EAU ET BIODIVERSITÉ
 

Plan national d’actions en faveur du Faucon crécerellette 2021-2030

Du 01/12/2020 au 31/12/2020 - 144 commentaires

Le présent projet soumis à consultation du public propose l’instauration d’un plan national d’actions en faveur du Faucon crécerellette pour la période 2021-2030

Dans le cadre de la stratégie nationale pour la biodiversité, la France consacre un effort particulier à la préservation des espèces les plus menacées présentes sur son territoire.

Pour ces espèces, le ministère de la transition écologique met en place des plans d’actions, qui sont complémentaires au dispositif législatif et réglementaire les protégeant.

Ces plans visent la sauvegarde des espèces végétales et animales les plus vulnérables pour lesquelles la France a une responsabilité patrimoniale.

C’est le cas du Faucon crécerellette (Falco naumanni) un petit rapace insectivore et migrateur qui hiverne en Afrique tropicale et revient au printemps pour nicher en Europe méditerranéenne.

Le Faucon crécerellette a failli disparaître de France dans les années quatre-vingt et son dernier refuge était alors la plaine de la Crau avec moins de 10 couples recensés. Les suivis et les mesures de protection mises en place, notamment dans le cadre des plans d’actions successifs, ont permis d’améliorer les connaissances sur l’espèce et d’accompagner son installation sur trois secteurs différents répartis dans les départements des Bouches du Rhône, de l’Hérault et de l’Aude. Mais avec une population totale de l’ordre de cinq cents couples l’espèce reste encore menacée à l’échelle nationale.

Afin de consolider le rétablissement du Faucon crécerellette en France, un nouveau plan national d’actions couvrant la période 2021-2030 a été engagé par le Ministère de la Transition écologique.

Ce plan d’actions définit une stratégie pour favoriser l’implantation durable de cette espèce sur notre territoire et accompagner cette reconquête. Ce document a été élaboré par la Ligue de Protection des Oiseaux, avec le concours d’un comité de suivi constitué de multiples partenaires concernés par l’espèce, et sous la coordination de la Direction régionale de l’environnement, de l’aménagement et du logement (DREAL) Occitanie.

L’objectif général de ce plan d’actions est d’atteindre un effectif supérieur à 1000 couples reproducteurs de faucons crécerellettes répartis sur 30% de l’aire de référence de l’espèce en France. Les noyaux de population devront également présenter un succès de reproduction suffisant pour leur permettre de résister à la dégradation éventuelle des conditions d’hivernage.

Les principales actions prévoient la diminution des risques de mortalité d’origine anthropique et la préservation des sites de nidification et des habitats d’alimentation. Des mesures destinées à favoriser la connexion avec les autres populations européennes et à soutenir la conservation de l’espèce dans ses quartiers d’hivernage sont également envisagées.

Le Conseil national de la protection de la nature (CNPN) a donné un avis favorable le 22 octobre 2020 sur ce Plan national d’actions (2021-2030). Ses remarques ont été prises en compte.

Le projet de plan national d’action accompagné de l’avis du CNPN sont téléchargeables en pièce jointes.

En application du dernier alinéa du II de l’article L. 123-19-1 du code de l’environnement, les observations du public pour cette consultation sont rendues accessibles au fur et à mesure de leur réception.

Les échanges font l’objet d’une modération a priori, conformément à la Charte des débats.

La consultation est ouverte du 1er décembre au 31 décembre 2020.


Télécharger :

Commentaires
  •  Favorable au PNA Faucon Crécerellette, par Pierre Taillade , le 31 décembre 2020 à 11h22

    Tout à fait favorable à la mise en oeuvre de ce PNA en faveur du Faucon Crécerellette, un petit rapace qui rend bien des services aux agriculteurs et qui est un excellent indicateur de biodiversité sur le pourtour méditerranéen.

  •  Le dossier est bien construit et je suis favorable à son application., par Hubert , le 30 décembre 2020 à 21h12

    Tous les rapaces ont leur place auprès de nous et doivent impérativement être sauvegardés. Le dossier est bien construit et je suis favorable à son application. Je tiens à rappeler que le Ministère de l’Écologie est garant de la biodiversité et se doit de privilégier la sauvegarde des espèces avant les intérêts de certains qui se disent premiers écologistes de France en se permettant de détruire cette biodiversité en toute impunité.

  •  Très favorable au Plan National d’Action en faveur du Faucon Crécerellette, par Françoise Hochard , le 30 décembre 2020 à 16h57

    Très favorable . Nous devons sauver, conserver et protéger le Faucon Crécerellette ce magnifique oiseau, ainsi que toutes les autres espèces d’ailleurs.

  •  Avis très favorable, par jbd , le 29 décembre 2020 à 01h24

    Le PNA semble adapté à la situation. À compléter peut-être avec des mesures agro-environnementales comme le suggère l’avis du CNPN.

  •  Biodiversité, par marino , le 28 décembre 2020 à 13h14

    Bonjour,

    Evidemment ardemment favorable à toute politique et actions petites ou grandes qui favoriseraient le maintien et l’extension de le biodiversité animale ou autre en France comme ailleurs !

    Bien cordialement.

  •  avis favorable au plan national faucon crécerellette 2021-2030, par coraboeuf , le 27 décembre 2020 à 19h48

    avis absolument favorable pour ce plan d’action destiné à restaurer et accroître une population de faucons crécerellettes en danger.
    Il est indispensable.

  •  plan nat.al d’action faucon crécerellette 2021-2030, par albertini , le 27 décembre 2020 à 19h44

    Avis tout à fait favorable à ce plan national d’action pour une espèce qui a failli disparaître complètement dans les années 1980.
    Cet oiseau est un excellent marqueur de la biodiversité et doit être protégé et bénéficier de mesures permettant l’accroissement de ses
    populations.

  •  Lutte contre les rats taupiers , par Preynat , le 25 décembre 2020 à 10h18

    Surtout en Auvergne, ce petit rapace peut réguler de façon efficace la prolifération des rats taupiers

  •  faucon crécerellette, par annick , le 24 décembre 2020 à 19h10

    Avis très favorable pour la conservation de ce petit rapace, comme pour toute la faune.
    il est plus que temps de prendre conscience de notre environnement et de le protéger...

  •  Favorable , par Debut , le 24 décembre 2020 à 19h04

    Il faut faire beaucoup d’efforts pour préserver tous ces oiseaux c’est important aussi pour nous les humains.

  •  Avis favorable, par Aurore Thourault , le 24 décembre 2020 à 17h00

    Un plan d’actions intéressant pour une espèce rare, qu’on ne souhaite pas voir disparaître de notre patrimoine naturel !
    Merci :)

  •  Avis très favorable au plan national, par Pierre Chalard , le 24 décembre 2020 à 10h33

    Ce petit rapace mérite que l’on conforte les actions en faveur de sa sauvegarde. Sa population est encore beaucoup trop faible pour garantir sa survie à long terme.

  •  Absolument favorable, par Sébastien BILLAUD , le 24 décembre 2020 à 09h09

    Absolument pour ce plan d’action, nécessaire pour le faucon crécerellette et favorable pour d’autres espèces dépendantes du même milieu.

  •  conservation du Crécerellette, par CHOQUENE , le 23 décembre 2020 à 19h00

    Le plan national d’actions est une nécessité pour la conservation du Faucon crécerellette en France.

  •  En Vendée, par Agnès PORION , le 23 décembre 2020 à 11h35

    Bonjour,
    Il semble que quelques couples de faucons fréquentent le littoral vendéen aux abords de Bretignolles sur mer par exemple.

  •  Agir pour le faucon crécerellette, par Séguin , le 22 décembre 2020 à 18h33

    Je soutiens les initiatives prises pour la sauvegarde du faucon crécerellette en France, notamment pour :
    - mettre en œuvre des mesures de gestion pour lutter contre la dégradation des habitats, d’alimentation et de nidification dans l’aire de reproduction ;
    - diminuer les risques de mortalité (de toutes origines) ;
    - organiser un suivi et une évaluation des dispositifs programmés, en concertation avec les associations de défense des animaux et celle agissant pour la biodiversité.
    Jean-Pierre Séguin

  •  PLAN EN FAVEUR DU FAUCON CRECERELETTE, par LEJEUNE ANNIE , le 22 décembre 2020 à 16h09

    Je suis tout a fait favorable à ce projet, il faut absolumment sauvagarder et préserver cette espece

  •  Favorable à ce plan, par Antoine Pereira da Vale , le 22 décembre 2020 à 14h50

    Excellente initiative que ce plan pour consolider les effectifs encore fragiles de cette espèce !

  •  Quelques modifications seraient à apporter, par Chiron , le 22 décembre 2020 à 14h44

    L’espèce de faucon crécerellette va mieux qu’elle ne l’a été au siècle dernier. La population française a quintuplé grâce d’ailleurs aux efforts des associations comme la LPO ou à ceux de nos voisins espagnols. Un PNA pour cette espèce peut donc être intéressant pour consolider cette santé de l’espèce mais cela reste quelque peu étrange vis à vis d’autres PNA en cours où l’investissement me semble plus pertinent encore.
    Les menaces et mesures à prendre sont peu argumentées.
    L’éolien cité comme menace haute n’est pas relativisé face aux autres menaces bien connues pour les oiseaux tels que celui-ci (agriculture intensive, chasse). Si cette filière est montré du doigt en France, il est également notable qu’elle reste également protectrice du climat en étant d’origine renouvelable à la différence d’énergies aux ressources fossiles qui peuvent détruire notre biodiversité de manière bien plus insidieuse.
    Les mesures proposées face à cette menace sont traduisibles par une demande de moratoire de l’éolien sur les domaines vitaux de l’espèce. Ces domaines vitaux sont variables et plusieurs secteurs potentiels où on interdirait cette énergie sont peu assurés d’être "colonisés" par l’espèce vu les habitats présents. Or, l’éolien comme les autres projets d’aménagement du territoire sont soumis à étude d’impact, étude qui doit démontrer un impact non significatif sur la biodiversité voire un gain. Des mesures sont d’ores et déjà possibles pour concilier biodiversité et développement durable dont des mesures de précaution (caméra, radar..) et de suivi comportemental mais également d’accompagnement (aide aux mesures de protection des aires du rapace ou autres) qui pourrait rentrer d’ailleurs dans le moule de ce PNA. Interdire l’éolien sur les domaines vitaux serait extrêmement dommageable pour l’Europe, le Pays et même les régions qui ont fixé de forts objectifs de développement d’énergie d’origine renouvelable dont l’éolien terrestre à leur échelle.
    Oui à un tel PNA mais scientifiquement plus raisonné ! merci de la prise en compte de cet avis !

  •  Favorable à la mise en place de ce Plan National, par Quentin Demarquet , le 22 décembre 2020 à 13h24

    Dans le contexte de crise de la biodiversité que nous traversons, il est nécessaire et indispensable de mettre en place des plans nationaux tels que celui-ci. Je me prononce favorable à ce projet et espère que de futurs projets portant sur d’autres espèces en danger verront le jour.