EAU ET BIODIVERSITÉ
 

Projet d’arrêté relatif à la chasse de la tourterelle des bois Saison 2020-2021

Du 22/07/2020 au 12/08/2020 - 19304 commentaires

Cet arrêté encadre la pratique de la chasse de la tourterelle des bois pour la campagne 2020-2021 et propose un quota de 17460 oiseaux à prélever.

Au niveau international, la tourterelle des bois a vu son statut sur la liste rouge UICN passer de préoccupation mineure à vulnérable en 2015 (Birdlife 2017). A l’échelle de l’Europe, l’espèce est classée comme vulnérable et les effectifs sont en déclin (-78% entre 1980 et 2015, Birdlife international 2015). Ce déclin apparaît comme particulièrement prononcé sur la voie de migration occidentale dont fait partie la France.

La population nicheuse de tourterelle des bois (Streptopelia turtur), estimée en 2009 entre 397 000 et 480 000 couples, a diminué de 48% entre 1989 et 2015 et de 44% sur les 10 dernières années. Cette tendance à la baisse, due en grande partie à la disparition des habitats de l’espèce, est aussi observée pour les oiseaux non nicheurs ou migrateurs.

L’objectif du plan d’action international pour la conservation de la tourterelle des bois, est de rétablir le statut de population de la tourterelle des bois européenne, actuellement classée vulnérable (VU) dans la Liste rouge de l’UICN.
Au niveau européen, la Commission européenne souhaite mettre en place une gestion adaptative de la tourterelle des bois visant à élaborer un cadre de modélisation de la gestion adaptative de la chasse, pour chaque voie de migration.

Le ministre en charge de l’écologie a mis en place en janvier 2019 un comité d’experts sur la gestion adaptative. Il a demandé à ce comité de lui fournir un avis relatif à la gestion de la tourterelle des bois.

Dans son avis en date du 13 mai 2019, le Comité d’experts a considéré que la solution à préconiser pour maximiser les chances d’une stabilisation des effectifs à court terme, et permettre une éventuelle restauration des effectifs à des valeurs proches de celles observées dans les années 2000, sur le long terme, passait par la mise en place temporaire de quotas de prélèvement fixés à 0.
Il a précisé que, si un quota de prélèvement non nul devait être toutefois attribué pour la saison 2019, celui-ci ne pourrait excéder 1,3% des effectifs estimés comme disponibles aux chasseurs en France (correspondant à 50% de la valeur maximale estimée comme soutenable par les modèles démographiques), soit 18 300 oiseaux.

L’arrêté ministériel du 30 août 2019 a fixé un quota de 18000 oiseaux pouvant être prélevés. Pour la saison 2019-2020, 4950 oiseaux ont été prélevés et enregistrés dans l’application mobile « Chass’adapt ».

Le Comité d’experts a formulé un avis identique lors de sa séance en date du 29 juin 2020.

Le projet d’arrêté pour la saison 2020-2021 fixe un prélèvement de 17 460 tourterelles des bois, soit 3 % de moins que pour la saison précédente et cela pour tenir compte d’une baisse de population estimée à 3 % par an.
Les chasseurs sont tenus de transmettre les données de prélèvements à l’aide de l’application mobile Chass’adapt mise à disposition gratuitement par la fédération nationale des chasseurs.
Pour améliorer la connaissance, une transmission d’ailes est prévue dans les conditions fixées par l’article 3 de l’arrêté.

La synthèse de la consultation du public, les motifs de la décision seront publiés en bas de page, ainsi que le texte publié au journal officiel de la République française.


Télécharger :

Commentaires
  •  Contre la chasse de la tourterelle des bois en danger, par VERILHAC Yves , le 23 juillet 2020 à 16h20

    La tourterelle des bois est en danger. Elle a perdu 80% de ses effectifs. Elle est inscrite en liste rouge de l’UICN.
    On nous explique que c’est l’agriculture la responsable avec la disparition des milieux bocagers. Dont acte, mais comment expliquer alors qu’elle a disparu des campagnes anglaises pourtant très favorables ?
    La France fait l’objet d’une infraction de la part de la commission européenne sur ce sujet avec des risques sérieux de poursuite devant la Cour de Justice de l’Union Européenne aux côtés de l’Espagne. Au moment où la France va présider l’UE ? Et accueillir le congrès mondial de l’UICN ?? Et prétend donner l’exemple aux autres ???
    L’année dernière un comité d’expert de la gestion adaptative a recommandé un quota zéro. La Ministre n’en a pas tenu compte, accordant déjà 18.000 prélèvement et affirmant que tout serait sous contrôle.
    Alors que les dernières estimations des tableaux de chasse, réalisées en 2013-2014 par l’ONCFS estimaient les prélèvements à 90.000 individus au moins, les chasseurs n’en ont déclaré "que" 4000 cette année. Personne n’y croit même pas le Ministère. Puisqu’il n’a pas pu faire respecter les quotas l’année dernière, comment le pourrait-il cette année ?
    Peut-on espérer que les recommandations de la CNDP soient suivies par l’Etat, à savoir que ce soit un expert extérieur indépendant qui analyse les résultats de la consultation publique et non pas le bureau de la chasse qui a préparé ce texte et donné des éléments partiels et orientés ? !

  •  Cet arrêté encadre la pratique de la chasse de la tourterelle des bois pour la campagne 2020-2021 et propose un quota de 17460 oiseaux à prélever., par Haès. Lucette , le 23 juillet 2020 à 16h16

    Je suis contre la chasse de la tourterelle des bois . Ces autorisations de chasser des espèces en voie de disparition, avec parfois des méthodes scandaleuses comme la chasse à la glue sont d’un autre temps. Les chasses soit disant traditionnelles pour le plaisir de tuer comme la chasse à cour doivent être abolies.

  •  Avis défavorable., par Angel PLG de Belfort , le 23 juillet 2020 à 16h14

    La tourterelle des bois est en déclin mais on la tue quand même !! je ne comprends pas ! Uniquement pour satisfaire le loisir de certains ! Vous arrangez toujours pour conserver le permis de tuer le plus d’espèces possible, quel que soit leur statut de conservation ! C’est très logique en effet ! Vous faîtes de telle sorte pour cajoler les chasseurs en proposant de fixer de généreux quotas de "prélèvements"... Je suis, évidemment, défavorable sur ce "projet’ d’arrêté.