EAU ET BIODIVERSITÉ
 

Projet d’arrêté relatif à l’emploi des gluaux pour la capture des grives et des merles noirs destinés à servir d’appelants, dans 5 départements de la région Provence-Alpes-Côte d’Azur pour la campagne 2019-2020

Du 05/07/2019 au 27/07/2019 - 7325 commentaires

Le projet d’arrêté définit les quotas de prélèvement autorisés de certains turdidés pour la saison 2019-2020 à l’aide de gluaux, moyens de chasse traditionnelle, dans cinq départements : Alpes-de-Haute-Provence, Alpes-Maritimes, Bouches-du-Rhône, Var et Vaucluse. Ces quotas ont été adaptés pour correspondre le mieux aux prélèvements annuellement réalisés.

{{}}

La France est concernée par plusieurs modes de chasse traditionnelle : la chasse des grives et du merle noir à l’aide de gluaux dans le Sud-est, la chasse de l’Alouette des champs à l’aide de pantes et matoles dans le Sud-ouest, la chasse des grives, merle noir, Vanneau et Pluvier doré à l’aide de filets et tenderies dans les Ardennes.

L’article L. 424-4 du code de l’environnement, reprenant les dispositions de l’article 9 de la directive "oiseaux", prévoit que, pour permettre, dans des conditions strictement contrôlées et de manière sélective, la chasse de certains oiseaux de passage en petites quantités, le Ministre de la Transition écologique et solidaire autorise dans des conditions qu’il détermine l’utilisation des modes et moyens de chasse consacrés par les usages traditionnels, dérogatoires aux moyens généralement autorisés.
Sur cette base, cinq arrêtés ministériels du 17 août 1989 fixent les conditions particulières d’exercice de ces chasses pour l’utilisation de gluaux, de pantes, de matoles et de tenderie.

Ces textes renvoient à des arrêtés ministériels annuels la détermination de quotas par département ainsi que, le cas échéant, « la détermination de spécifications techniques propres à un département ». Dès réception de ces arrêtés ministériels et avant le 1er octobre, date d’ouverture de ces chasses traditionnelles, les préfets prennent les arrêtés d’autorisation individuelle.

Dans le cadre de la réflexion sur la chasse pilotée par le Gouvernement et afin d’assurer la protection de la biodiversité et de mieux prendre en compte la souffrance animale, le ministre a décidé en 2018 de limiter les nouveaux quotas de prélèvements aux captures effectivement réalisées en 2017.

Le projet d’arrêté maintient les quotas pour la saison 2019-2020 dans cinq départements : Alpes-de-Haute-Provence, Alpes-Maritimes, Bouches-du-Rhône, Var et Vaucluse au niveau de la précédente période de chasse.

Ce projet a fait l’objet d’un vote favorable lors du Conseil national de la chasse et de la faune sauvage (comité consultatif rassemblant des représentants de chasseurs, des acteurs scientifiques et associatifs) du 2 juillet 2019.

Ajout du 3/09/2019 : La synthèse de la consultation du public, les motifs de la décision sont publiés en bas de page, ainsi que les textes publiés au journal officiel de la République française


Télécharger :

Commentaires
  •  En 2019 et toujours aussi barbares, par François , le 6 juillet 2019 à 15h02

    Que l’on vienne m’expliquer le plaisir de tuer des êtres vivants....

  •  Emploi des gluaux ? !, par HOLEC Marie-Odile , le 6 juillet 2019 à 15h00

    Est-ce possible ! Au 21ème siècle ! Comment laisser ces méthodes barbares sous prétexte de tradition alors qu’on sait que le nombre d’oiseaux a diminué de façon dramatique.
    Incompréhensible.

  •  AVIS DEFAVORABLE, par TROGLIA , le 6 juillet 2019 à 14h41

    PAS D’ACCORD AVEC CE PROJET

  •  Favorable avec mise en place de quota, par JMG , le 6 juillet 2019 à 14h26

    Avec des données fiables il n’y a aucune raison, mis à part l’intégrisme d’interdire ce mode de chasse ancestral. Reste à coller au plus prêt de la réalité et à les faire respecter.

  •  Non non et non, par alice , le 6 juillet 2019 à 14h11

    Mais ça suffit ces parodies ! on adapte les quotas "pour correspondre le mieux aux prélèvements déjà réalisés" !! ca veut dire quoi? on limite les quotas "pour mieux prendre en compte la souffrance animale"? mais qui est le profond cynique qui rédige des choses aussi ineptes?
    Cet arreté ne vise qu’à satisfaire une population de vieux (on ne parle même plus de régulation là !) qui veulent juste s’amuser à tuer encore et toujours. Et en plus, ils ne sont même pas contents, ils ne peuvent pas tuer assez !!!
    STOP à ces âneries

  •  avis defavorable, par LALANDE , le 6 juillet 2019 à 14h10

    bonjour je donne un avis défavorable à ces quotas il faut revenir à ceux de la saison 2017 2018 qui sans réelles données scientifiques ont été divisés par deux pour faire plaisir à certains. Les prélèvements sont de plus infimes et font partie intégrante de l’histoire et des traditions rurales du sud est de la France.

  •  Défavorable , par Lopez joel , le 6 juillet 2019 à 13h56

    Pour que continue la chasse à la glu. Avis défavorable .

  •  Avis défavorable , par Jérôme , le 6 juillet 2019 à 13h32

    Comment peut-on encore réduire les quotas qui sont déjà au plus bas !! Surtout que ces espèces au vues des comptages se portent vraiment très bien

  •  Passion , par Pierre , le 6 juillet 2019 à 13h29

    Defavorable trop belle chasse traditionel

  •  Defavorable, par Gaetan , le 6 juillet 2019 à 13h20

    Avis défavorable quantité de capture injustifiée au vue des derniers recensement des population de turdides effectués.

  •  Avis défavorable , par Athena , le 6 juillet 2019 à 13h19

    Quotas insuffisants avis défavorable.

  •  Avis défavorable , par Cycy , le 6 juillet 2019 à 13h17

    Quotas insuffisant

  •  Arrêté fixant la liste et les modalités de classement des espèces susceptiblent d’occasionner des dégâts , par Pierre VERET , le 6 juillet 2019 à 13h04

    je suis défavorable à cet arrêté, qui ne respecte pas les chasses traditionnelles

  •  Avis défavorable , par Barlatier romain , le 6 juillet 2019 à 12h59

    Réduction des quotas injustifiés depuis la saison 2018.
    Chasse respectueuse de la nature pratiquer par des amoureux de la nature !

  •  Projet d’arrêté relatif à l’emploi des gluaux pour la capture des grives et des merles noirs destinés à servir d’appelants, dans 5 départements de la région Provence-Alpes-Côte d’Azur pour la campagne 2019-2020, par Roux Frédéric , le 6 juillet 2019 à 12h58

    Avis favorable à ce projet d’arrêté, pour le maintien d’une chasse traditionnelle et du savoir faire qui lui est associé, n’impactant aucunement les espèces concernées .

  •  Surtout pas, par Bovicelli , le 6 juillet 2019 à 12h57

    Je suis chasseur de grives de père en fils depuis generations n’interdisez surtout pas la glue la chasse aux appelants est merveilleuse et le cheptel de grives est stable il y a simplement des c des changements de flux migratoire

  •  AVIS DEFAVORABLE, par soumille joel , le 6 juillet 2019 à 12h45

    les quotas sont trop faible ,
    les scientifiques montrent que les turdidés en Europe
    ont une population stable en nombre d’individus ,
    donc ont peu revenir a un quotas plus important que celui qui
    est proposé

  •  Défavorable , par Thomas berne , le 6 juillet 2019 à 12h42

    Il faudrait d abord contrôler les pays outré méditerranée

  •  avis defavorable , par laurent , le 6 juillet 2019 à 12h37

    quotas trop faible avis defavorable

  •  defavorable , le 6 juillet 2019 à 12h16

    quotas trop faibles , vu le bon état de conservation de ces espèces.