EAU ET BIODIVERSITÉ
 

Décret modifiant l’article R.424-13 fixant les dates et conditions spécifiques de chasse à Saint-Pierre-et-Miquelon

Du 31/07/2020 au 21/08/2020 - 97 commentaires

Ce décret propose de modifier les dates d’ouverture et de fermeture de la chasse sur le territoire de Saint-Pierre-et-Miquelon pour 5 espèces particulières.

Les périodes de chasse dans l’archipel de Saint-Pierre-et-Miquelon sont régies par les dispositions de l’article R.424-13 du code l’environnement. Celles-ci se font au plus tôt au 31 août et au plus tard au 31 mars. Le présent décret soumis à consultation du public se propose de modifier les dates d’ouverture et de fermeture de la chasse pour les espèces suivantes :

• Le cerf de Virginie (Odocoileus virginianus)
• Le lièvre Variable (Lepus timidus)
• Le lièvre arctique (Lepus arcticus)
• Le Faisan de Colchide (Phasianus colchicus)

Pour ce qui concerne les 3 premières espèces, la modification vise à étendre la période de chasse pour permettre une pression de chasse plus importante et ainsi contribuer à préserver l’unique portion de forêt boréale du territoire français. Il est en effet démontré depuis plusieurs années que ces espèces causent des dommages qui compromettent l’équilibre sylvo-cynégétique.

Enfin, il est proposé de restreindre la période de chasse du Faisan de Colchide.

Les périodes de chasse seraient organisées comme suit :

Modifications des périodes de chasse
Espèces Périodes de chasse actuelles Nouvelles périodes proposées
Cerf de Virginie (Odocoileus virginianus) Du 6 au 30 octobre Du 3ème samedi d’août au 2ème dimanche de décembre
Lièvre Variable (Lepus timidus) Du 27 octobre au 31 janvier Du 3ème samedi d’août au dernier dimanche de février
Lièvre arctique (Lepus arcticus) Du 31 août au 31 mars Du 3ème samedi d’août au dernier dimanche de février
Faisan de Colchide (Phasianus colchicus) Du 31 août au 31 mars Du dernier samedi de septembre au dernier dimanche de février

Les modifications proposées ont reçu un avis favorable de la Commission Territoriale de la Chasse ainsi que du Conseil National de la Chasse et de la Faune Sauvage (CNCFS).

La synthèse de la consultation du public, les motifs de la décision ainsi que le texte publié au journal officiel de la République française seront publiés en bas de page.


Télécharger :

Commentaires
  •  d’autres solutions, par LEMESNAGER , le 2 août 2020 à 20h24

    Je suis contre une nième dérogation en faveur de la chasse !
    Il existe d’autres méthode pour réguler une population (pour autant qu’il soit prouvé que cela soit nécessaire) tel les prélèvements et relocalisation, les chasses "administratives", la stérilisation.....
    Pourquoi donner encore l’autorisation de tuer pour le plaisir à quelques personnes,souvent au détriment des autres usagers de la nature. Chaque période de chasse, revient à une quasi interdiction de fréquentation de la nature aux autres citoyens.

  •  très dévaforable au projet, par André Prodel , le 2 août 2020 à 17h35

    Nous avons la chance de disposer d’un territoire dont la biodiversité est relativement bien conservée. Il faut prendre la seule mesure qui s’impose sur ce territoire : INTERDIRE DEFINITIVEMENT LA CHASSE SUR LA TOTALITE DU TERRITOIRE POUR TOUTES LES ANIMAUX.

  •  Dates de chasse à St Pierre et Miquelon, par DUB8236 , le 2 août 2020 à 17h02

    Pour ce décret qui va tout a fait dans le sens d’une gestion adaptative

  •  Partiellement contre ce projet, par Faisan , le 2 août 2020 à 16h35

    Je suis contre ce projet qui étend les périodes de chasse des espèces suivantes :
    • Le cerf de Virginie (Odocoileus virginianus)
    • Le lièvre Variable (Lepus timidus)
    • Le lièvre arctique (Lepus arcticus)

    Ces espèces ne causent pas de dégâts, contrairement à ce qui est allégué !
    En tout état de cause, la nature n’ayant pas besoin d’être régulée, je suis contre la chasse des ces 4 espèces.

  •  Décret modifiant l’article R. 424.13 fixant les dates et conditions spécifiques de la chasse à St Pierre et Miquelon, par Andrieu Jean , le 2 août 2020 à 13h17

    Avis très favorable au décret

  •  Décret fixant les dates et conditions spécifiques de la chasse à St Pierre et Miquelon, par Andrieu Jean , le 2 août 2020 à 13h13

    Avis très favorable au décret. Andrieu

  •  Avis favorable aux modifications de dates , par Gonzal , le 2 août 2020 à 09h27

    Décret plein de bon sens puisque l’on parle de gestion pérenne des espèces de ce territoire.

  •  Contre, par Sophie , le 2 août 2020 à 09h19

    Contre l’extension des périodes de chasse à Saint-Pierre-et-Miquelon

  •  Chasse Saint Pierre et Miquelon , par Lavigne , le 2 août 2020 à 07h28

    Avis favorable pour la biodiversité.

  •  Avis défavorable, par SARAN , le 1er août 2020 à 23h19

    Bonjour, pour qui ne connait pas Saint Pierre et Miquelon, répondre à cette consultation publique est une gageure. Il y a un peu moins de 30.000 habitants pour un territoire quasi désertique, qu’est ce qu’on va aller emmerder des animaux qui s’auto-régulent et qui ne posent pas de problèmes de "voisinnage" selon un ancien client de Saint-Pierre. C’est vraiment une manie de vouloir dézinguer à tous prix espèces qui étaient là bien avant l’homme pour la plupart.
    Arrêtons le massacre ici et ailleurs.
    Sincères salutations
    Jean-Pierre Saran

  •  Favorable, pourvu que ce bon sens gagne la métropole, par Roualet , le 1er août 2020 à 21h06

    Avis favorable. Ce n’est que du bon sens.

  •  Avis favorable. , par Ros , le 1er août 2020 à 19h59

    Favorable pour la biodiversité.

  •  Favorable , par gilles , le 1er août 2020 à 19h43

    Pour augmenter la durée de chasse. Il ne s’agit pas de tout détruire la faune mais lorsque les populations sont trop importantes il faut réguler. Quand la tendance sera inversée il faudra reduire les prelevements .. logique ! avec bon sens

  •  non aux dérogations, par perez caroline , le 1er août 2020 à 19h17

    il existe des articles de loi, on les respecte
    c’est le cas pour toutes les autres lois
    pourquoi toujours des dérogations pour la chasse ?

  •  Ca parait raisonnable, par Jean Claude Levavasseur , le 1er août 2020 à 17h08

    En effet il est difficile de préserver des équilibres, qui sont instables par nature.
    Donc il me parait judicieux de préserver les arbres qui me paraissent prioritaires et de mettre un peu de pression sur la faune sauvage qui fait des dégâts considérables aux troncs d’arbres. Si la situation le permet, dans quelques années, il faudra redonner aux cervidés, principaux responsables des dégâts une plus grande protection.

  •  CONTRE CE DECRET, par REDA therese , le 1er août 2020 à 16h31

    çà suffit d’augmenter les périodes de chasse !!!!!!!!!!
    laissez les tranquilles !!!!!! il y a une diminution grave de la faune, et les chasseurs veulent tuer, tuer , tuer !!!!!!!!!!!!!!!! c’est sadique