EAU ET BIODIVERSITÉ
 

Projet d’arrêté portant désignation du site Natura 2000 mares temporaires du terrain militaire de Frasselli/Bonifacio (zone spéciale de conservation)

Du 08/12/2015 au 28/12/2015 - 1 commentaire

Projet d’arrêté et ses annexes (liste d’habitats et d’espèces - carte) portant désignation du site Natura 2000 mares temporaires du terrain militaire de Frasselli/Bonifacio (zone spéciale de conservation) ; FR9400608


Télécharger :

Commentaires
  •  Consultation publique FR9400608 « mares temporaires du terrain militaire de Frasselli/Bonifacio », par Association U LEVANTE , le 26 décembre 2015 à 19h27

    Annexe :
    1 - Liste des habitats naturels justifiant la désignation du site et figurant en annexe de l’arrêté du 16 novembre 2001 modifié
    Rajouter le numéro de l’annexe : Annexe I
    2 - Liste des espèces de faune et flore sauvages justifiant la désignation du site et figurant en annexe de l’arrêté du 16 novembre 2001 modifié
    Rajouter le numéro de l’annexe : Annexe II
    Commentaire : Dans la cadre de l’élaboration du DOCOB, des inventaires naturalistes devront être réalisés afin de compléter ces listings.

    Notice :
    III Objectif du présent arrêté :
    En complément des enjeux du site, exposés dans la Notice du présent arrêté, il faut rappeler aussi sa vulnérabilité (formulaire standard de données INPN – MNHN) :
    Par le passé ce site a fait l’objet d’une tentative d’assèchement pour une mise en valeur agricole avec création de pistes, défrichement autour de celles-ci. Par la suite l’armée l’a utilisé comme champ de tir ce qui a créé encore des modifications.
    Actuellement l’élevage extensif est pratiqué ce qui constitue plutôt un atout pour la biodiversité (mais le risque d’assèchement reste présent). La circulation incontrôlée des véhicules peut constituer une menace éventuelle.

    Dans le cadre de l’élaboration du Document d’Objectifs Natura 2000, les actions de conservation devront intégrer la vulnérabilité du site vis-à-vis des perturbations anthropiques (travaux d’infrastructures, assèchement, pollution). Les éleveurs devront être associés aux mesures de protection, l’activité pourra être contractualisée.