EAU ET BIODIVERSITÉ
 

Projet d’arrêté relatif à la chasse de la tourterelle des bois Saison 2020-2021

Du 22/07/2020 au 12/08/2020 - 19304 commentaires

Cet arrêté encadre la pratique de la chasse de la tourterelle des bois pour la campagne 2020-2021 et propose un quota de 17460 oiseaux à prélever.

Au niveau international, la tourterelle des bois a vu son statut sur la liste rouge UICN passer de préoccupation mineure à vulnérable en 2015 (Birdlife 2017). A l’échelle de l’Europe, l’espèce est classée comme vulnérable et les effectifs sont en déclin (-78% entre 1980 et 2015, Birdlife international 2015). Ce déclin apparaît comme particulièrement prononcé sur la voie de migration occidentale dont fait partie la France.

La population nicheuse de tourterelle des bois (Streptopelia turtur), estimée en 2009 entre 397 000 et 480 000 couples, a diminué de 48% entre 1989 et 2015 et de 44% sur les 10 dernières années. Cette tendance à la baisse, due en grande partie à la disparition des habitats de l’espèce, est aussi observée pour les oiseaux non nicheurs ou migrateurs.

L’objectif du plan d’action international pour la conservation de la tourterelle des bois, est de rétablir le statut de population de la tourterelle des bois européenne, actuellement classée vulnérable (VU) dans la Liste rouge de l’UICN.
Au niveau européen, la Commission européenne souhaite mettre en place une gestion adaptative de la tourterelle des bois visant à élaborer un cadre de modélisation de la gestion adaptative de la chasse, pour chaque voie de migration.

Le ministre en charge de l’écologie a mis en place en janvier 2019 un comité d’experts sur la gestion adaptative. Il a demandé à ce comité de lui fournir un avis relatif à la gestion de la tourterelle des bois.

Dans son avis en date du 13 mai 2019, le Comité d’experts a considéré que la solution à préconiser pour maximiser les chances d’une stabilisation des effectifs à court terme, et permettre une éventuelle restauration des effectifs à des valeurs proches de celles observées dans les années 2000, sur le long terme, passait par la mise en place temporaire de quotas de prélèvement fixés à 0.
Il a précisé que, si un quota de prélèvement non nul devait être toutefois attribué pour la saison 2019, celui-ci ne pourrait excéder 1,3% des effectifs estimés comme disponibles aux chasseurs en France (correspondant à 50% de la valeur maximale estimée comme soutenable par les modèles démographiques), soit 18 300 oiseaux.

L’arrêté ministériel du 30 août 2019 a fixé un quota de 18000 oiseaux pouvant être prélevés. Pour la saison 2019-2020, 4950 oiseaux ont été prélevés et enregistrés dans l’application mobile « Chass’adapt ».

Le Comité d’experts a formulé un avis identique lors de sa séance en date du 29 juin 2020.

Le projet d’arrêté pour la saison 2020-2021 fixe un prélèvement de 17 460 tourterelles des bois, soit 3 % de moins que pour la saison précédente et cela pour tenir compte d’une baisse de population estimée à 3 % par an.
Les chasseurs sont tenus de transmettre les données de prélèvements à l’aide de l’application mobile Chass’adapt mise à disposition gratuitement par la fédération nationale des chasseurs.
Pour améliorer la connaissance, une transmission d’ailes est prévue dans les conditions fixées par l’article 3 de l’arrêté.

La synthèse de la consultation du public, les motifs de la décision seront publiés en bas de page, ainsi que le texte publié au journal officiel de la République française.


Télécharger :

Commentaires
  •  Chasse tourterelle des bois, par Doumerc , le 12 août 2020 à 17h50

    Favorable à la chasse de la tourterelle avec un suivi des prélèvements en fonction des populations

  •  Consultation publique Tourterelles des Bois, par COSTE Francis , le 12 août 2020 à 17h48

    avis favorable

  •  Les consultations publiques du ministère de la Transition écologique et solidaire, par Aida , le 12 août 2020 à 17h45

    I սsed to be recommended thiѕ website vіa my coᥙsin. I'm not
    ρositive whether this submit is written by way of hіm as nobody else understand such exact aƅout
    mʏ problem. Yߋu are wonderful ! Thank you !

    Αlso visit my blog : : [เงี่ยน->https://xxxporn989.com/tag/%E0%B9%80%E0%B8%87%E0%B8%B5%E0%B9%88%E0%B8%A2%E0%B8%99]

  •  Non à cette chasse, par Batt , le 12 août 2020 à 17h43

    Il faut que la France se conforme enfin aux règlements européens. En tant que contribuable, je ne veux pas que mes impôts servent à payer une amende juste pour faire plaisir à quelques chasseurs. Les populations d’oiseaux sauvages n’ont pas à être « régulées ».

  •  Arrête, par Joachim Schroeder , le 12 août 2020 à 17h35

    Chère Ministre Pompili,
La tourterelle des bois est menacée dans le monde entier et figure sur la Liste rouge de l’UICN. C’est terrible. Les stocks en Europe sont en chute libre. Leur déclin de près de 80% depuis 1980 semble être particulièrement prononcé sur la route migratoire occidentale, qui comprend également la France. En Allemagne, où l’espèce n’est pas chassée, la baisse est de 89 pour cent depuis 1980. Seulement 40 ans !!! La plupart des derniers oiseaux nicheurs d’Allemagne migrent à travers la France à l’automne et y sont tués.
Il faut mettre fin à la chasse aux tourterelles toute-suite au lieu d’accélérer l’extinction de l’espèce en Europe avec un quota de chasse beaucoup trop élevé de 17460 oiseaux ! 👋🏻 Merci beaucoup.

  •  Non non à la chasse à la tourterelle, par BLAES , le 12 août 2020 à 17h27

    Non à la chasse à la tourterelle qui est déjà en voie d extinction. Non à la chasse tout simplement. Pourquoi faut il que la FRANCE soit toujours a la traine pour prendre les décisions ?

  •  Avis favorable , par Guy PATUREAU MIRAND , le 12 août 2020 à 17h25

    Je suis favorable à ce projet qui encadre strictement la chasse à la tourterelle, et qui implique la participation des chasseurs.
    Le déclin de la tourterelle n’est ni spécifique à la France, ni dû aux chasseurs français, dont les prélèvements sont minimes comparés à ceux réalisés dans le reste de l’Europe et sur leurs territoires de migrations. En revanche, une interdiction pure et simple conduirait à terme à une indifférence totale à la survie de l’espèce et donc plus sûrement à sa disparition en l’absence de protection, intéressée évidemment, de son biotope. Si sa chasse devait être interdite, les belles âmes qui aujourd’hui en font un combat sacré s’en détourneraient et la laisseraient disparaître dans une indifférence totale.
    Le chasseur responsable et éthique sait que pour continuer à chasser du gibier naturel, il ne doit prélever qu’une partie des intérêts du capital que représente la population naturelle présente sur son territoire. Son travail s’entend dans la durée, à l’encontre des mobilisations idéologiques ne trouvant dans la tourterelle qu’un faire-valoir temporaire.

  •  Humains.....ça ne veut plus rien dire..., par Fernandes , le 12 août 2020 à 17h22

    Pourquoi devons-nous toujours être la main qui. " tue " ??? Laissez-les vivre....

  •  Opposition totale de la Ligue Royale Belge pour la Protection des Oiseaux, par BUSLAIN , le 12 août 2020 à 17h15

    Inscrite sur la liste rouge de l’UICN, la Tourterelle des bois est menacée d’extinction au niveau mondial. Ses effectifs en Europe sont en chute libre (-80% depuis 1980). Ce déclin apparaît comme particulièrement prononcé sur la voie de migration occidentale dont fait partie la France. Des pays comme la Belgique, notre pays, ou le Royaume Uni, où ce ne sont pas les milieux favorables qui manquent, pleurent déjà sa disparition. La LRBPO s’inquiète d’une poursuite de la chasse à la tourterelle des bois en France, alors même que des efforts considérables sont entrepris partout en Europe pour la survie de cette espèce.

    Le 2 juillet dernier, la Commission Européenne a pourtant adressé un avis motivé à la France afin qu’elle prenne des mesures urgentes contre la chasse des espèces en mauvais état de conservation et en premier lieu la Tourterelle des bois.

    L’an dernier, consulté par le Ministère en charge de la transition écologique, un comité d’experts scientifiques a conclu à la nécessité de stopper au moins provisoirement la chasse de cette espèce afin de maximiser les chances d’une stabilisation des effectifs à court terme. L’Etat a quand même cédé au lobby cynégétique et accordé un quota de 18.000 oiseaux, jurant que les « prélèvements » seraient encadrés, rapportés et analysés. Las, les chasseurs n’ont pas déclaré toutes leurs prises et personne n’est en mesure de dire si ce quota a été respecté ou non faute de contrôles suffisants. Le recours de la LPO contre cet arrêté ministériel du 30 août 2019 n’a toujours pas été examiné sur le fond. Le chiffre de 17.460 proposé cette année à la place de 18.000 prend simplement en considération une baisse de population estimée à 3 % par an.

    Comment une Ministre de la Transition écologique peut-elle autoriser cette chasse. Incompréhensible pour les autres pays, alors que la biodiversité est malmenée partout. La LRBPO s’oppose totalement à cette décision suicidaire et scandaleuse.

  •  Pour la chasse à la tourterelle des bois, par Joël Boueilh , le 12 août 2020 à 17h15

    En fait peu de tourterelles réellement attrapées (entre 1/4 et 1/5 du quota accordé). Donc je laisserai pratiquer les quelques passionnés qui s’adonnent à cette chasse.

  •  Avis favorable, par Frederic de Laforcade , le 12 août 2020 à 17h13

    La France devrait-elle être le seul pays a vouloir légiférer et mettre des quotas alors que d’autres pays européens autorisent cette chasse sans quotas ?

  •  NON à la chasse à la tourterelle, et d’ailleurs NON à la chasse tout court, par Bénédicte BARRE , le 12 août 2020 à 17h13

    La diversité de la faune et la flore en France souffre sous les coups de boutoir des lobbies de la chasse, que ce soit la pratique ignoble de la chasse à la glue ou autre. La France par la voix de son président, promet à l’international de protéger la bio et l’écologie mais recule systématiquement sur ses promesses. Laissez les animaux sauvages en paix, arrêtez de construire à tout va sur les terres arables et les terres sauvages. arrêtez de détruire les espèces indigènes, que ce soit en Guyane avec la montagne d’or ou en France métropolitaine, et dans les dom-tom. protéger la nature c’est nous protéger nous-même. chose que le "dieu" économie ne pourra jamais faire.

  •  Avis favorable , par Benoit , le 12 août 2020 à 17h09

    Pourquoi dans les autres pays d’europe il n’y a pas de restriction alors que en France il y en a.

  •  stop au massacre des tourterelles , par Docha , le 12 août 2020 à 17h08

    J habite la campagne en 40 ans j’ai vu progressivement la disparition des tourterelles des bois ainsi que d’autres petits oiseaux des campagnes ,
    Alors stop a tous ces massacres pour le plaisir de quelques uns
    C’est la valse des ministres mais rien ne change en positif
    Les animaux sont toujours victimes
    Une espèce protégée .............. qui finira par disparaître avec de telles décisions
    Je suis totalement contre

  •  Je soutien la chasse à la tourterelle , par moyrand , le 12 août 2020 à 17h05

    je soutiens la chasse à la tourterelle tant qu’il n’y aura pas de règlement international

  •  CONTRE cet arrêté, contraire aux engagements européens de la France, par BLAZE , le 12 août 2020 à 16h57

    Le Comité d’expert a rendu un avis similaire à celui de 2019 d’après le Ministère (avis de 2019 disponible ici, en attendant la publication de l’avis de 2020 : http://www.oncfs.gouv.fr//IMG/pdf/gestion-adaptative/Avis-CEGA-Tourterelle-des-bois.pdf).

    Le Ministère rappelle que le Comité préconise, en premier lieu donc, l’absence de prélèvement. Dans son avis de 2019, le Comité insistait déjà sur "l’ampleur du déclin" de la tourterelle. En revanche et bien étrangement, le Ministère oublie de rappeler que le Comité mettait en exergue les conséquences néfastes de la chasse sur le maintien de la tourterelle. En effet, selon le Comité : "Il est donc probable que le niveau de prélèvement en France contribue effectivement au déclin de l’espèce et est susceptible de remettre en cause le maintien (et plus encore plus la restauration) des populations nicheuses et de passage sur le territoire national". Il ajoutait que "L’impact de la chasse sur le taux d’accroissement est [...] probablement fort" préconisant la "régulation des prélèvements cynégétiques" afin "d’infléchir la dynamique négative de la population de Tourterelle des bois".

    Or le Ministère évoque seulement "la disparition des habitats de l’espèce". On constate dès lors que le Ministère ne retient que ce qui arrange ses amis chasseurs, à savoir la possibilité de prélever...

    Ce genre de textes n’a plus lieu d’être, surtout que la France est dans le collimateur de la Commission européenne, en raison de sa permissivité en matière de chasse aux oiseaux en mauvais état de conservation... https://ec.europa.eu/commission/presscorner/detail/fr/inf_20_1212

    Au sujet de l’application du droit européen en matière d’environnement par la France, un rapport du Sénat fait état du nombre significatif de contentieux dont le pays fait l’objet, en particulier dans le domaine de la biodiversité. Est décrit notamment l’impact sur le budget de l’Etat des condamnations de la France. A titre indicatif, les provisions pour litiges en 2010 ont été évaluées à 253,55 millions d’euros (https://www.senat.fr/notice-rapport/2011/r11-020-notice.html).

    Encourageons la nouvelle ministre à refuser la signature de ces arrêtés.

  •  Non à la chasse de la tourterelle des bois !, par Catherine G de B. , le 12 août 2020 à 16h57

    Comme bien d’autres espèces, la tourterelle des bois a vu ses effectifs s’effondrer dans les dernières décennies. La chasser, même avec des quotas quels qu’ils soient, c’est aggraver la situation dramatique de cette espèce. J’attends de l’Etat français qu’il assume son devoir de protection du patrimoine naturel que représente la biodiversité pour TOUS les citoyens et qu’il ne donne pas à une minorité le droit de la détériorer.

  •  NON A LA CHASSE A LA TOURTERELLE, par GIRAUD , le 12 août 2020 à 16h54

    Aidons la faune sauvage à se reconstruire plutôt que de la tuer. Quel est ce plaisir de tuer un oiseau ! Observez les ! STOP CHASSE.

  •  Avis très défavorable, par monique Hyvernaud NATVERT , le 12 août 2020 à 16h54

    Sous couvert de propos ronflants du gouvernement sur la protection de la biodiversité, les arrêtés se suivent et se succèdent avec une constance : faire plaisir aux chasseurs.
    Après les chasses traditionnelles voici le temps venu de la tourterelle.
    La tourterelle des bois est en déclin, tout le monde en convient. Nos voisins font un max pour les protéger. La France, elle, diminue son quota de chasse de 3%. Cherchez l’erreur.
    Alors STOP : la tourterelle des bois doit être une espèce strictement protégée.

  •  Contre la chasse, par Verbiguié , le 12 août 2020 à 16h53

    Je suis contre la chasse de cette espèce vulnérable et en déclin. Soyons responsables.