TRANSPORTS
 

Consultation publique sur le projet d’arrêté modifiant l’arrêté du 24 avril 2006 portant restriction d’exploitation de l’aérodrome de Nantes-Atlantique

Du 26/04/2018 au 28/05/2018 - 314 commentaires

Un arrêté ministériel du 24 avril 2006 limite, pour des raisons environnementales, l’utilisation de l’aéroport de Nantes Atlantique. Le projet d’arrêté soumis à la consultation vise à le modifier dans le but de limiter l’utilisation de cet aéroport par les aéronefs les plus bruyants.

Il comporte trois dispositions essentielles :

  • l’interdiction permanente d’exploiter les aéronefs dits du « chapitre 2 » (au sens du chapitre 2 de la deuxième partie du premier volume de l’annexe 16 à la convention relative à l’aviation civile internationale du 7 décembre 1944),
  • l’interdiction de décoller et d’atterrir entre 22h30 et 23h pour les aéronefs dits du « chapitre 3 » (au sens du chapitre 3 de la deuxième partie du premier volume de l’annexe 16 à la convention relative à l’aviation civile internationale du 7 décembre 1944), ayant une marge cumulée inférieure à 8 EPNdB (EPNdB étant un sigle de langue anglaise signifiant bruit effectivement perçu),
  • l’interdiction de décoller et d’atterrir entre 23h et 6h pour les aéronefs dits du « chapitre 3 » (au sens du chapitre 3 de la deuxième partie du premier volume de l’annexe 16 à la convention relative à l’aviation civile internationale du 7 décembre 1944), ayant une marge cumulée inférieure à 13 EPNdB.

Ce projet d’arrêté, dont les dispositions seront effectives le 31 mars 2019, a reçu l’avis favorable de la Commission consultative de l’environnement de l’aéroport de Nantes Atlantique ainsi que de l’Autorité de contrôle des nuisances aéroportuaires.


Commentaires
  •  je serais heureux de dormir, par Maurice , le 28 mai 2018 à 00h04

    Dans le cadre de la consultation publique en cours, s’agissant de la modification de l’arrêté du 24/04/2006 portant restriction d’exploitation de l’aéroport de Nantes-Atlantique, je souhaite par la présente apporter une contribution.

    Une modification de cet arrêté a été envisagée en 2016, avec l’hypothèse confirmée de transfert de l’infrastructure vers Notre-Dame-des-Landes. A cette occasion, la Commission Consultative de l’Environnement du 22/09/2016, a proposé ce qui est repris dans le projet de l’arrêté soumis :

    ➢ l’interdiction de décoller et d’atterrir entre 22h30 et 23h pour les aéronefs dits du « chapitre 3 », ayant une marge cumulée inférieure à 8 EPNdB,

    ➢ l’interdiction de décoller et d’atterrir entre 23h et 6h pour les aéronefs dits du « chapitre 3 », ayant une marge cumulée inférieure à 13 EPNdB.

    Je vous propose une modification différente de l’arrêté, pour prendre en compte les nuisances que subissent les riverains, particulièrement en début de nuit, période préjudiciable à la santé comme démontré par bons nombres d’études scientifiques et régulièrement rapporté par l’ACNUSA.

    Aussi, un élargissement du champ d’action des restrictions des vols de nuit est nécessaire, cet élargissement pourrait concerner :

    ➢ l’interdiction des décollages et atterrissages nocturnes pour tous les aéronefs émettant à 13 EPNdB,

    ➢ une extension de cette interdiction par rapport à celle proposée afin qu’elle soit effective dès 22h00, comme c’est déjà le cas pour de nombreux aérodromes régionaux (à titre d’exemple, citons Toulouse, Bâle-Mulhouse, Lyon ou encore Marseille),

    ➢ une deuxième extension jusqu’à 7h, comme cela est également le cas sur le site de Beauvais.

  •  misére, par Huguette , le 28 mai 2018 à 00h03

    Quelle misére, quelle déception !

    Dans le cadre de la consultation publique en cours, s’agissant de la modification de l’arrêté du 24/04/2006 portant restriction d’exploitation de l’aéroport de Nantes-Atlantique, je souhaite par la présente apporter une contribution.

    Une modification de cet arrêté a été envisagée en 2016, avec l’hypothèse confirmée de transfert de l’infrastructure vers Notre-Dame-des-Landes. A cette occasion, la Commission Consultative de l’Environnement du 22/09/2016, a proposé ce qui est repris dans le projet de l’arrêté soumis :

    ➢ l’interdiction de décoller et d’atterrir entre 22h30 et 23h pour les aéronefs dits du « chapitre 3 », ayant une marge cumulée inférieure à 8 EPNdB,

    ➢ l’interdiction de décoller et d’atterrir entre 23h et 6h pour les aéronefs dits du « chapitre 3 », ayant une marge cumulée inférieure à 13 EPNdB.

    Je vous propose une modification différente de l’arrêté, pour prendre en compte les nuisances que subissent les riverains, particulièrement en début de nuit, période préjudiciable à la santé comme démontré par bons nombres d’études scientifiques et régulièrement rapporté par l’ACNUSA.

    Aussi, un élargissement du champ d’action des restrictions des vols de nuit est nécessaire, cet élargissement pourrait concerner :

    ➢ l’interdiction des décollages et atterrissages nocturnes pour tous les aéronefs émettant à 13 EPNdB,

    ➢ une extension de cette interdiction par rapport à celle proposée afin qu’elle soit effective dès 22h00, comme c’est déjà le cas pour de nombreux aérodromes régionaux (à titre d’exemple, citons Toulouse, Bâle-Mulhouse, Lyon ou encore Marseille),

    ➢ une deuxième extension jusqu’à 7h, comme cela est également le cas sur le site de Beauvais.

  •  Nature , par Colette , le 27 mai 2018 à 23h59

    Je me bats pour la défense de la nature depuis des années et je suis assassinée...

    Dans le cadre de la consultation publique en cours, s’agissant de la modification de l’arrêté du 24/04/2006 portant restriction d’exploitation de l’aéroport de Nantes-Atlantique, je souhaite par la présente apporter une contribution.

    Une modification de cet arrêté a été envisagée en 2016, avec l’hypothèse confirmée de transfert de l’infrastructure vers Notre-Dame-des-Landes. A cette occasion, la Commission Consultative de l’Environnement du 22/09/2016, a proposé ce qui est repris dans le projet de l’arrêté soumis :

    ➢ l’interdiction de décoller et d’atterrir entre 22h30 et 23h pour les aéronefs dits du « chapitre 3 », ayant une marge cumulée inférieure à 8 EPNdB,

    ➢ l’interdiction de décoller et d’atterrir entre 23h et 6h pour les aéronefs dits du « chapitre 3 », ayant une marge cumulée inférieure à 13 EPNdB.

    Je vous propose une modification différente de l’arrêté, pour prendre en compte les nuisances que subissent les riverains, particulièrement en début de nuit, période préjudiciable à la santé comme démontré par bons nombres d’études scientifiques et régulièrement rapporté par l’ACNUSA.

    Aussi, un élargissement du champ d’action des restrictions des vols de nuit est nécessaire, cet élargissement pourrait concerner :

    ➢ l’interdiction des décollages et atterrissages nocturnes pour tous les aéronefs émettant à 13 EPNdB,

    ➢ une extension de cette interdiction par rapport à celle proposée afin qu’elle soit effective dès 22h00, comme c’est déjà le cas pour de nombreux aérodromes régionaux (à titre d’exemple, citons Toulouse, Bâle-Mulhouse, Lyon ou encore Marseille),

    ➢ une deuxième extension jusqu’à 7h, comme cela est également le cas sur le site de Beauvais.

  •  originaire de saint aignan je ne sais pas si je vais y rester et pourtant je l’aime, par Jean-Paul , le 27 mai 2018 à 23h55

    Déçu : le mot est faible...

    Dans le cadre de la consultation publique en cours, s’agissant de la modification de l’arrêté du 24/04/2006 portant restriction d’exploitation de l’aéroport de Nantes-Atlantique, je souhaite par la présente apporter une contribution.

    Une modification de cet arrêté a été envisagée en 2016, avec l’hypothèse confirmée de transfert de l’infrastructure vers Notre-Dame-des-Landes. A cette occasion, la Commission Consultative de l’Environnement du 22/09/2016, a proposé ce qui est repris dans le projet de l’arrêté soumis :

    ➢ l’interdiction de décoller et d’atterrir entre 22h30 et 23h pour les aéronefs dits du « chapitre 3 », ayant une marge cumulée inférieure à 8 EPNdB,

    ➢ l’interdiction de décoller et d’atterrir entre 23h et 6h pour les aéronefs dits du « chapitre 3 », ayant une marge cumulée inférieure à 13 EPNdB.

    Je vous propose une modification différente de l’arrêté, pour prendre en compte les nuisances que subissent les riverains, particulièrement en début de nuit, période préjudiciable à la santé comme démontré par bons nombres d’études scientifiques et régulièrement rapporté par l’ACNUSA.

    Aussi, un élargissement du champ d’action des restrictions des vols de nuit est nécessaire, cet élargissement pourrait concerner :

    ➢ l’interdiction des décollages et atterrissages nocturnes pour tous les aéronefs émettant à 13 EPNdB,

    ➢ une extension de cette interdiction par rapport à celle proposée afin qu’elle soit effective dès 22h00, comme c’est déjà le cas pour de nombreux aérodromes régionaux (à titre d’exemple, citons Toulouse, Bâle-Mulhouse, Lyon ou encore Marseille),

    ➢ une deuxième extension jusqu’à 7h, comme cela est également le cas sur le site de Beauvais.

  •  J’étais heureuse dans ma commune , par Nicole , le 27 mai 2018 à 23h51

    Fini le bonheur et les jours heureux !!!

    Dans le cadre de la consultation publique en cours, s’agissant de la modification de l’arrêté du 24/04/2006 portant restriction d’exploitation de l’aéroport de Nantes-Atlantique, je souhaite par la présente apporter une contribution.

    Une modification de cet arrêté a été envisagée en 2016, avec l’hypothèse confirmée de transfert de l’infrastructure vers Notre-Dame-des-Landes. A cette occasion, la Commission Consultative de l’Environnement du 22/09/2016, a proposé ce qui est repris dans le projet de l’arrêté soumis :

    ➢ l’interdiction de décoller et d’atterrir entre 22h30 et 23h pour les aéronefs dits du « chapitre 3 », ayant une marge cumulée inférieure à 8 EPNdB,

    ➢ l’interdiction de décoller et d’atterrir entre 23h et 6h pour les aéronefs dits du « chapitre 3 », ayant une marge cumulée inférieure à 13 EPNdB.

    Je vous propose une modification différente de l’arrêté, pour prendre en compte les nuisances que subissent les riverains, particulièrement en début de nuit, période préjudiciable à la santé comme démontré par bons nombres d’études scientifiques et régulièrement rapporté par l’ACNUSA.

    Aussi, un élargissement du champ d’action des restrictions des vols de nuit est nécessaire, cet élargissement pourrait concerner :

    ➢ l’interdiction des décollages et atterrissages nocturnes pour tous les aéronefs émettant à 13 EPNdB,

    ➢ une extension de cette interdiction par rapport à celle proposée afin qu’elle soit effective dès 22h00, comme c’est déjà le cas pour de nombreux aérodromes régionaux (à titre d’exemple, citons Toulouse, Bâle-Mulhouse, Lyon ou encore Marseille),

    ➢ une deuxième extension jusqu’à 7h, comme cela est également le cas sur le site de Beauvais.

  •  Vous allez faire mourir ma commune que j’aime tant, par Monique , le 27 mai 2018 à 23h48

    Je participe à la vie de ma commune depuis de nombreuses années... mais elle va mourir ! Alors je n’ai plus de centre d’intérêt...

    Dans le cadre de la consultation publique en cours, s’agissant de la modification de l’arrêté du 24/04/2006 portant restriction d’exploitation de l’aéroport de Nantes-Atlantique, je souhaite par la présente apporter une contribution.

    Une modification de cet arrêté a été envisagée en 2016, avec l’hypothèse confirmée de transfert de l’infrastructure vers Notre-Dame-des-Landes. A cette occasion, la Commission Consultative de l’Environnement du 22/09/2016, a proposé ce qui est repris dans le projet de l’arrêté soumis :

    ➢ l’interdiction de décoller et d’atterrir entre 22h30 et 23h pour les aéronefs dits du « chapitre 3 », ayant une marge cumulée inférieure à 8 EPNdB,

    ➢ l’interdiction de décoller et d’atterrir entre 23h et 6h pour les aéronefs dits du « chapitre 3 », ayant une marge cumulée inférieure à 13 EPNdB.

    Je vous propose une modification différente de l’arrêté, pour prendre en compte les nuisances que subissent les riverains, particulièrement en début de nuit, période préjudiciable à la santé comme démontré par bons nombres d’études scientifiques et régulièrement rapporté par l’ACNUSA.

    Aussi, un élargissement du champ d’action des restrictions des vols de nuit est nécessaire, cet élargissement pourrait concerner :

    ➢ l’interdiction des décollages et atterrissages nocturnes pour tous les aéronefs émettant à 13 EPNdB,

    ➢ une extension de cette interdiction par rapport à celle proposée afin qu’elle soit effective dès 22h00, comme c’est déjà le cas pour de nombreux aérodromes régionaux (à titre d’exemple, citons Toulouse, Bâle-Mulhouse, Lyon ou encore Marseille),

    ➢ une deuxième extension jusqu’à 7h, comme cela est également le cas sur le site de Beauvais.

    Je vous prie d’agréer, Madame la Ministre, avec mes respectueux hommages, l’expression de ma très haute considération.

  •  Vous avez choisi sans connaissance de surpprimer une commune, par Claudie , le 27 mai 2018 à 23h42

    Dans le cadre de la consultation publique en cours, s’agissant de la modification de l’arrêté du 24/04/2006 portant restriction d’exploitation de l’aéroport de Nantes-Atlantique, je souhaite par la présente apporter une contribution.

    Une modification de cet arrêté a été envisagée en 2016, avec l’hypothèse confirmée de transfert de l’infrastructure vers Notre-Dame-des-Landes. A cette occasion, la Commission Consultative de l’Environnement du 22/09/2016, a proposé ce qui est repris dans le projet de l’arrêté soumis :

    ➢ l’interdiction de décoller et d’atterrir entre 22h30 et 23h pour les aéronefs dits du « chapitre 3 », ayant une marge cumulée inférieure à 8 EPNdB,

    ➢ l’interdiction de décoller et d’atterrir entre 23h et 6h pour les aéronefs dits du « chapitre 3 », ayant une marge cumulée inférieure à 13 EPNdB.

    Je vous propose une modification différente de l’arrêté, pour prendre en compte les nuisances que subissent les riverains, particulièrement en début de nuit, période préjudiciable à la santé comme démontré par bons nombres d’études scientifiques et régulièrement rapporté par l’ACNUSA.

    Aussi, un élargissement du champ d’action des restrictions des vols de nuit est nécessaire, cet élargissement pourrait concerner :

    ➢ l’interdiction des décollages et atterrissages nocturnes pour tous les aéronefs émettant à 13 EPNdB,

    ➢ une extension de cette interdiction par rapport à celle proposée afin qu’elle soit effective dès 22h00, comme c’est déjà le cas pour de nombreux aérodromes régionaux (à titre d’exemple, citons Toulouse, Bâle-Mulhouse, Lyon ou encore Marseille),

    ➢ une deuxième extension jusqu’à 7h, comme cela est également le cas sur le site de Beauvais.

    Je vous prie d’agréer, Madame la Ministre, avec mes respectueux hommages, l’expression de ma très haute considération.

  •  Je suis une aigrette, par Claudie , le 27 mai 2018 à 23h38

    j’étais une aigrette très tranquille dans les marais et sur le lac mais le trafic de l’aeroport a évolué tellement rapidement que je ne suis plus tranquille du tout... Où va t’on?

    Un espoir pour la nuit ?

    Dans le cadre de la consultation publique en cours, s’agissant de la modification de l’arrêté du 24/04/2006 portant restriction d’exploitation de l’aéroport de Nantes-Atlantique, je souhaite par la présente apporter une contribution.

    Une modification de cet arrêté a été envisagée en 2016, avec l’hypothèse confirmée de transfert de l’infrastructure vers Notre-Dame-des-Landes. A cette occasion, la Commission Consultative de l’Environnement du 22/09/2016, a proposé ce qui est repris dans le projet de l’arrêté soumis :

    ➢ l’interdiction de décoller et d’atterrir entre 22h30 et 23h pour les aéronefs dits du « chapitre 3 », ayant une marge cumulée inférieure à 8 EPNdB,

    ➢ l’interdiction de décoller et d’atterrir entre 23h et 6h pour les aéronefs dits du « chapitre 3 », ayant une marge cumulée inférieure à 13 EPNdB.

    Je vous propose une modification différente de l’arrêté, pour prendre en compte les nuisances que subissent les riverains, particulièrement en début de nuit, période préjudiciable à la santé comme démontré par bons nombres d’études scientifiques et régulièrement rapporté par l’ACNUSA.

    Aussi, un élargissement du champ d’action des restrictions des vols de nuit est nécessaire, cet élargissement pourrait concerner :

    ➢ l’interdiction des décollages et atterrissages nocturnes pour tous les aéronefs émettant à 13 EPNdB,

    ➢ une extension de cette interdiction par rapport à celle proposée afin qu’elle soit effective dès 22h00, comme c’est déjà le cas pour de nombreux aérodromes régionaux (à titre d’exemple, citons Toulouse, Bâle-Mulhouse, Lyon ou encore Marseille),

    ➢ une deuxième extension jusqu’à 7h, comme cela est également le cas sur le site de Beauvais.

  •  Comment le pouvoir peux-t’il céder à la violence au lieu de la raison?, par Claudie , le 27 mai 2018 à 23h28

    Vous avez donné raison aux zadistes et vous êtes leurs interlocuteurs et nous? Vous nous avez sacrifiés et nos oiseaux aussi...

    Dans le cadre de la consultation publique en cours, s’agissant de la modification de l’arrêté du 24/04/2006 portant restriction d’exploitation de l’aéroport de Nantes-Atlantique, je souhaite par la présente apporter une contribution.

    Une modification de cet arrêté a été envisagée en 2016, avec l’hypothèse confirmée de transfert de l’infrastructure vers Notre-Dame-des-Landes. A cette occasion, la Commission Consultative de l’Environnement du 22/09/2016, a proposé ce qui est repris dans le projet de l’arrêté soumis :

    ➢ l’interdiction de décoller et d’atterrir entre 22h30 et 23h pour les aéronefs dits du « chapitre 3 », ayant une marge cumulée inférieure à 8 EPNdB,

    ➢ l’interdiction de décoller et d’atterrir entre 23h et 6h pour les aéronefs dits du « chapitre 3 », ayant une marge cumulée inférieure à 13 EPNdB.

    Je vous propose une modification différente de l’arrêté, pour prendre en compte les nuisances que subissent les riverains, particulièrement en début de nuit, période préjudiciable à la santé comme démontré par bons nombres d’études scientifiques et régulièrement rapporté par l’ACNUSA.

    Aussi, un élargissement du champ d’action des restrictions des vols de nuit est nécessaire, cet élargissement pourrait concerner :

    ➢ l’interdiction des décollages et atterrissages nocturnes pour tous les aéronefs émettant à 13 EPNdB,

    ➢ une extension de cette interdiction par rapport à celle proposée afin qu’elle soit effective dès 22h00, comme c’est déjà le cas pour de nombreux aérodromes régionaux (à titre d’exemple, citons Toulouse, Bâle-Mulhouse, Lyon ou encore Marseille),

    ➢ une deuxième extension jusqu’à 7h, comme cela est également le cas sur le site de Beauvais.

  •  Nantes-Atlantique - Interdiction des vols de nuit : une mesure indispensable pour préserver la santé des riverains -Requête de Marité P-C au nom de centaines de riverains qui ne croient plus aux consultations , par Marité P-C , le 27 mai 2018 à 23h25

    Peut-on encore espérer être entendu après que notre vote à la consultation de juin 2016 n’ait pas été pris en considération et que les 179 décisions de justice favorable au transfert de l’aéroport aient été jetées à la poubelle ? C’est indigne d’un état de droit . Aujourd’hui , il faut être zadistes violents et non respectueux des lois de la République pour être écoutés , reçus par la Préfète et les nombreux ministres qui se sont déplacés depuis janvier pour les rencontrer .

    Nous sommes des citoyens honnêtes , travailleurs , contribuables qui participons activement aux activités économiques de ce pays . Nous devons nous lever tôt pour aller travailler et pouvoir espérer nous reposer tranquillement le soir à la maison . Je ne parle même pas de la possibilité au printemps ou en été de nous reposer à l’extérieur de nos maisons . Nos vies valent-elles moins que celles des zadistes , des tritons crêtés et des campagnols amphibies?

    Au nom de tous ces riverains anonymes,fatigués-épuisés par le bruit incessant du au survol de nos habitations , je demande l’interdiction totale des vols de nuit a Nantes-Atlantique de 22 heures à 7 heures du matin .C’est une question grave de santé publique dont vous aurez à rendre compte si vous ne prenez pas les mesures nécessaires ( je renvoie au scandale de l’amiante , du sang contaminé et autres grands scandales de santé publique plus ou moins récents ). On ne peut pas laisser les scandales impunis .

    Pour information ( ou pour mémoire ) , je vous renvoie à des publications de travaux parmi lesquelles je citerai :
    1-Impact des Nuisances Sonores (Maladies et Insomnie)à proximité des Aéroports de Nérome S , Enjalbert JP, BouéeS , Lainey E - année 2004 - étude INSOMNIA , Hopital Européen Georges Pompidou
    2-Etudes épidémiologiques des Troubles Anxio-Dépressifs autour des Aéroports de Vallet M , Cohen JM - annéee 2000- (ETADAME)INRESTS , Rapport LTE n 2008
    3- L’exposition au bruit des avions augmente-t-elle la mortalité par maladie cardio-vasculaire dans la population vivant à proximité des aéroports ? Résultats d’une étude écologique en France Etude conduite par Anne-Sophie Evrard - université de Lyon
    L’exposition au bruit des avions .

    Qu’on ne vienne pas me dire qu’il y a nécessité économique à assurer des décollages et des atterrissages de nuit sur cet aéroport . Je donne à titre d’exemple les destinations ou provenance des vols de nuit ce jour (dimanche 27 mai 2018)
    Départs ( décollages )
    22h55 vers Barcelone - 23h20 vers Djerba - 23h40 vers Djerba ( encore !)- 05h00 vers Palerme - 06h00 vers Paris Charles de Gaulle - 06h00 vers Marseille - 06h10 vers Funchal -
    Arrivées ( Atterrissages)
    22h10 de Toulouse - 22h15 de Barcelone - 22h30 de Strasbourg - 22h30 de Marseille - 22h35 de Djerba - 22h45 de Bruxelles - 22H50 de Djerba - 23h00 de Paris Charles de Gaulle - 23h10 de Porto - 23h15 de Lisbonne - 23h40 de Split - 00h55 de Bastia - 01h25 de Ajaccio- 01h50 de Faro - 02h10 de Corfou - 02h25 de Fuerteventura

    Aux environs de Nantes-Atlantique cette nuit , des milliers d’enfants n’auront pas la possibilité de dormir correctement et devront , malgré tout , être en forme demain matin lundi pour aller étudier en classe . Quelle honte !!!C’est parfaitement criminel .Sans compter que pour les élèves des écoles primaires des Couêts et de Saint-Aignan de Grand Lieu ,leurs journées de classe se passent sous les passages d’avions bruyants ,( toutes les trois minutes a certains moments de la journée ) car ces quatre écoles sont situées exactement sous le passage à basse altitude de ces avions . Des victimes collatérales dont Nicolas Hulot et Gerald Feldzer se moquent complétement ( ce ne sont pas des tritons crêtés !)

    On sacrifie toute cette population pour permettre à des compagnies low-cost(Volotéa , Easy-Jet , Hop , Transavia et Cie ) d’assurer leur traffic en provenance ( ou vers) des destinations touristiques low cost .
    Je suis vraiment scandalisée de voir qu’on encourage ce traffic intensif qui aggrave le dérèglement climatique , alors que la France a accueilli en grande pompe la COP 21 en décembre 2015 . Quelle est la logique ?

    Depuis l’été dernier , je ne peux plus dormir avec les fenêtres ouvertes ( en cause : les survols d’avions la nuit) . Comme les températures étaient très élevées , on souffrait de la chaleur . Au final , nous venons de faire installer la climatisation dans notre maison pour pouvoir dormir fenêtres fermées . Et je participe donc à l’aggravation du réchauffement climatique . Si les vols de nuit ne sont pas interdits entre 22h et 7h du matin , nous allons être très nombreux dans la zone autour de l’aéroport à nous équiper de système de climatisation .
    L’abandon du transfert de l’aéroport est un vrai scandale d’Etat .

    Je renouvelle ma demande :
    INTERDICTION TOTALE DES VOLS DE NUIT a Nantes-Atlantique .

    Est-ce que , cette fois-ci , vous allez prendre en considération la demande des honnêtes citoyens riverains de l’aéroport ?
    Je voudrais tellement que nous soyons (enfin) entendus et considérés .
    Marité , habitante des Sorinières en colère

  •  Dégoutée par les promesses..., par odette , le 27 mai 2018 à 23h18

    Dégoutée par les politiques !!!

    Dans le cadre de la consultation publique en cours, s’agissant de la modification de l’arrêté du 24/04/2006 portant restriction d’exploitation de l’aéroport de Nantes-Atlantique, je souhaite par la présente apporter une contribution.

    Une modification de cet arrêté a été envisagée en 2016, avec l’hypothèse confirmée de transfert de l’infrastructure vers Notre-Dame-des-Landes. A cette occasion, la Commission Consultative de l’Environnement du 22/09/2016, a proposé ce qui est repris dans le projet de l’arrêté soumis :

    ➢ l’interdiction de décoller et d’atterrir entre 22h30 et 23h pour les aéronefs dits du « chapitre 3 », ayant une marge cumulée inférieure à 8 EPNdB,

    ➢ l’interdiction de décoller et d’atterrir entre 23h et 6h pour les aéronefs dits du « chapitre 3 », ayant une marge cumulée inférieure à 13 EPNdB.

    Je vous propose une modification différente de l’arrêté, pour prendre en compte les nuisances que subissent les riverains, particulièrement en début de nuit, période préjudiciable à la santé comme démontré par bons nombres d’études scientifiques et régulièrement rapporté par l’ACNUSA.

    Aussi, un élargissement du champ d’action des restrictions des vols de nuit est nécessaire, cet élargissement pourrait concerner :

    ➢ l’interdiction des décollages et atterrissages nocturnes pour tous les aéronefs émettant à 13 EPNdB,

    ➢ une extension de cette interdiction par rapport à celle proposée afin qu’elle soit effective dès 22h00, comme c’est déjà le cas pour de nombreux aérodromes régionaux (à titre d’exemple, citons Toulouse, Bâle-Mulhouse, Lyon ou encore Marseille),

    ➢ une deuxième extension jusqu’à 7h, comme cela est également le cas sur le site de Beauvais.

    Je vous prie d’agréer, Madame la Ministre, avec mes respectueux hommages, l’expression de ma très haute considération.

  •  Absence totale de connaissance des lieux, par Roger , le 27 mai 2018 à 23h14

    J’ai fais confiance aux elections présidentielles à Mr Macron, quelle erreur ! Les ministres nommés notamment Mr Hulot et les autres... n’ont aucunes connaissances des lieux... Survol d’un grand nombre de population et d’une zone naturelle tres riche... Etonnant pour un porte parole de la cop 21 comme Mr Hulot qui défent l’international mais qui ne connait pas le territoire français et de plus proche de chez lui. C’est une honte !!!
    En ce qui concerne la consultation publique en cours, s’agissant de la modification de l’arrêté du 24/04/2006 portant restriction d’exploitation de l’aéroport de Nantes-Atlantique, je souhaite par la présente apporter une contribution.

    Une modification de cet arrêté a été envisagée en 2016, avec l’hypothèse confirmée de transfert de l’infrastructure vers Notre-Dame-des-Landes. A cette occasion, la Commission Consultative de l’Environnement du 22/09/2016, a proposé ce qui est repris dans le projet de l’arrêté soumis :

    ➢ l’interdiction de décoller et d’atterrir entre 22h30 et 23h pour les aéronefs dits du « chapitre 3 », ayant une marge cumulée inférieure à 8 EPNdB,

    ➢ l’interdiction de décoller et d’atterrir entre 23h et 6h pour les aéronefs dits du « chapitre 3 », ayant une marge cumulée inférieure à 13 EPNdB.

    Je vous propose une modification différente de l’arrêté, pour prendre en compte les nuisances que subissent les riverains, particulièrement en début de nuit, période préjudiciable à la santé comme démontré par bons nombres d’études scientifiques et régulièrement rapporté par l’ACNUSA.

    Aussi, un élargissement du champ d’action des restrictions des vols de nuit est nécessaire, cet élargissement pourrait concerner :

    ➢ l’interdiction des décollages et atterrissages nocturnes pour tous les aéronefs émettant à 13 EPNdB,

    ➢ une extension de cette interdiction par rapport à celle proposée afin qu’elle soit effective dès 22h00, comme c’est déjà le cas pour de nombreux aérodromes régionaux (à titre d’exemple, citons Toulouse, Bâle-Mulhouse, Lyon ou encore Marseille),

    ➢ une deuxième extension jusqu’à 7h, comme cela est également le cas sur le site de Beauvais.

  •  Habillages pour entériner des décisions déjà prises, par Daniel Relet , le 27 mai 2018 à 23h13

    "Souvent, les débats publics ne sont que des formalités ou des habillages pour entériner des décisions déjà prises," disait M. Hulot il y a une semaine dans une interview à Ouest-France. Et d’annoncer la mise en place des "principes de la démocratie participative".
    Nous y voici : on nous consulte sur des mesures qui devraient déjà être appliquées et qui sont simplement une mise en conformité avec la réglementation. On nous présentera ensuite l’application de ces mesures comme étant une réponse à la demande citoyenne, et voilà bien des compensations "exemplaires" à l’abandon du transfert. Formalité ? Habillage ? Ou les deux ?
    Dans leurs contributions les riverains des hubs parisiens nous rappellent qu’eux aussi souffrent des nuisances du trafic aérien. Rappelons à ce sujet une autre mesure envisagée pour compenser l’abandon de NDDL : l’amélioration des liaisons ferroviaires Nantes-Paris pour que les habitants de Bretagne et Pays de Loire puissent aller prendre l’avion à Orly ou Roissy. Cherchez l’erreur !
    On verra au fil des mois apparaître au grand jour les contraintes qui pèsent sur Nantes Atlantique, aéroport d’il y a 100 ans, et le gâchis que cet abandon représente pour notre territoire.

  •  A quoi sert la justice ?, par Manuella et Sébastien , le 27 mai 2018 à 22h58

    Résidant aux Sorinières, nous sommes pour l’interdiction des vols de nuit à Nantes-Atlantique. Les bruits liés aux avions en journée (dès 5h parfois) sont déjà suffisamment génants et fréquents pour qu’on nous en rajoute la nuit.

    Nous sommes déçus de l’abandon du projet de NDDL malgré presque 200 décisions de justice et une consultation citoyenne qui validaient le projet. La politique ne doit pas interférer dans les décisions de justice. Cette dernière est censée être indépendante.

    Notre Dame des Landes n’aura pas son aéroport à cause entre autre de quelques zadistes qui parlent d’écologie mais qui ont pourri les terrains sur place.

  •  oui à l’arrêté, non au vols de nuit , par Clarisse Holik , le 27 mai 2018 à 22h50

    Le projet d’arrêté suit les recommandations de l’Acnusa pour tous les aéroports concernés mais avec un certain retard : la mise en œuvre de ces recommandations était souhaitée avant l’été 2017… A Nantes, elle n’est prévue qu’en mars 2019… La restriction proposée concernera très peu d’avions mais les plus bruyants. Ce projet d’arrêté a reçu l’avis favorable de la Commission consultative de l’environnement de l’aéroport de Nantes Atlantique le 22 septembre 2016 ainsi que celui de l’Autorité de contrôle des nuisances aéroportuaires (9 novembre 2016)Cet arrêté doit être pris et mis en œuvre au plus vite ;
    D’autre part, nous demandons la suppression de tous les vols de nuit à Nantes Atlantique pour les citoyens et pour la quiétude des oiseaux nocturnes qui fréquentent le lac de Grand-lieu.

    Nous demandons de plus :

    une tarification dissuasive pour les avions bruyants
    un couvre-feu (23h – 6h) et plus tôt si possible l’hiver.
    un plafonnement pour la frange 21 h – 22h

    bien cordialement

    Clarisse Holik
    administrateur SNPN(société nationale de protection de la nature)

  •  Communiqué de l’association ADVOCNAR restriction avions bruyants la nuit, par Françoise BROCHOT (Présidente de l'ADVOCNAR) , le 27 mai 2018 à 22h45

    Restrictions d’avions bruyants la nuit
    Nantes-Atlantique et ROISSY CDG : deux poids, deux mesures, les Franciliens citoyens de seconde zone ?

    Un projet d’arrêté ministériel soumis à consultation publique vise à limiter l’utilisation de l’aéroport de Nantes-Atlantique par les aéronefs bruyants, notamment la nuit, pour des raisons environnementales.
    Il prévoit en particulier l’interdiction de décoller et d’atterrir entre 23h et 6h pour les aéronefs dits du « chapitre 3 » ayant une marge cumulée inférieure à 13 EPNdB, ce qui concerne des avions d’une catégorie acoustique insuffisante, selon la classification officielle OACI.

    L’ADVOCNAR salue cette disposition, qui existe déjà à Toulouse et à Nice depuis 2011.

     Cependant rappelons qu’une nuit réparatrice doit comprendre 8 heures de sommeil consécutives, normes définies par l’Organisation Mondiale de la Santé et confirmées par les instances européennes.

     Précisons qu’entre 22h et 6h Nantes-Atlantique accueille une dizaine de vols par nuit, Nice-Côte d’Azur 26 vols et Toulouse-Blagnac 25 vols.

     À Roissy-Charles de Gaulle, champion d’Europe des vols de nuit avec en moyenne 150 mouvements d’avions entre 22h et 6h chaque nuit, les restrictions d’avions bruyants sont beaucoup moins sévères ! En conséquence, alors que la densité démographique de l’Ile-de-France est 10 fois supérieure à la moyenne des autres régions, des millions de franciliens subissent des vols de nuit bien plus bruyants et tellement plus nombreux ! L’impact sanitaire est maximal.

    Pourquoi deux poids, deux mesures ? Les Franciliens seraient-ils des citoyens de seconde zone ?

    L’ADVOCNAR interpelle le Ministre de la Transition Ecologique et Solidaire, ainsi que la Ministre des Transports, et demande la mise en place d’un arrêté prévoyant l’interdiction de décoller et d’atterrir entre 22h et 6h des aéronefs bruyants tels que définis pour Nantes-Atlantique, en priorité à Roissy-Charles de Gaulle.

    Cette mesure devra en toute logique être appliquée sur tous les aéroports qui accueillent des vols de nuit en France pour protéger la santé de l’ensemble des citoyens français en parfaite équité.

  •  mes chants d’oiseaux sont effacés , par DEROUINEAU , le 27 mai 2018 à 22h42

    Près de 30 ans près de l’aéroport et pas trop de nuisances... Et puis depuis janvier modification des trajectoires, parkings sauvages et illégaux et ma vie bascule : un répit de 2 heures par nuit, pollution et cadre de vie détruit. Et qui se préoccupe de la 2ème réserve de france? Le lac de grand lieu est d’une richesse inestimable et vous en allez détruire l’équilibre...
    Si Monsieur Macron avait respecté ses engagements électoraux cette consultation serait sans objet. Ne soyons pas surpris que les français ne croient plus en leurs politiques.

    En sus de votre proposition Je vous demande une modification différente de l’arrêté, pour prendre en compte les nuisances que subissent les riverains, particulièrement en début de nuit, période préjudiciable à la santé comme démontré par bons nombres d’études scientifiques et régulièrement rapporté par l’ACNUSA.

    Aussi, un élargissement du champ d’action des restrictions des vols de nuit est nécessaire, cet élargissement pourrait concerner :

    ➢ l’interdiction des décollages et atterrissages nocturnes pour tous les aéronefs émettant à 13 EPNdB,

    ➢ une extension de cette interdiction par rapport à celle proposée afin qu’elle soit effective dès 22h00, comme c’est déjà le cas pour de nombreux aérodromes régionaux (à titre d’exemple, citons Toulouse, Bâle-Mulhouse, Lyon ou encore Marseille),

    ➢ une deuxième extension jusqu’à 7h, comme cela est également le cas sur le site de Beauvais.

  •  Message à nos lâches grands élus qui n’ont aucun respect pour la démocratie ni la république., par Jean-Marie , le 27 mai 2018 à 20h28

    Il semble que vous n’ayez aucune considération pour les gens qui vous ont élu et que nous ne sommes par assez violents pour avoir une once de respect de votre part. Mais pour une fois dans votre vie faites preuve de compréhension vie à vie des autres. Je vous demande d’arrêter tous les vols de nuit de 22h à 7h et pas seulement ceux du chapitre 3 de l’arrêté du 24 avril 2006.
    Pour en finir les couloirs aériens ont dû changer sans rien dire aux personnes concernées vu que maintenant les avions survolent des habitations qui ne l’étaient pas auparavant.
    Je sais que que cette consultation est une parodie de démocratie, mais on ne baisse pas les bras.

  •  AEROPORT DE NANTES ATLANTIQUE, par V.Girard , le 27 mai 2018 à 20h24

    L’écologie n’avance pas quand on accepte que 80000 personnes vivent avec des nuisances sonores et polluantes alors qu’une autre solution leur permettait d’avoir un environnement agréable. Mais il a été décidé de préserver les zadistes pour avoir le calme, on voit ce que cela donne, toujours l’anarchie complète à NDDL, de Paris tout est terminé... mais sur place, dès le départ des forces de l’ordre, tout recommence, c’est à nouveau une déchetterie à ciel ouvert, les routes sont réparées et aussitôt saccagées.
    Un nouvel aéroport aurait créé moins de pollution... et aurait surtout coûté moins cher. Les nantais n’en peuvent plus, les riverains sont excédés. Nous vivons portes et fenêtres closes tant le trafic est dense au dessus de nos têtes et ne cesse d’augmenter (déjà + de 14 % cette année). Si vous voulez laisser le calme aux zadistes, nous vous remercions de trouver au plus vite un autre site pour transférer l’aéroport de N.A. qui ne peut être agrandi comme les études sérieuses l’ont prouvées. Et en attendant nous avons du mal à comprendre pourquoi une consultation publique a été ouverte sur la suppression de certains avions la nuit alors que bien évidemment nos nuits doivent être préservées, IL FAUT INTERDIRE TOUS LES AVIONS ENTRE 22 H et 7 H, c’est un minimum. Je rappelle que nous avions déjà donné notre avis en 2016 mais il n’en n’a pas été tenu compte. Nous nous sentons méprisés. Il est inadmissible que le choix ait été fait en tenant compte d’une « pseudo médiation », faite par 3 personnes bien engagées déjà contre NDDL.
    Je rappelle aussi, car il semble qu’il y ait une méconnaissance de ce dossier, il ne s’agit pas seulement de nuisances pour un « village » mais pour 80 000 habitants : SAINT AIGNAN, BOUGUENAIS, REZE, NANTES et d’autres communes limitrophes. Il ne s’agit pas d’un simple aérodrome, l’aéroport de NANTES ATLANTIQUE a accueilli en 2017 : 5 489 000 voyageurs, soit une augmentation de 14,9% par rapport à 2016 et cette année sur 5 mois, il est déjà constaté la même progression, c’est invivable pour les riverains.

  •  mme pineau nadia, par pineauandia , le 27 mai 2018 à 20h02

    depuis plusieurs années je suis fatiguée d’être réveillée la nuit ; je dois me lever à 6h30 le matin mais à 5heures ma petite nuit est terminée, réveillée 4 à 5 foi s par nuit raz le bol, aujourd’hui’"hui, je suis diabétique, rocade derrière chez moi, avions la nuit, que de bruit et d’énervement !!!! ma santé en a pris un sacré coup