DÉVELOPPEMENT DURABLE
 

Consultation du public sur le projet de stratégie nationale de lutte contre la déforestation importée (SNDI)

Du 03/07/2018 au 24/07/2018 - 2656 commentaires

Contexte et objectifs

Suite à l’Accord de Paris, le gouvernement français s’est engagé dans l’axe 15 du Plan climati à publier « une stratégie nationale pour mettre fin à l’importation de produits forestiers ou agricoles contribuant à la déforestation – y compris le changement d’affectation des sols indirect – ".

L’élaboration de cette stratégie est concomitante avec la présidence par la France des déclarations d’Amsterdam au premier semestre 2018. Signées par six États membres de l’Union européenne et la Norvège, ces déclarations ont pour objectifs d’éliminer la déforestation des chaînes d’approvisionnement de matières premières agricoles et de soutenir l’approvisionnement en huile de palme durable à l’horizon 2020. Ainsi les travaux menés dans le cadre de ces deux processus se sont nourris mutuellement et la SNDI permettra de répondre aux engagements pris dans le cadre des déclarations d’Amsterdam.

Plus globalement la SNDI a pour objectif d’identifier des leviers et de mettre en œuvre une combinaison d’actions destinées à engager un processus de transformation majeur en matière de lutte contre la déforestation.

Au travers cette stratégie nationale, le gouvernement français vise aussi à encourager les dynamiques européenne et internationale pour lutter contre la déforestation importée. L’Union européenne pourrait notamment jouer un rôle moteur en la matière en publiant un plan d’action européen sur le sujet.

Enjeux

Les données sur la déforestation inquiètent depuis des décennies. Selon la FAO la superficie forestières mondiale a été réduite de 129 millions d’hectares sur la période 1990-2015. La production agricole et l’élevage constituent la première cause de déforestation à l’échelle mondiale et un tiers de cette production est destinée à l’export. L’étude de 2013 de la Commission européenne sur l’impact de la consommation européenne sur la déforestation montre que les pays européens sont responsables de plus du tiers de la déforestation liée au commerce international de produits agricoles. Cette responsabilité importante justifie de prendre des mesures pour réduire l’impact de l’Union européenne (dont la France) sur les forêts tropicales.

La stratégie française va de pair avec une mobilisation accrue des acteurs privés et des organisations internationales. Elle vise à promouvoir une gestion durable des forêts et à réduire les impacts environnementaux et sociaux qui sont liés aux importations de matières premières donnant lieu à la déforestation dans le cadre d’un dialogue constructif et partenarial avec tous les pays producteurs.

Élaboration de la stratégie

Le processus d’élaboration de la SNDI est coordonné par l’Ambassadeur délégué à l’environnement, Xavier Sticker et piloté par plusieurs ministères : le Ministère de la transition écologique et solidaire, le Ministère de l’Europe et des affaires étrangères, le Ministère de l’agriculture et de l’alimentation, le Ministère de l’économie et des finances et le Ministère de l’enseignement supérieur, de la recherche et de l’innovation.

Les actions formulées dans la stratégie ont été nourries par les recommandations portées par trois groupes de travail issus du Groupe national sur les forêts tropicales (GNFT). Ces recommandations ont été présentées aux membres du GNFT le 16 février 2018 qui ont ensuite pu y apporter des commentaires et faire des propositions complémentaires qui ont également nourri les propositions formulées dans la stratégie.

Le projet de stratégie sera présenté aux membres du Conseil national pour la transition écologique le 12 juillet 2018.

Contenu de la stratégie

Le document fixe 16 objectifs et 26 mesures réparties en cinq grandes orientations :

  • Orientation 1 : développer, partager et valoriser les connaissances.
  • Orientation 2 : développer les actions de lutte contre la déforestation importée dans le cadre de coopérations internationales.
  • Orientation 3 : faire de nos politiques publiques un levier pour favoriser une demande française de produits durables.
  • Orientation 4 : favoriser et coordonner l’engagement des acteurs.
  • Orientation 5 : garantir l’atteinte des objectifs de la SNDI.

Télécharger :

Commentaires
  •  Moteur à eau ? hydrogène ?, par N P , le 6 juillet 2018 à 15h48

    Il faudrait diversifier les carburants pour les véhicules.
    Le moteur à eau a bien été inventé il y a plus de 100 ans, l’hydrogène peut aussi être une piste.
    Bref, éviter de mobiliser des terres pour produire des carburants.

  •  DEFORESTATION, par marquis , le 6 juillet 2018 à 15h48

    Je trouve que le texte proposé n’est pas assez clair et ne va pas assez loin.

  •  Non à la déforestation , par Klein Dahlia , le 6 juillet 2018 à 15h46

    Nous avons besoin de nos forêts, ne serait-ce que parce qu’ils nous alimentent en oxygène, sans compter la bio-diversité qui s’y trouve et qui en a besoin, nos forêts sont vitales autant pour nous que pour la faune qui y vit et s’y reproduit et qui s’y nourrit.

  •  SNDI, par Robert , le 6 juillet 2018 à 15h46

    Il est impossible de contrôler les horreurs environnementales (déforestation, huile de palme, soja transgénique etc....) dans les pays d’origine. C’est donc à nous d’interdire strictement l’importation de ces produits, y compris le trafic de l’ivoire, des animaux sauvages, du bois exotique etc... sur notre sol et dans l’Europe en général.

  •  Préserver la vie, par Graux , le 6 juillet 2018 à 15h45

    Dans un monde d’esclaves on ne travaille pas pour vivre on vit pour travailler. Est-ce que le monde que les gouvernants veulent est digne de la métamorphose de Kafka? Est-ce que le monde de la vie sauvage : la forêt doit disparaître pour laisser place au monde domestique? Si les gouvernants de la France ont encore une idée du sens du mot Liberté : préserver le monde alternatif au monde des domestiques : le monde de la beauté et de la liberté : la forêt sauvage, doit être une priorité.

  •  Pour notre mère la Terre, par nicolas , le 6 juillet 2018 à 15h45

    Il n’y a rien de plus important que le bien-être dz notre planète, notre mère a tous et toutes. Rien ne peut être plus important que l’écosystème dont nous faisons tous partie. Halte à la déforestation, halte au déni nous sommes tous et toutes un tout. L’arbre est un symbole la forêt un endroit de biodiversité de paix et de vie.
    Stop à la cupidité, l’aveuglement et la lâcheté.
    Vive la vie, pour toute la biosphère. Le profit est l’opposé de la solidarité. Sauvez la forêt, et vive le bien de tous,la terre notre mère.

  •  SNDI, par Robert , le 6 juillet 2018 à 15h45

    Il est impossible de contrôler les horreurs environnementales (déforestation, huile de palme, soja transgénique etc....) dans les pays d’origine. C’est donc à nous d’interdire strictement l’importation de ces produits, y compris le trafic de l’ivoire, des animaux sauvages, du bois exotique etc... sur notre sol et dans l’Europe en général.

  •  Préserver la vie, par Graux , le 6 juillet 2018 à 15h45

    Dans un monde d’esclaves on ne travaille pas pour vivre on vis pour travailler. Est-ce que le monde que les gouvernants veulent est digne de la métamorphose de Kafka? Est-ce que le monde de la vie sauvage : la forêt doit disparaître pour laisser place au monde domestique? Si les gouvernants de la France ont encore une idée du sens du mot Liberté : préserver le monde alternatif au monde des domestiques : le monde de la beauté et de la liberté : la forêt sauvage, doit être une priorité.

  •  Non à la déforestation !, par Clément Rieu , le 6 juillet 2018 à 15h44

    Il est grand temps que la France adopte des lois ambitieuses pour la protection de la planète. Faites en sorte que "Make our planet great again" soit plus qu’un slogan marketing hypocrite de green-washing. Mettez fin à la déforestation en interdisant les produits qui en sont responsable (plutôt que de vendre des armes à la Malaisie à la place).

  •  Non à la déforestation , par Klein Dahlia , le 6 juillet 2018 à 15h44

    Nous avons besoin de nos forêts, ne serait-ce que parce qu’ils nous alimentent en oxygène, sans compter la bio-diversité qui s’y trouve et qui en a besoin, nos forêts sont vitales autant pour nous que pour la faune qui y vit et s’y reproduit et qui s’y nourrit.

  •  Stop à l’importation par la déforestation, par Rauschenbach , le 6 juillet 2018 à 15h44

    Stop à l’importation par la déforestation. Raser des forêts n’est pas une solution, il faut rééduquer entre autre les gens dans leur alimentation. Il faut manger moins de viande, beaucoup moins de viande et surtout des produits locaux et de saison.
    La Dr Kousmine en parlait dans ses livres et ce depuis des décennies.

  •  Il y a urgence a agir, par Corine plantard , le 6 juillet 2018 à 15h44

    L ’heure est grave. Climat...biodiversite. l’avenir de nos enfants,petits enfants et plus largement des generations futures et de l’humanité est en grand danger. Il est temps d’en finir avec les mesurettes et de passer à des actions énergiques. Je souhaite :
    - que le gouvernement mette totalement fin à l’importation de produits ou matières premières qui contribuent à la deforestation. Et notamment interdise les plans d’approvisionnement en agrocarburants du type Total (huile de palme).
    - qu’il organise une grande campagne de communication publique pour informer et sensibiliser et éduquer les citoyens à cette question majeure.

  •  La France doit en finir avec son soutien absurde aux agrocarburants !, par Bolomey , le 6 juillet 2018 à 15h43

    La France doit en finir avec son soutien absurde aux agrocarburants !

  •  Respect de la Nature, par Bideault Christine , le 6 juillet 2018 à 15h43

    Il est temps que...tous unis... nous prenions conscience des conséquences désastreuses des actions de déforestation. .. de plantations énergivores. . du déracinement des populations ....RESPECT DES ÊTRES ET DE LA TERRE... VITE !

  •  Déforestation et surpopulation, par JESTIN , le 6 juillet 2018 à 15h43

    La surpopulation mondiale et ses besoins en corollaire est devenue insupportable. Le contrôle de la population associé à la baisse de la consommation et au "développement durable" sont plus qu’urgents, mais opposés à la logique et au raisonnement suicidaire de l’économie capitaliste

  •  Stop à la déforestation , par OLLIER , le 6 juillet 2018 à 15h42

    La France doit en finir avec son soutien absurde aux agrocarburants ! Elle ne doit plus subventionner de manière directe ou indirecte les agrocarburants sur son territoire et aller progressivement vers leur interdiction pure et simple ! Cet objectif doit être inscrit clairement dans la Stratégie nationale de lutte contre la déforestation importée.

    La France doit cesser d’alimenter le marché artificiel des agrocarburants : elle doit inscrire dans la Stratégie nationale de lutte contre la déforestation importée une interdiction des plans d’approvisionnement des raffineries françaises qui incluraient des matières premières alimentaires ou naturelles, comme la raffinerie géante de Total à la Mède.

    Pour contrer les effets dévastateurs de notre modèle d’élevage sur les forêts, la SNDI doit permettre une réduction des importations de protéines végétales destinées à l’alimentation animale et se donner un objectif de promotion de campagnes de sensibilisation sur la réduction de la consommation de viande et de produits laitiers.

  •  La France doit en finir avec son soutien absurde aux agrocarburants, par Martine Deloffre , le 6 juillet 2018 à 15h42

    Pour que la SNDI contribue efficacement à la protection des forêts, du climat, et de la biodiversité :

    - La France doit en finir avec son soutien absurde aux agrocarburants ! Elle ne doit plus subventionner de manière directe ou indirecte les agrocarburants sur son territoire et aller progressivement vers leur interdiction pure et simple ! Cet objectif doit être inscrit clairement dans la Stratégie nationale de lutte contre la déforestation importée.

    - La France doit cesser d’alimenter le marché artificiel des agrocarburants : elle doit inscrire dans la Stratégie nationale de lutte contre la déforestation importée une interdiction des plans d’approvisionnement des raffineries françaises qui incluraient des matières premières alimentaires ou naturelles, comme la raffinerie géante de Total à la Mède.

    - Pour contrer les effets dévastateurs de notre modèle d’élevage sur les forêts, la SNDI doit permettre une réduction des importations de protéines végétales destinées à l’alimentation animale et se donner un objectif de promotion de campagnes de sensibilisation sur la réduction de la consommation de viande et de produits laitiers.

  •  Mme, par Anne Legoux , le 6 juillet 2018 à 15h41

    La France se doit de protéger efficacement les forêts et la biodiversité et en finir avec son soutien aux agrocarburants et les interdire ! Cet objectif doit être inscrit clairement dans la Stratégie nationale de lutte contre la déforestation.

  •  Contribution de France Nature Environnement, par Julie Marsaud , le 6 juillet 2018 à 15h41

    France Nature Environnement :
    1. accueille avec satisfaction et soulagement la publication de la Stratégie Nationale de lutte contre la Déforestation Importée (SNDI) et encourage le gouvernement à s’engager pleinement dans une mise en œuvre ambitieuse de cette stratégie.
    2. soutient le caractère inclusif de la SNDI : acteurs, enjeux et pressions, prise en compte du changement d’affectation des sols indirect, diversité de leviers mobilisés.
    3. suggère que la SNDI renforce son ambition sur les agrocarburants, la préservation de la biodiversité, l’échéance des Mesures proposées
    4. invite l’Etat à doter la SNDI des moyens et leviers d’action indispensables à sa pleine mise en oeuvre et à ses améliorations futures.


    La contribution écrite détaillant les avis et propositions de France Nature Environnement est accessible en suivant le lien ci-après : https://ged.fne.asso.fr/silverpeas/Ticket?Key=e8c3fd1b-9e93-4050-804a-857964a83927.


    L’appel à mobilisation citoyenne de France Nature Environnement est accessible en suivant le lien ci-après : https://www.fne.asso.fr/actualites/en-quelques-clics-agissez-contre-la-d%C3%A9forestation%C2%A0.

  •  Non à la déforestation, par blusseau , le 6 juillet 2018 à 15h39

    N’utilisons que du bois provenant de forêts durablement exploitées et française de préférence. Nous n’avons pas besoin de bois exotique importé !