EAU ET BIODIVERSITÉ
 

Plan national d’actions 2021-2030 en faveur de l’Armérie de Belgentier

Du 04/06/2021 au 30/06/2021 - 2 commentaires

L’Armérie de Belgentier (Armeria belgenciencis Donadille ex Kerguélen 1987) est une espèce qui présente à la fois un fort enjeu de conservation, une forte vulnérabilité et des menaces mal maîtrisées. Cette espèce endémique du sud de la France est très rare et localisée sur les communes de Belgentier et de Solliès-Toucas (département du Var).
Le plan national a été développé autour de trois volets principaux étroitement imbriqués, car seule une approche intégrative permet de résoudre la complexité des problématiques pour une gestion conservatoire optimale de cette espèce rare et menacée.

L’Armérie de Belgentier (Armeria belgenciencis Donadille ex Kerguélen 1987) est une espèce qui présente à la fois un fort enjeu de conservation, une forte vulnérabilité et des menaces mal maîtrisées. Cette espèce endémique du sud de la France est très rare et localisée sur les communes de Belgentier et de Solliès-Toucas (département du Var). Sur l’ensemble du groupe de stations connues, on dénombrait 616 individus en 2019. Cette espèce a fortement été impactée entre les années 2004 et 2007 conduisant à la quasi-disparition de l’espèce. Il restait en 2007 seulement 34 individus.

Depuis 2007, diverses actions de conservation ex et in situ ont été menées par le CBN méditerranéen et d’importantes campagnes de renforcement de populations ont été réalisées entre 2009 et 2015.

La rédaction de ce Plan national d’actions (PNA) prolonge et soutient les actions de conservation déjà entreprises pour éviter l’extinction de l’espèce et lui permettre une persistance autonome et sur le long terme.

Le plan national a été développé autour de trois volets principaux étroitement imbriqués, car seule une approche intégrative permet de résoudre la complexité des problématiques pour une gestion conservatoire optimale de cette espèce rare et menacée :

• quelles sont les contraintes biologiques et écologique s’exerçant sur la démographie de cette espèce ?

• quelle est la répartition précise, à une échelle fine, et quel est l’état de conservation de la population dans le territoire considéré ?

• quelles sont les pressions et les menaces qui pèsent sur l’espèce ?

Les quatorze actions proposées sont regroupées en trois axes : (1) Maintenir la population, (2) Poursuivre l’amélioration des connaissances, et (3) Améliorer la concertation, l’information, et la sensibilisation notamment dans les projets d’entretien des bords de routes.

La mise en œuvre du PN est coordonné par la direction régionale de l’environnement, de l’aménagement et du logement (DREAL) de Provence-Alpes-Côte d’Azur et l’animation est confié au Conservatoire botanique national méditerranéen de Porquerolles.

Le Conseil national de la protection de la nature (CNPN) a donné un avis favorable le 7 Avril 2021 sur ce PNA (2021-2030).

En application du dernier alinéa du II. de l’article L. 123-19-1 du code de l’environnement, les observations du public pour cette consultation sont rendues accessibles au fur et à mesure de leur réception. Les échanges font l’objet d’une modération a priori, conformément à la Charte des débats.

La consultation est ouverte du 3 juin au 30 juin 2021.

En application du dernier alinéa du II. de l’article L. 123-19-1 du code de l’environnement, les observations du public pour cette consultation sont rendues accessibles au fur et à mesure de leur réception. Les échanges font l’objet d’une modération a priori, conformément à la Charte des débats.

La consultation est ouverte du 3 juin au 30 juin 2021.


Télécharger :

Commentaires
  •  Pour ce PNA, par norbert chardon , le 6 juin 2021 à 11h16

    Plante à protéger à tout prix avec un PNA à mettre en oeuvre rapidement...

  •  armerie de Belgentier, par andre schont , le 4 juin 2021 à 22h23

    il était temps , elle doit être super protégé surtout sur Sollies Toucas
    dommage de ne pas voir en même temps l ophrys Philippi protégée en même temps