EAU ET BIODIVERSITÉ
 

Projet d’arrêté fixant la liste des arachnides représentés sur le territoire de la Martinique protégés sur l’ensemble du territoire national et les modalités de leur protection

Du 09/06/2017 au 03/07/2017 - 31 commentaires

L’arrêté soumis à la consultation du public vise à définir, pour la première fois, la liste des arachnides représentés dans le département de la Martinique et méritant d’être protégés sur l’ensemble du territoire national. En l’état actuel des connaissances, seule la Matoutou falaise (Caribena versicolor, anciennement Avicularia versicolor) présente un degré de menaces nécessitant la mise en place d’une protection totale des spécimens et de leurs habitats.
La Matoutou falaise est une espèce de mygale endémique de la Martinique. Elle est à l’origine typiquement liée aux milieux forestiers mésophiles à méso-hygrophiles. Mais cette dépendance n’est pas stricte et l’espèce persiste dans les biotopes secondarisés, pour peu que l’environnement reste du type « forêt moyennement humide ».
La dégradation de l’environnement a entrainé un assèchement du milieu avec une reprise forestière à tendance xérophytique en remplacement des massifs originels essentiellement méso- et hygrophytiques. L’aire de distribution de Matoutou falaise a ainsi considérablement régressé (2 populations principales au nord de l’île et quelques isolats).
La Matoutou falaise est menacée. Elle est devenue un nouvel animal de compagnie (NAC) prisé par les terrariophiles. Pour satisfaire ce marché, les prélèvements dans la nature se sont développés (braconnage, saisies douanières).
Un dispositif réglementaire de protection était déjà en place, mais insuffisant.
L’arrêté préfectoral du 9 novembre 1995 protège intégralement l’espèce en tout temps et sur tout le territoire de la Martinique. Mais l’interdiction de la détention n’est pas prévue.
Le classement de cette mygale en tant qu’espèce protégée sur l’ensemble du territoire national permettra aux agents de la police de l’environnement de pouvoir contrôler l’origine licite des spécimens vendus ou détenus en métropole.
Les mesures proposées permettent une protection stricte des spécimens sur l’ensemble du territoire national, ainsi qu’une protection des habitats sur tout le département de la Martinique.

La consultation est ouverte du 9 juin au 3 juillet 2017.

En application du dernier alinéa du II. de l’article L. 123-19-1 du code de l’environnement, les observations du public pour cette consultation sont rendues accessibles au fur et à mesure de leur réception.
Les échanges font l’objet d’une modération a priori, conformément à la Charte des débats.


Télécharger :

Commentaires
  •  Avis favorable, par France Nature Environnement , le 3 juillet 2017 à 16h34

    France Nature Environnement est favorable à ce projet d’arrêté.

    Toutefois, notre fédération souhaite qu’une campagne d’information nationale soit développée rappelant les conditions réglementaires liées à la détention des mygalomorphes au titre des animaux considérés comme dangereux, permettant ainsi aux agents verbalisateurs de vérifier l’origine régulière des animaux détenus.

  •  Favorable, par Rufray Vincent , le 30 juin 2017 à 23h16

    Protection obligatoire de cette Mygale endémique. Les prélèvements massifs dont elle fait l’objet en Martinique réduiront à néant sa population de manière certaine. On connait trop d’exemples de ces disparitions sur nos îles.

  •  Arrêté, par Clément Emmanuelle , le 30 juin 2017 à 01h21

    Je suis très favorable à la meilleure protection possible pour cette précieuse mygale.
    J’aimerais qu’il en soit de même pour le triganocéphale qui se fait allègrement massacrer. Une campagne d’information serait également nécessaire.

  •  protection animale, par LUCAS ROBERT , le 28 juin 2017 à 20h14

    je suis très favorable à la protection de la Matoutou dans son milieu naturel

  •  Protéger notre patrimoine vivant, par Audric BROUX , le 26 juin 2017 à 16h34

    Il est nécessaire d’agir le plus vite possible en faveur de la faune endémique de nos régions, cet arrêté est vitale pour la protection de la matoutou falaise et surtout sa conservation à l’état naturel.

    Il est déjà triste que nous soyons obligé de légiférer pour empêcher l’homme de détruire la nature, alors arrêtons de lésiner et protégeons réellement notre patrimoine faunistique.

  •  protection de la matoutou , le 26 juin 2017 à 16h22

    Il faut évidemment protéger cette espèce endémique qui est notre richesse commune

  •  Protection de la Matoutou falaise, par F. DEKNUYDT , le 26 juin 2017 à 13h52

    Je suis très favorable à cet arrêté de protection.

  •  protection matoutou falaise, par carles , le 26 juin 2017 à 13h42

    Espèce remarquable elle ne doit pas être exploitée et son milieu préservée.

  •  Consultation publique Matoutou falaise, par Jean-Pierre Policard , le 25 juin 2017 à 22h48

    Pour la protection intégrale de cette belle araignée martiniquaise.

    JPP.

  •  Favorable, par Martinique Entomologie , le 25 juin 2017 à 17h58

    L’association Martinique Entomologie est favorable à la protection de cette espèce endémique de la Martinique, qui est une des représentantes de la biodiversité unique de notre île.

  •  Très favorable, par Pierre-Damien LUCAS , le 25 juin 2017 à 17h43

    Je suis très favorable à cet arrêté de protection.
    Il faut cependant être conscient que la matoutou est aussi en danger à cause des atteintes à son habitat, qui doit lui aussi être protégé de la déforestation et de l’urbanisation grandissante, ce qui a probablement mis à mal ses populations du sud de l’île, par la fragmentation des habitats.

    Il convient aussi de mettre en place des programmes de valorisation de la biodiversité locale via l’exemple de la préservation de cette espèce, et d’en faire un atout pour le tourisme vert et la protection des autres espèces locales.

  •  protection intégrale pour la Matoutou falaise, par christian marty , le 25 juin 2017 à 13h56

    Ne pas protéger entièrement une espèce endémique qui plus est sur une île serait de l’inconscience criminelle.
    Que les pouvoirs publiques fassent leur devoir.

  •  Oui pour un arrêté et la volonté de le faire appliquer, par PICARD Rémi , le 24 juin 2017 à 15h24

    Espèce emblematique du patrimoine naturelle martiniquais, cette espèce menacée, endémique stricte de l’île, mérite de faire l’objet d’une règlementation nationale ET internationale en raison de sa commercialisation mondialisée hors de tout garde-fous (une simple recherche sur google le démontre).

    En plus de la parution de l’arrêté, l’administration doit afficher sa volonté de le faire appliquer. Pour que la publication de ce texte soit suivi d’effet, il convient :
    > de former et sensibiliser les douaniers en Martinique et dans toute la France
    > de faire la publicité en Martinique de ce nouveau statut de protection auprès des collectivité et du grand public
    > d’expliciter et diffuser les nouvelles règles de détention, d’élevage et de vente de matoutous auprès de la communauté des "amateurs de NAC"
    > d’agir en Martinique contre les défrichements sans autorisation et de faire appliquer "l’interdiction de destruction des sites de reproduction et aires de repos" lors des instruction de demandes de défrichement.

  •  Protection de la nature et en particulier des araignées , par André Martinez , le 22 juin 2017 à 20h52

    Il est important de protéger la biodiversité. Cette arrêté devrait permettre de mieux protéger cette espèce et son habitat
    .

  •  Chargée de mission UNESCO, PNM, par Gabrielle Mauvois , le 22 juin 2017 à 15h16

    Excellente initiative pour la préservation de cette espèce endémique stricte martiniquaise, dont la répartition correspond en grande partie au futur Bien UNESCO de notre île.

  •  Très favorable , le 22 juin 2017 à 07h38

    Je souhaite la protection de cette espèce bien évidemment.

  •  Protégeons nos arachnides, par DUMBARDON-MARTIAL Thierry , le 21 juin 2017 à 23h18

    Je suis très favorable à cet arrêté !

  •  Pour cet arreté, par FAURE Ludovic , le 14 juin 2017 à 22h33

    Pour cet arreté, la matoutou est un symbole de la Martinique. On en voit beaucoup sur les tables des bourses NAC en Europe, mais pas dans son biotope.

  •  Projet d’arrêté fixant la liste des arachnides , par Juhel , le 14 juin 2017 à 18h25

    Trés Favorable

  •  Projet d’arrêté fixant la liste des arachnides , par Juhel , le 14 juin 2017 à 18h24

    Tres favorable