Consultations publiques

Projet de décret portant approbation de la directive de protection et de mise en valeur des paysages destinée à préserver les vues sur la cathédrale de Chartres

publié le 30 juin 2022 (modifié le 9 septembre 2022)

La cathédrale de Chartres est un chef-d’œuvre exceptionnel de l’art gothique français, reconnue au plus haut niveau par l’inscription sur la Liste du patrimoine mondial de l’UNESCO. A ce titre, la France est engagée devant la communauté internationale à préserver sa valeur universelle exceptionnelle. Le réseau des vues vers la cathédrale fait partie de cette valeur universelle.

Pour préserver les vues sur la cathédrale de Chartres, l’Etat, en concertation avec les collectivités territoriales concernées, a engagé une directive de protection et de mise en valeur des paysages, en application de l’article L. 350-1 du code de l’environnement.

La directive paysagère de Chartres contient les orientations et les principes fondamentaux de protection et de mise en valeur destinés à préserver les vues sur la cathédrale, par l’encadrement des hauteurs des constructions et des plantations, la définition d’une aire d’exclusion des objets de très grande hauteur (type éoliennes), l’encadrement des implantations de pylônes isolés, la définition d’une palette chromatique pour les constructions et la prise en compte du végétal dans la préservation des vues. Elle est constituée d’un rapport de présentation, des documents graphiques et d’un cahier de recommandations.

Le périmètre de la directive englobe l’ensemble des vues majeures vers la cathédrale de Chartres. Il comprend 102 communes, situées dans le département de l’Eure-et-Loir.

La directive a été soumise à concertation locale et à la consultation des collectivités, groupements de collectivités et organismes concernés, puis mise à la disposition du public pendant un mois dans les mairies des communes concernées.

Le présent décret soumis à la consultation contient un article principal visant à adopter la directive paysagère destinée à préserver les vues sur la cathédrale de Chartres, annexée au décret.