EAU ET BIODIVERSITÉ
 

Plan national d’actions en faveur du Vautour moine

Du 18/02/2021 au 15/03/2021 - 119 commentaires

Le présent projet soumis à consultation du public propose l’instauration d’un plan national d’actions en faveur du Vautour moine pour la période 2021-2030

Dans le cadre de la stratégie nationale pour la biodiversité, la France consacre un effort particulier à la préservation des espèces les plus menacées présentes sur son territoire.

Pour ces espèces, le ministère de la transition écologique met en place des plans d’actions, qui sont complémentaires au dispositif législatif et réglementaire les protégeant. Ces plans visent à coordonner les actions de sauvegarde des espèces végétales et animales les plus vulnérables pour lesquelles la France a une responsabilité patrimoniale.

C’est le cas du Vautour moine (Aegypius monachus) qui fait à nouveau partie de l’avifaune nicheuse de notre pays grâce à la réussite d’un premier programme de réintroduction engagé en 1992.

Les mesures de protection mises en place, notamment dans le cadre des plans d’actions successifs en faveur de cette espèce, ont permis d’accompagner la réintroduction de l’espèce sur trois secteurs différents, la région des Grands Causses, les Baronnies et le Verdon. Mais avec une population totale de l’ordre de cinquante couples reproducteurs en 2020, l’espèce reste encore très menacée à l’échelle nationale.

En effet, ce grand rapace planeur est exposé à certaines menaces comme les collisions avec les câbles électriques et les éoliennes, les empoisonnements ainsi que les dérangements sur ses sites de nidification.

Afin de consolider le rétablissement de la population de vautours moines en France, un nouveau plan national d’actions couvrant la période 2021-2030 a été engagé par le Ministère de la Transition écologique.

Ce document a été élaboré par la Ligue de Protection des Oiseaux, avec le concours d’un comité de suivi constitué des différents partenaires concernés par l’espèce, et sous la coordination de la Direction régionale de l’environnement, de l’aménagement et du logement (DREAL) Occitanie.

Ce plan d’actions définit une stratégie destinée à favoriser l’implantation durable de cette espèce sur notre territoire et accompagner cette reconquête.

Les principales actions prévoient la réduction des risques de mortalité d’origine anthropique ainsi que la préservation des sites de nidification et des ressources alimentaires. Des mesures destinées à favoriser la connexion avec les autres populations européennes de vautours moines sont également envisagées.

Le Conseil national de la protection de la nature (CNPN) a donné un avis favorable le 18 décembre 2020 sur ce Plan national d’actions (2021-2030). Ses remarques ont été prises en compte.

Le projet de plan national d’action accompagné de l’avis du CNPN sont téléchargeables en pièce jointes.

En application du dernier alinéa du II de l’article L. 123-19-1 du code de l’environnement, les observations du public pour cette consultation sont rendues accessibles au fur et à mesure de leur réception.

Les échanges font l’objet d’une modération a priori, conformément à la Charte des débats.

La consultation est ouverte du 18 février au 15 mars 2021.


Télécharger :

Commentaires
  •  Pour la conservation du vautour moine, par Virat , le 25 février 2021 à 13h44

    Tres important pour notre écosystème,oui à la conservation du vautour moine

  •  Protection des vautours Fauves, par Cheslet , le 25 février 2021 à 13h10

    Il faut absolument poursuivre l effort de protection de ce vautour,poursuivre les lâchers et le suivi et éduquer et informer les Françaises et les Français, faire un travail avec l éducation nationale....

  •  Pour celles qui restent, par Dominique COMBIS , le 25 février 2021 à 12h42

    Il convient désormais, sans se poser une seule question, de faire le maximum pour toutes les bêtes qui résistent encore à la multiplicité des problèmes que nous leur causons. Et de les en remercier.

  •  Avis favorable au plan, par Petit , le 25 février 2021 à 12h41

    Oui à ce nouveau PNA pour le vautour moine. Les porteurs de projets éoliens devraient prendre en compte les habitats de ce grand voilier avant de proposer des implantations.

  •  Avis très favorable !, par Wojciechowski , le 25 février 2021 à 12h13

    Rapace indispensable dans l’écosystème et la chaîne alimentaire ! Il temps de renforcer les mesures de protection, de conservation et de réintroduction pour cette espèce !

  •  Protection vautour moine, par Devillez , le 25 février 2021 à 12h12

    Les rapaces sont indispensables dans l écosystème.Ce dont des nettoyeurs de cadavres d’animaux.Chaque espèce intervenant avec ses particularités.leur fonction sanitaire est indispensable et ils sont tellement beaux

  •  Projet à promouvoir et diffuser auprès de tous les publics !, par Woille , le 25 février 2021 à 11h53

    Une préservation utile pour la biodiversité. C’est une démarche rondement élaborée qui permettra la promotion d’une espèce et de son écosystème.

  •  Pour , par Creach annaïg , le 25 février 2021 à 11h44

    Il faut continuer à faire des actions de préservation des vautours et en particulier le vautour moine

  •  Favorable, par MartineHamm , le 25 février 2021 à 11h44

    Il faut absolument préserver cette espèce indispensable pour un écosystème équilibré de part sa fonction de charognard.

  •  Oui au plan d’action de sauvegarde du vautour moine., par MAZEROLLE , le 25 février 2021 à 11h39

    Présent en France depuis le paléolithique, le Vautour moine n’avait pas survécu à l’époque contemporaine (persécutions, poison, déforestation).
    Ce grand vautour arboricole a été réintroduit dans les années 90 dans le sud du Massif central puis dans les Préalpes, en 2004. Cette population connait une croissance régulière mais très lente, depuis 1996, comptant en 2020, 48 couples qui se sont reproduits et 23 jeunes.

    Avec aussi peu d’individus, la survie du Vautour moine en France est fragile.

    En effet, une étude révèle qu’une surmortalité de 10 adultes par an suffira à entrainer une nouvelle extinction de l’espèce d’ici 25 ans. La perte de 1 à 10 individus suffirait pour freiner, voire arrêter, sa réintroduction ..

    Les actions prévues dans le plan vont dans le bon sens pour que ce projet de réintroduction soit un succès !

    Bien à vous,

    JM

  •  vautour moine, par Albert , le 25 février 2021 à 11h18

    Un animal riche d’interêt et d’utilité. Sa protection est une évidence pour le bien être de tous

  •  Les vautours sont indispensables , par bernard , le 25 février 2021 à 11h14

    Les vautours et les charognards en général sont indispensables pour le bon équilibre des écosystèmes, alors oui à leurs réintroduction et à leurs protection, vive les vautours

  •  Indispensable , par VIENNOT-B. , le 25 février 2021 à 11h03

    Je juge ce plan indispensable pour que ce bel oiseau survole mes futurs arrières petits enfants.

  •  Avis très favorable , par Adrien , le 25 février 2021 à 10h53

    Très favorable à la poursuite de l’effort

  •  PNA indispensable à la survie du Vautour moine., par Joël PINQUIER , le 25 février 2021 à 10h52

    Le plus grand de nos rapaces et aussi l’un des plus menacés, doit absolument faire l’objet d’un nouveau plan d’action, si l’on veut un jour savourer sa réintroduction réussie.Sa population si réduite, au vu et au su des menaces qui pèsent sur lui, fait de cette espèce, un oiseau particulièrement vulnérable à l’anthropisation effrénée.Car nous voulons encore et toujours pouvoir admirer ce merveilleux voilier dans le ciel méditerranéen, un des joyaux de notre biodiversité.

  •  Poursuite de l’effort de réintroduction , par Adrien , le 25 février 2021 à 10h51

    Il faut que cet oiseau redevienne commun dans nos reliefs et nos vallées

  •  Favorable à ce plan d’action en faveur du Vautour moine, par Alexia Vannelli , le 25 février 2021 à 10h43

    Ce vautour, qui fait partie des 5 espèces de vautour présentes sur notre territoire, avait disparu jusqu’à sa réintroduction dans les années 90.
    Aujourd’hui, sa population ne compte qu’une cinquantaine de couples reproducteurs et est donc toujours très précaire.
    Ce plan d’action est indispensable pour que leur réintroduction n’est pas servi à rien et qu’ils ne disparaissent pas à nouveau.
    La LPO est très compétente pour cela et il est bon d’écouter ses naturalistes et ornithologues.

  •  Avis favorable, par Baille , le 25 février 2021 à 10h39

    Je suis tout à fait favorable à ce Plan national d’actions en faveur du Vautour moine.
    Il serait vraiment dommage de s’arrêter sur un si bon chemin ...

  •  Avis favorable, par Marie , le 25 février 2021 à 10h38

    Il faut absolument préserver la population de vautour moine en France. Totale confiance et soutien à la LPO qui prouve une fois de plus son utilité, sa nécessité en tant que protecteur du vivant.

  •  Très favorable au retour du vautour moine., par Risson , le 25 février 2021 à 10h15

    Les vautours ont leur place dans les écosystèmes
    actuels et participent au maintien de la
    biodiversité.