EAU ET BIODIVERSITÉ
 

Plan national d’actions en faveur du Vison d’Europe

Du 13/07/2021 au 31/08/2021 - 21 commentaires

Cette consultation a pour objet de porter à connaissance du public le projet de plan national d’actions en faveur du Vison d’Europe

Plan national d’actions en faveur du Vison d’Europe (2021-2030)

Dans le cadre de la stratégie nationale pour la biodiversité, la France consacre un effort particulier à la préservation des espèces les plus menacées présentes sur son territoire.

Pour ces espèces, le ministère de la transition écologique met en place des plans d’actions, qui sont complémentaires au dispositif législatif et réglementaire les protégeant. Ces plans visent à coordonner les actions de sauvegarde des espèces végétales et animales les plus vulnérables pour lesquelles la France a une responsabilité patrimoniale.

C’est le cas du Vison d’Europe (Mustela lutreola) dont l’aire de distribution à l’échelle européenne s’est considérablement réduite. Cette espèce est classée en « danger critique d’extinction » sur les listes rouges française et européenne de l’UICN.

Pour enrayer le déclin du vison, deux plans nationaux d’action ont déjà été mis en œuvre. Un projet LIFE VISON est aussi en cours de réalisation (2017-2022). Les efforts de sauvegarde doivent d’être poursuivis et un nouveau plan national d’actions en sa faveur (2021-2030) a été engagé par le Ministère de la Transition écologique.

Ce document a été élaboré avec le concours d’un comité constitué des différents partenaires concernés par l’espèce, et sous la coordination de la Direction régionale de l’environnement, de l’aménagement et du logement (DREAL) Nouvelle-Aquitaine.

Ce plan d’actions détermine les actions à mettre en œuvre en France afin de rétablir l’espèce dans un état de conservation favorable. Pour cela, 13 actions ont été définies, réparties en 5 axes d’intervention : amélioration des connaissances sur le Vison, élevage conservatoire et stratégie de translocation dans le milieu naturel, limitation des impacts du Vison d’Amérique et d’autres espèces allochtones, lutte contre les autres menaces en nature pesant sur le Vison d’Europe, communication et formation.

Le Conseil national de la protection de la nature (CNPN) a donné un avis favorable le 17 juin 2021 sur ce plan national d’actions.

Le projet de plan national d’actions et l’avis du CNPN sont téléchargeables en pièces jointes.

En application du dernier alinéa du II de l’article L. 123-19-1 du code de l’environnement, les observations du public pour cette consultation sont rendues accessibles au fur et à mesure de leur réception.

Les échanges font l’objet d’une modération a priori, conformément à la Charte des débats.
La consultation est ouverte du 13 juillet au 31 août 2021.


Télécharger :

Commentaires
  •  Avis favorable, par France Nature Environnement , le 6 août 2021 à 16h12

    France Nature Environnement est favorable à ce PNA et partage les recommandations pertinentes émises par le Conseil national de protection de la nature. Nous souhaitons néanmoins mettre en exergue quelques points de vigilance.

    Nous constatons que des actions, certes celles nécessitant le plus de précaution et d’investissement concret, sont reportées de plan en plan. Ainsi, les actions relatives à la préparation des opérations de relâcher et du choix des sites adéquats pour le faire restent particulièrement peu avancées, et ce malgré déjà deux plans.

    Il conviendra d’être plus offensif quant à la détention du Vison d’Amérique par des particuliers. Il existe de nombreux forums et pages Facebook faisant la promotion de cette espèce en tant qu’animal de compagnie. Si certains forums rappellent les obligations réglementaires en la matière, d’autres sont moins précautionneux et il est assez facile de trouver les coordonnées d’un vendeur. Même s’il sera sans doute impossible de fermer les vannes, des actions ciblant ces supports devraient être engagées, d’abord pour un rappel des risques que représente le Vison d’Amérique pour le Vison d’Europe et les écosystèmes mais aussi un rappel des sanctions encourues en cas de détention illégale. Quelques actions menées dans ce sens devraient être médiatisées.

    Il conviendra de renforcer les actions de préservation et de restauration des zones humides et des cours d’eau favorables à l’espèce, notamment en étant particulièrement vigilant sur les mesures d’Evitement, de Réduction et de Compensation mises en place dans le cadre de projets d’aménagements portant atteinte à des habitats favorables au Vison, et ce, avec un contrôle serré de leur effectivité et efficacité par l’administration et l’Office Français de la Biodiversité.
    D’ailleurs, nous considérons même qu’aucune autorisation de déroger à la protection des spécimens et habitats de l’espèce ne devrait être délivrée, au regard de son statut « en danger critique d’extinction ». En effet, il semble compliqué qu’une autorisation de déroger à la protection du Vison puisse répondre à l’obligation réglementaire du L 411-2 4° du code de l’environnement, de ne pas nuire au maintien, dans un état de conservation favorable, des populations dans leur aire de répartition naturelle, puisque l’espèce est déjà au bord de l’extinction.

  •  favorable à la protection ; non à l’élevage, par PRAT , le 5 août 2021 à 08h34

    favoriser l’habitat et protéger l’habitat présent me semble la meilleure solution !

  •  Favorable mais..., par Degui , le 29 juillet 2021 à 22h55

    Je suis favorable à tout projet d’arrêté visant à protéger et à favoriser l’expansion ‘une espèce sauvage.
    Le vison d’Europe est menacé de disparition à cause d’ activités humaines en tout genre et notamment à cause du piégeage dont il a été si longtemps la victime.
    J’approuve l’essentiel des mesures qui sont proposées dans ce plan de protection, toutefois une incohérence me trouble. Vous relevez la proximité génétique du vison d’Europe et du Putois, ces deux espèces pouvant avoir une descendance commune, or le putois est inscrit dans la liste des espèces susceptible de causer des dégâts et à ce titre il peut être tué sans restriction alors que l’espèce est fragile.

    Comment justifiez-vous la protection de l’un et la destruction de l’autre ?
    Le vison d’Amérique que nous avons introduit en France pour sa fourrure est retourné à la nature et fait concurrence à notre vison d’Europe, à ce titre il devra parfois être tué, je trouve cet argument éthiquement indéfendable , de même que je trouve ignoble la destruction des autres animaux que nous avons élevés pour leur fourrure et qui ont retrouvés la liberté que nous leur avions dérobée à des fins intolérables de nos jours.

  •  OUI aux Visons d Europe, par Grossem , le 29 juillet 2021 à 13h11

    FAVORABLE à tout ce qui peut participer à la biodiversité Richesse Naturelle et favorise les espèces animales autochtones donc adaptées

  •  Classement e’ espèce protégée et arrêt de la chasse aux visons d’Europe , par BOIGNE , le 21 juillet 2021 à 22h20

    Depuis au moins 1 siècles les scientifiques du monde entier nous demandent de protéger les espaces qui pourrait devenir menacées. Mais comme vous préférez écouter les pseudo-écolos (les chasseurs) vous êtes obliger de mettre en place une consultation publique. Donc oui protégeons les visons d’Europe !!

  •  Favorable à la protection des visons, par Dupuy , le 21 juillet 2021 à 21h47

    Protégeons nos espèces en voie d’extinction !

  •  Améliorer le suivi des pops, ouvrir les data aux les chercheurs-enseignants chercheurs, par Mathieu , le 20 juillet 2021 à 11h21

    Le plan de gestion des données est à améliorer, avec un objectif d’ouverture des données au moins pour les chercheurs/enseignants chercheurs.

    Utiliser des normes strandardisées pour les données (Darwin core etc) pour que les données soient interopérables avec d’autres bases (gbif etc).

    Il faut associer le monde académique à la construction et la réalisation du projet, pour augmenter la qualité scientifique.
    Ex simple : il faut élargir les zones étudiées afin de déterminer les zones d’absence des espèces, ce qui est important pour les modèles de distribution potentiels d’espèces.
    Autre suggestion : faire une réseau de pièges photos (c’est bien fait en montagne par ex.)

  •  Avis favorable à la préservation des visons, par Simon , le 18 juillet 2021 à 21h01

    Avis favorable, il est plus que nécessaire de prendre soin et de restaurer les habitats naturels de notre faune. Notre biodiversité est déjà bien en danger. Toute action visant à la restaurer est à la préserver est indispensable.

  •  PNA visons d’Europe, par PETIT , le 18 juillet 2021 à 16h10

    Des élevages entiers de visons ont été contaminés et tous les visons ont été abattus en Europe. La crise sanitaire est mondiale le virus toujours très actif. Avis défavorable pour l’élevage.

  •  FAVORABLE, par derancourt , le 18 juillet 2021 à 06h47

    Je suis favorable à ce PNA.

  •  Favorable, par Elsa , le 16 juillet 2021 à 17h59

    Avis favorable à la mise en place d’un plan national d’action pour protéger le Vison d’Europe.

  •  Avis favorable, par Jeannin , le 16 juillet 2021 à 15h44

    Avis favorable aux éléments précisés dans le PNA. Tous les efforts doivent être mis en place pour préserver cette espèce.

  •  Réservoir COVID, par Desessart , le 16 juillet 2021 à 13h58

    Il est à présent avéré que la deuxième vague de COVID en France est imputable à un élevage de visons situé en Eure et Loire.
    Les mustelideae représentent un réservoir de maladies transmissibles à l’homme.
    Il me semble donc nécessaire d’astreindre ce plan de préservation de condition de sécurité draconienne tant au niveau des élevages que du suivi de la dynamique des populations, afin d’éviter toute pullulation locale.

  •  Avis favorable à ce PNA Vison d’europe, par Ambre Leclerc , le 15 juillet 2021 à 12h06

    Je suis favorable aux mesures listées par ce PNA, afin d’essayer de restaurer l’état des populations du vison d’Europe dans un bon état de conservation.

  •  Interdire les élevages à des fins commerciales, par Ledoux , le 15 juillet 2021 à 07h11

    Au titre du bien-être animal, et de la santé publique, ne pourrait-on pas interdire les élevages de visons pour la fourrure ?
    Par ailleurs, c’est de ces établissements que viennent les espèces concurrentes à notre vison d’Europe.

  •  Oui à ce projet, par Dupont Sylvie , le 15 juillet 2021 à 05h13

    Avis très favorable, la conservation de ce qui reste doit être une priorité.

  •  Avis favorable., par Hélène Oppliger , le 14 juillet 2021 à 21h29

    Avis favorable pour ce projet.

  •  avis favorable, par HUET , le 14 juillet 2021 à 13h08

    avis favorable à ce plan national d’action en faveur du Vison d’Europe.

  •  Avis favorable, par GNAGNI , le 13 juillet 2021 à 20h40

    Je suis favorable à ce troisième plan national d’action en faveur du Vison d’Europe.

  •  avis favorable avec priorité à la conservation de l’habitat, par CHALTEN , le 13 juillet 2021 à 20h22

    Messieurs,

    Avis favorable assorti des remarques suivantes
    les mesures accompagnant les mesures de protection (telles des prélèvements pour études scientifiques) ne doivent pas mettre en danger la vie des visons. L’habitat doit être protégé (veiller à ce que les visons ne soient pas obligés de traverser des routes circulantes pour se rendre d’un habitat à l’autre comme cela se passe du côté de Bordeaux) et des mesures interdisant totalement le piégeage des autres animaux ainsi que la chasse doivent être prescrites dans les régions où vit le vison.