Projet d’arrêté autorisant à titre expérimental dans le département des Landes l’emploi de chevrotines pour le tir du sanglier, en battues collectives, et pour la période se terminant le 31 mai 2023

Consultation du 21/07/2022 au 10/08/2022 - 3488 contributions

Par lettre du 5 mai 2022, la fédération départementale des chasseurs des Landes a demandé à l’Etat la prolongation de l’expérimentation permise dans le département des Landes par l’arrêté du 14 septembre 2018 autorisant à titre expérimental dans le département des Landes l’emploi de chevrotines pour le tir du sanglier, en battues collectives pour la période qui s’est terminée le 1er juin 2022.

L’arrêté permettra l’emploi de la chevrotine pour la chasse aux sangliers en battues collectives avec un nombre minimal de sept participants. En outre, seules les chevrotines comprenant vingt-et-un grains, dont le diamètre des grains est compris entre 6,20 mm et 6,30 mm et sans billes d’acier, pourront être employées. Il est précisé également que lors du tir, la distance entre le tireur et l’animal ne devra pas excéder quinze mètres.

L’emploi de la chevrotine au cours des battues collectives devra être renseigné sur un registre spécial par le responsable de la battue. Un bilan des prélèvements, accompagné d’analyses, en termes d’efficacité et de sécurité de la mesure devra être transmis aux services de l’Etat.

Dans son rapport final d’avril 2022, la fédération départementale des chasseurs des Landes a précisé que 15 276 sangliers ont été tués sur la période 2018/2021 dont 52% à la chevrotine. Il est constaté également une accélération de l’augmentation des prélèvements sur chaque période d’autorisation de la chevrotine en lien possible avec l’augmentation de la population de sangliers. En l’espèce, la fédération considère que la chevrotine demeure la munition la plus efficace pour le prélèvement d’un sanglier.

En conséquence, il est proposé d’autoriser, par arrêté, à titre expérimental dans le département des Landes l’emploi de chevrotines pour le tir du sanglier, en battues collectives pour une nouvelle période qui se terminera le 31 mai 2023. Cette durée est conforme au dernier alinéa de l’article 4 de l’arrêté du 1er août 1986 relatif à divers procédés de chasse, de destruction des animaux nuisibles et à la reprise du gibier vivant dans un but de repeuplement.

Ce projet a fait l’objet d’un vote favorable lors du Conseil national de la chasse et de la faune sauvage (comité consultatif rassemblant des représentants de chasseurs, des acteurs scientifiques et associatifs) du 20 juillet 2022.

La synthèse de la consultation du public, les motifs de la décision seront publiés en bas de page, ainsi que les textes publiés au Journal officiel de la République française.

Partager la page

Commentaires

  •  Avis favorable pour la chevrotine, le 9 août 2022 à 18h13

    Je suis pour la continuité de la chevrotine efficace sur des terrains difficiles.

  •  emploi de la chevrotine dans le département des Landes, le 9 août 2022 à 18h09

    Je suis pour l’utilisation de la chevrotine aux battues aux sangliers dans le départements des Landes ; vu l’expérimentation, les résultats sont excellents, les sangliers sont régulés de manière plus rigoureuses et avec moins de souffrances pour l’espèce.

  •  Favorable , le 9 août 2022 à 17h47

    Cette munition hautement sécuritaire a prouvé son efficacité pour la très difficile gestion des nuisibles que sont les sangliers .

  •   J’approuve ce projet d’arrêté , le 9 août 2022 à 17h43

    autorisant à titre expérimental dans le département des Landes l’emploi de chevrotines pour le tir du sanglier, en battues collectives, et pour la période se terminant le 31 mai 2023

  •  avis favorable, le 9 août 2022 à 17h34

    Il faut continuer a utiliser cette munition, sécuritaire pour le tir dans certains biotopes

  •  pour lle tir du sanglier à chevrotine, le 9 août 2022 à 17h27

    la chevrotine semble efficace à courte distance, et moins dangereuse que la balle.

  •  chasse traditionnelle, le 9 août 2022 à 17h23

    Je suis favorable aux chasses traditionnelles.(laisser nous respirer)
    ainsi que le tir aux sangliers à la chevrotine (sécurisant)
    et à la chasse au grand tétras

  •  favorable, le 9 août 2022 à 17h09

    je suis d’accord pour le tir du sanglier à la chevrotine

  •  Projet autorisant la chevrotine pour le tir du sanglier dans les landes, le 9 août 2022 à 17h07

    Je suis pour efficace pour la régulation et limite les dégâts sur culture

  •  FAVORABLE, le 9 août 2022 à 16h28

    L’ensemble des acteurs locaux soutiennent ce texte.

  •  Favorable à l’utilisation de la chevrotine, le 9 août 2022 à 16h28

    l’emploi de la chevrotine pour la chasse à tir du sanglier dans les Landes a montré son efficacité dans son biotope.

  •  AVIS FAVORABLE pour l’emploi de chevrotines pour le tir des sangliers en battue dans les Landes, le 9 août 2022 à 16h09

    Avis favorable pour l’emploi de la chevrotine pour le tir des sangliers en battue dans les Landes

  •  Favorable, le 9 août 2022 à 15h58

    Favorable à ce projet d’arrêté. Faisons confiance aux acteurs locaux

  •  Avis favorable à l’essai de la chevrotine , le 9 août 2022 à 15h52

    Avis favorable.
    Après plusieurs années d’expérience, l’emploi de la chevrotine pour la chasse à tir du sanglier dans les Landes a montré son efficacité.

  •  Projet d’arrêté autorisant à titre expérimental dans le département des Landes l’emploi de chevrotines pour le tir du sanglier, le 9 août 2022 à 15h48

    Je suis pour cet arrêté

  •  tire du sanglier a la chevrotine, le 9 août 2022 à 15h29

    je suis favorable a l’arrêté sur le tire du sanglier a la chevrotines.
    Elle n’est pas plus accentogène contrairement aux idées reçues

  •  département des Landes l’emploi de chevrotines pour le tir du sanglier,, le 9 août 2022 à 15h21

    Pour l’utilisation à titre expérimental de la chevrotine dans le département des Landes

  •  pour autorisation chevrotines Landes, le 9 août 2022 à 15h10

    Je bsuis favorable à cette mesure de bon sens telle qu’elle est strictement encadrée.

  •  OUI à la chevrotine, le 9 août 2022 à 14h48

    Favorable à ce type de munitions, mois de portée qu’une balle.

  •  Absolument défavorable au projet d’arrêté autorisant à titre expérimental dans le département des Landes l’emploi de chevrotines pour le tir du sanglier, en battues collectives, et pour la période se terminant le 31 mai 2023, le 9 août 2022 à 14h32

    Plusieurs études (la plus récente de l’Association Nationale des Chasseurs de Grand Gibier), montrent la grande imprécision des tirs de chevrotine, surtout si un tir est effectué à plus de 15 m, ce qui est très souvent le cas sur le terrain (lisez les forums de chasse !).
    Ces tirs peuvent être dangereux par le risque élevé de ricochets amplifié par la végétation. C’est une aberration en matière de sécurité alors que tous les chasseurs mettent l’accent sur la sécurité en battue. C’est juste une arme de braconnier.

    Les blessures par chevrotine paraissent légères à première vue, car les sangliers parviennent à fuir. Il n’en est rien hélas. Les blessures par chevrotine causent une mort lente et douloureuse, les animaux s’infectent faute de soins. L’animal n’est pas tué « proprement », il agonise pendant plusieurs jours. J’ose espérer que le but du chasseur n’est pas d’infliger cette torture à l’animal ! ???? L’image de la chasse dans la population risque de se dégrader encore !…

    Les chasseurs d’avant les années 70 utilisaient la chevrotine à grande échelle et avaient parfaitement constaté sa dangerosité et son inefficacité.
    L’usage de la chevrotine est interdit par le code de l’environnement depuis les années soixante-dix, mais d’autorisations en autorisations qui se suivent, le code de l’environnement est bafoué. Cette "expérimentation" n’a que trop duré !

    Tout le monde sait que la réussite des battues ce sont des personnes réellement formées au maniement des armes et réellement entrainées (pas une mascarade comme ce qui est dispensé à l’examen du permis de chasser), qui ne font pas de tirs approximatifs, qui ne tirent pas avant d’identifier le gibier, juste au bruit.

    Je lis, que dans son rapport final d’avril 2022, la fédération considère que la chevrotine demeure la munition la plus efficace pour le prélèvement d’un sanglier. Donc « la messe est dite », seules les données allant dans le sens de l’objectif de la fédération seront remontées.
    Je lis aussi « Ce projet a fait l’objet d’un vote favorable lors du Conseil national de la chasse et de la faune sauvage …… du 20 juillet 2022. »
    Évidemment ! puisque la composition du Conseil est complètement déséquilibrée, avec une majorité écrasante de représentants favorables à la chasse. Impossible de prendre une décision « défavorable » à la chasse dans ce type de Conseil !!

    Effectivement, « le risque d’une telle expérimentation faussée est une extension à d’autres départements ou au pays, avec à la clé bien plus d’animaux blessés. »

    Le plomb est nocif pour la Nature, les Animaux et l’Homme, c’est un PUISSANT NEUROTOXIQUE . Le plomb n’étant pas biodégradable, il reste accessible en permanence. Ainsi, le plomb de chasse contamine la pyramide alimentaire. C’est aussi une source de contamination d’animaux prédateurs ou charognards se nourrissant de mammifères ou d’oiseaux blessés par les tirs de plombs.
    L’Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail a publié une expertise qui met en évidence une préoccupation sanitaire liée au plomb. Elle conseille :
    <span class="puce"> aux femmes en âge de procréer et aux enfants, d’éviter toute consommation de viande de gibier sauvage.
    <span class="puce"> pour le reste de la population, de ne pas en manger plus de trois fois par an.

    Chaque année en France 8.000 tonnes de grenailles de plomb issus de millions de cartouches de chasse sont éparpillées dans la nature. L’usage de la chevrotine entraine une pollution au plomb supplémentaire, pollution que le monde de la chasse devra, tôt ou tard, assumer !
    La vente et l’utilisation des munitions au plomb devrait être interdite en France !

Sur le même thème