EAU ET BIODIVERSITÉ
 

Projet d’arrêté relatif à l’emploi des gluaux pour la capture des grives et des merles noirs destinés à servir d’appelants, dans 5 départements de la région Provence-Alpes-Côte d’Azur pour la campagne 2019-2020

Du 05/07/2019 au 27/07/2019 - 7325 commentaires

Le projet d’arrêté définit les quotas de prélèvement autorisés de certains turdidés pour la saison 2019-2020 à l’aide de gluaux, moyens de chasse traditionnelle, dans cinq départements : Alpes-de-Haute-Provence, Alpes-Maritimes, Bouches-du-Rhône, Var et Vaucluse. Ces quotas ont été adaptés pour correspondre le mieux aux prélèvements annuellement réalisés.

{{}}

La France est concernée par plusieurs modes de chasse traditionnelle : la chasse des grives et du merle noir à l’aide de gluaux dans le Sud-est, la chasse de l’Alouette des champs à l’aide de pantes et matoles dans le Sud-ouest, la chasse des grives, merle noir, Vanneau et Pluvier doré à l’aide de filets et tenderies dans les Ardennes.

L’article L. 424-4 du code de l’environnement, reprenant les dispositions de l’article 9 de la directive "oiseaux", prévoit que, pour permettre, dans des conditions strictement contrôlées et de manière sélective, la chasse de certains oiseaux de passage en petites quantités, le Ministre de la Transition écologique et solidaire autorise dans des conditions qu’il détermine l’utilisation des modes et moyens de chasse consacrés par les usages traditionnels, dérogatoires aux moyens généralement autorisés.
Sur cette base, cinq arrêtés ministériels du 17 août 1989 fixent les conditions particulières d’exercice de ces chasses pour l’utilisation de gluaux, de pantes, de matoles et de tenderie.

Ces textes renvoient à des arrêtés ministériels annuels la détermination de quotas par département ainsi que, le cas échéant, « la détermination de spécifications techniques propres à un département ». Dès réception de ces arrêtés ministériels et avant le 1er octobre, date d’ouverture de ces chasses traditionnelles, les préfets prennent les arrêtés d’autorisation individuelle.

Dans le cadre de la réflexion sur la chasse pilotée par le Gouvernement et afin d’assurer la protection de la biodiversité et de mieux prendre en compte la souffrance animale, le ministre a décidé en 2018 de limiter les nouveaux quotas de prélèvements aux captures effectivement réalisées en 2017.

Le projet d’arrêté maintient les quotas pour la saison 2019-2020 dans cinq départements : Alpes-de-Haute-Provence, Alpes-Maritimes, Bouches-du-Rhône, Var et Vaucluse au niveau de la précédente période de chasse.

Ce projet a fait l’objet d’un vote favorable lors du Conseil national de la chasse et de la faune sauvage (comité consultatif rassemblant des représentants de chasseurs, des acteurs scientifiques et associatifs) du 2 juillet 2019.

Ajout du 3/09/2019 : La synthèse de la consultation du public, les motifs de la décision sont publiés en bas de page, ainsi que les textes publiés au journal officiel de la République française


Télécharger :

Commentaires
  •  Avis défavorable , par Ludovic , le 6 juillet 2019 à 07h24

    Avis défavorable capture ridicule trop faible

  •  Avis défavorable , par Ludovic , le 6 juillet 2019 à 07h24

    Avis défavorable capture ridicule

  •  Avis défavorable , par Ludovic , le 6 juillet 2019 à 07h17

    Je suis contre ces quotas trop faible avis défavorable

  •  Avis défavorable , par André , le 6 juillet 2019 à 07h13

    Je donne un avis défavorable à ce projet

  •  Quotas grives, par Lusseaux Patrice , le 6 juillet 2019 à 07h07

    Des commentaires de personnes qui n’ont jamais chassé des bobos, des gauchos,qui sont contre tout et spécialement la chasse. Vous êtes des haineux vous commentaires ne repose sur aucune étude scientifiques.

  •  Une chasse de capture d’oiseaux devant servir d’appelant., par Christian AMIEL , le 6 juillet 2019 à 07h05

    Contre cette nouvelle restriction concernant les chasses traditionnelles. Le nb d’oiseaux destinés à être appelant durant la saison de chasse est dérisoire. Nb d’opposants emploient le mot d’extermination concernant ce mode de chasse, il est nécessaire de leur rappeler que le but de cette chasse traditionnelle est de capturer les oiseaux vivant..... Leurs critiques et efforts devraient plutôt se concentrer sur la préservation des espaces "viables" pour les oiseaux : cultures, points d’eau....

  •  Avis défavorable. , par Prévot , le 6 juillet 2019 à 06h58

    Contre ce projet d’arrêté car les niveaux globaux de grives se portent bien .

  •  Quotas trop faible ! , le 6 juillet 2019 à 06h57

    Avis défavorable quotas trop faible . Au vue des millions de grives qu’il y a dans toute L’EUROPE !

  •  quotas chasse grives, par henri , le 6 juillet 2019 à 06h54

    je suis défavorable à ce quota

  •  Défavorable , par Pericaud , le 6 juillet 2019 à 06h53

    Je suis contre cette arrêté les quotas son pas sufissant

  •  avis défavorable, par bourgues alain , le 6 juillet 2019 à 06h32

    les quotas sont ridicules par rapport a une espèce qui se porte bien et qui est une des chasses les plus respectueuse

  •  Avis défavorable , par Ludovic RIDON , le 6 juillet 2019 à 06h20

    Je donne un avis défavorable à ce projet. Les populations des espèces concernées se portent bien, néanmoins, la régulation est nécessaire. Il n’y a pas de raisons scientifiques justifiant la mise en place de ces quotas.

  •  Avis defavorable, par Odend hal , le 6 juillet 2019 à 06h05

    Le quota n est pas assez élevé compte tenu de l état de conservation des grives et merles.

  •  Avis Défavorable, par Durbec Christian , le 6 juillet 2019 à 03h46

    Je suis contre les quotas qui sont en nette diminution et sont infondés. En effet les turdidés ne sont pas en danger et se portent asser bien.
    Intéressons nous plutôt à leurs environnements qui est détruit par l’agriculteur intensive, les glyphosate et le démembrement.
    Les oiseaux en général ont perdus leur biotope et sont en voie d’extinction.
    Ce n’est pas les chasseurs de glu qu’il faut attaquer puisque nous sommes environs 700 à mettre la glu.
    Tous le monde, écolos, chasseurs et non chasseurs, gouvernements et même agriculteurs devrait faire interdire ces pesticides qui sont nocifs pour la planète et qui tues tout, oiseaux, insectes etc.
    Les agriculteurs n’ont pas intérêt à détruire la terre puisqu’à plus ou moins longue échéance ils se détruiront eux-mêmes en éliminant la phone et la flore et du même coup le support de leur plantation.
    On se trompe de cible, ce n’est pas les chasseurs qu’il faut attaquer.
    Je suis défavorable aux quotas et je le répète.
    Bonne journée à tous.

  •  Avis défavorable pour l’arrêté !, par Andres , le 6 juillet 2019 à 01h50

    Avis défavorable pour l’arrêté. Nous devons garder nos chasses traditionnelles surtout quand les quotas nous le permettent.

  •  Horrible, par Janet Doolaege , le 6 juillet 2019 à 00h54

    Rien ne peut justifier l’emploi de cette méthode cruelle pour tuer des oiseaux. Ils souffrent, ils sont terrifiés. Avis DEFAVORABLE.

  •  Projet d’arrêté relatif à l’emploi des gluaux pour la capture des grives et des merles noirs destinés à servir d’appelants, dans 5 départements de la région Provence-Alpes-Côte d’Azur pour la campagne 2019-2020, par Président - Association des Chasseurs de la Vallée de la Dives , le 6 juillet 2019 à 00h39

    Avis défavorable avec cet arrêté. Quota bien trop bas.

  •  Projet d’arrêté relatif à l’emploi des gluaux pour la capture des grives et des merles noirs destinés à servir d’appelants, dans 5 départements de la région Provence-Alpes-Côte d’Azur pour la campagne 2019-2020, par ACHARD Denis , le 6 juillet 2019 à 00h38

    Avis défavorable pour cet arrêté. Le quota fixé n’est pas réaliste, il est en deçà des potentialités.

  •  Avis défavorable , par Valentin , le 6 juillet 2019 à 00h38

    Avis défavorable, la population de grive se porte bien

  •  Avis défavorable , par Greg , le 6 juillet 2019 à 00h25

    Avis défavorable quota bien trop bas