EAU ET BIODIVERSITÉ
 

Plan national d’actions en faveur des pétrels endémiques de la Réunion

Du 14/09/2021 au 15/10/2021 - 66 commentaires

Cette consultation a pour objet de porter à la connaissance du public le projet de Plan national en faveur des pétrels endémiques de la Réunion

La Réunion est la seule île au monde à abriter deux espèces de pétrels endémiques. Le Pétrel de Barau (Pterodroma baraui) et le Pétrel noir de Bourbon (Pseudobulweria aterrima) sont des oiseaux marins qui ne reviennent à terre que pendant leur période de reproduction, où ils nichent au sol dans des terriers situés dans la montagne réunionnaise.
Les connaissances sur ces espèces sont relativement récentes car l’accès à leurs sites de nidification est particulièrement difficile. La première colonie de Pétrel de Barau a été localisée en 1995 alors que les deux seules colonies connues à ce jour de pétrels noirs de Bourbon ont été découvertes en 2016 et 2017 lors des prospections effectuées dans le cadre d’un projet LIFE.
Ces deux espèces sont très menacées en particulier le Pétrel noir de Bourbon avec une population mondiale estimée entre 45 et 400 couples.
En effet, les pétrels font face à plusieurs menaces importantes. Les chats et les rats (deux prédateurs introduits ) se retrouvent dans tous les milieux sur l’île et posent un problème majeur pour la préservation de la biodiversité de la Réunion et tout particulièrement pour les pétrels pendant leur nidification.
Il a aussi été mis en évidence une mortalité massive des jeunes pétrels provoquée par les éclairages artificiels . Lorsque les jeunes pétrels quittent leur nid pour leur premier envol et rejoindre l’océan, ils sont désorientés par les éclairages des villes qu’ils survolent, et finissent par tomber au sol (on parle d’échouage). Incapables de redécoller, ils sont alors particulièrement vulnérables et donc condamnés, à moins d’être recueillis par l’homme pour être relâchés. D’autres menaces directes, la pollution plastique dans les océans, et indirectes, comme l’abandon des déchets dans le milieu naturel qui favorisent les prédateurs introduits pèsent aussi sur la survie des populations de pétrels à long terme.
Afin de réduire l’impact des menaces sur les pétrels, les acteurs locaux se sont mobilisés en engageant des actions de sauvegarde et de sensibilisation. En 2008, un Plan de conservation en faveur du Pétrel de Barau a été développé par la Société d’études ornithologiques de la Réunion. En 2012, un Plan National d’Actions (PNA) a été mis en place en faveur du Pétrel noir de Bourbon.
Cependant, ces deux espèces ont toujours un statut de conservation très défavorable et l’évolution de leurs populations est conditionnée à la poursuite des actions de conservation dans les colonies de reproduction (contrôle des prédateurs) et en milieu urbain (réduction de la pollution lumineuse et des collisions avec des infrastructures).
Ce nouveau plan national d’action en faveur des deux pétrels endémiques de La Réunion a donc pour objectif d’assurer la sauvegarde à long terme du Pétrel de Barau et du Pétrel noir de Bourbon. La première partie de ce plan dresse le bilan des connaissances actuelles sur les deux espèces. La deuxième partie expose les menaces et leurs impacts sur les pétrels, ce qui permet, dans une troisième partie, de définir une stratégie précisant les orientations à suivre sur le long terme. Dans la quatrième partie, cette stratégie est détaillée en objectifs spécifiques déclinés en actions concrètes à mettre en œuvre sur la durée de ce nouveau plan (2021-2030).

Le Conseil national de la protection de la nature (CNPN) a donné un avis favorable le 22 avril 2021 sur ce plan national d’actions (2021-2030).
Le projet de plan national d’action accompagné de l’avis du CNPN sont téléchargeables en pièce jointes.
En application du dernier alinéa du II de l’article L. 123-19-1 du code de l’environnement, les observations du public pour cette consultation sont rendues accessibles au fur et à mesure de leur réception.
Les échanges font l’objet d’une modération a priori, conformément à la Charte des débats.
La consultation est ouverte du 14 septembre au 15 octobre 2021.


Télécharger :

Commentaires
  •  AVIS FAVORABLE à la protection des pétrels, par ZELL CATHY , le 24 septembre 2021 à 13h35

    Oui aux mesures de protection des pétrels !

  •  AVIS FAVORABLE, par BALLION , le 21 septembre 2021 à 11h49

    Je suis favorable à ces pratiques, faisant parties intégrales de notre patrimoine culturel.

  •  FAVORABLE , par Beudy , le 21 septembre 2021 à 06h11

    Je suis pour la sauvegarde de cette espèce andemique

  •  Oui bien sur, par Thomas Lisette , le 20 septembre 2021 à 13h23

    Il faut sauvegarder cette espèce

  •  Avis favorable, par Pierre Poisson , le 20 septembre 2021 à 13h16

    Chasse sans aucune incidence sur les populations d’oiseaux concernées

  •  AVIS FAVORABLE AU MAINTIEN DES PETRELS ENDEMIQUES A LA REUNION, par LATY , le 20 septembre 2021 à 12h29

    Très favorable aux actions prévues. Il faut surtout être très ferme sur :
    La réduction des éclairages publics et privés (Publicité entre autres) en période de nidification.
    L’éradication des deux espèces invasives (rats et chats harets), qui sont les pires destructeurs de la biodiversité.

  •  Avis Favorable - protégeons les pétrels de la Réunion, par Caroline Chandellier , le 20 septembre 2021 à 10h44

    Ce genre de consultation a-t-elle vraiment un sens?

    Il faut bien entendu protéger toutes les espèces que nous menaçons à cause de nos activités humaines !

  •  Plan national d’actions en faveur des pétrels endémiques de la Réunionj, par Bousquet Jean Louis , le 20 septembre 2021 à 10h20

    AVIS FAVORABLE ....!

  •  avis favorable, par roussel francoise , le 20 septembre 2021 à 10h13

    oui bien sur qu’il faut protéger cette espèce- et tant d’autres aussi !-. Je ne comprends meme pas toutes ces cogitations ! Les espèces sont menacées gravement, inéluctablement alors OUI, hatons nous de les protéger

  •  Pourquoi pas un PNA spécialement pour les pétrels de Cilaos?, par Juliette Berhar , le 20 septembre 2021 à 09h56

    Un PNA pour les pétrels de Cilaos premier "piège" pour les pétrels juvéniles? Ils sont abandonnés, ignorés et pourtant très nombreux à s’échouer dans cette ville et dans les écarts. Seuls 2 bénévoles assurent l’écrasante "mission" de les ramasser, de les recueillir CHEZ EUX,de les "descendre" au plus vite (2Heures aller+2heures retour) pour les relâcher au bord de l’océan ou les déposer parfois aux points relais. Aucune aide, aucun moyen ne leur,aucune ressource ne leur sont donnés malgré leurs appels.Et cela depuis 14 ans....

  •  Avis favorable , par Pomarez , le 19 septembre 2021 à 22h45

    Le patrimoine cultures des régions concernées doit être sauvegardé , et ne doit pas disparaître . Au contraire , les pétrels ne disparaîtront pas grâce aux quotas mis en place qui sont scrupuleusement respectés en saison de chasse . Ne nous trompons pas de combat

  •  AVIS DEFAVORABLE, par OZOUF Franck , le 19 septembre 2021 à 22h23

    La tradition ne devrait jamais être un motif valable pour maintenir des pratiques barbares d’un autre temps, comme tout forme de chasse, lesquelles n’ont d’autre but que la permission de tuer pour le plaisir au nom d’un loisir plus que douteux.

    La population globale d’oiseaux sauvages est 30% moins importante et il reste inacceptable de permettre la chasse sur les espèces qui s’en sortent (a priori) un peu mieux !

  •  Contre, par Anne Monin , le 19 septembre 2021 à 20h45

    Je défends aussi les pétrels. Sauvons tous les oiseaux

  •  PROTECTION DES PETRELS ENDEMIQUES A LA REUNION, par CHESLET , le 19 septembre 2021 à 16h42

    Protégeons les espèces menacées.

  •  avis favorable, par tracol , le 19 septembre 2021 à 11h56

    bravo.
    il faut continuer dans ce sens.

  •  Favorable à la protection des pétrels, par sarah , le 19 septembre 2021 à 10h11

    Enfin une loi en faveur de la protection de la biodiversité. Je suis plus que favorable. Sauvons les espèces menacées !

  •  Favorable , par Astoul , le 19 septembre 2021 à 08h22

    Protégeons le vivant.

  •  Avis favorable, par Mordiconi , le 19 septembre 2021 à 07h37

    En ces temps incertains il est indispensable que nos élus protègent la nature, l’environement et la biodiversité. L’humain ne fait que détruire. Rééquilibrons la balance

  •  Plan d’action en faveur de la préservation des pétrelles de la Réunion, par STILL , le 18 septembre 2021 à 23h00

    AVIS FAVORABLE.
    Comment peut-on perdre du temps à lancer une consultation sur un tel sujet.
    La réponse n’est-elle pas évidente dès les quatre premières lignes de l’exposé.
    Ceux sont des espèces ENDEMIQUES et elles sont en train de disparaître.
    Si je comprends bien, la question est doit-on ne rien faire et les regarder disparaître?
    Non mais, ils vont être sérieux quand nos dirigeants ? Quand vont-ils arrêter de perdre du temps et AGIR.
    Une telle consultation ne sert à rien quand il n’y a aucune contradiction possible sur un sujet tel que celui-ci.
    Ils sont payés à quoi ? Trouver comment tout faire pour surtout aller droit à la catastrophe.
    C’est une blague ?
    Tiens, une blague comme ça, j’en ai une bien bonne : Lançons une consultation pour savoir s’il faut tout faire pour sauver le dodo de l’Île Maurice.
    Eh bien, la réponse est non parce que, oh mince ! Ca fait trois cents ans qu’il a disparu.
    Donc, que nos dirigeants et technocrates arrêtent le blabla et se mettent au travail, qu’ils mettent rapidement les moyens financiers et humains dès à présent c’est-à-dire avant la fin de cette année 2021 parce qu’en 2321, ça sera...TROP TARD !!!

  •  Oui au plan national d’actions en faveur des pétrels endémiques de la Réunion, par Ducasse , le 18 septembre 2021 à 22h54

    Je suis favorable à ce plan d’action qui vise à tenter de sauver une espèce en déclin et qui plus est endémique.