du territoire ainsi que sur les dates proposées 1er août sur le DPM et 15 septembre a l intérieur

  •  Avis favorable , par Perche , le 4 juillet 2019 à 15h40

    Pour une chasse adaptative du courlis sur l’ensemble du territoire français