Projet d’arrêté relatif à la protection du bécasseau maubèche (Calidris canutus rufa) dans le département de la Guyane

publié le 19 juin 2014

Les autorités françaises ont été interpellées sur la situation des espèces de limicoles (Hansen et al., 2004) dans les départements français d’Amérique dont certaines populations sont considérées en mauvais état de conservation.

Si la plupart des espèces chassées dans les départements français d’Amérique sont classées en Préoccupation mineure (LC) par l’Union internationale pour la conservation de la nature (UICN), certaines sous-espèces ou populations présentent un déclin significatif en Amérique du Nord justifiant la nécessité d’intervenir en adoptant rapidement des mesures de gestion adaptées. C’est le cas pour le Bécasseau maubèche, Calidris canutus rufa, dont la sous-espèce rufa est dans une situation critique (baisse de 90 % des effectifs). La sous-espèce concernée est visée depuis 2005 à l’annexe I de la convention de Bonn qui stipule, en son article 2-3.-b, qu’il convient d’instaurer une protection immédiate pour ces espèces.

C’est la raison pour laquelle le ministère en charge de l’environnement a examiné au CNCFS de juin 2013 un arrêté visant à la protection de l’espèce dans les départements de Martinique et de Guadeloupe (le Bécasseau maubèche étant déjà protégé à Saint-Pierre et Miquelon).
Il reste la situation du Bécasseau maubèche en Guyane que nous envisagions d’examiner dans le cadre d’un projet d’arrêté fixant la liste des oiseaux représentés dans le département de la Guyane protégés sur le territoire national.
Sans attendre l’examen de cet arrêté, vraisemblablement en fin d’année 2014, nous proposons dans un souci de cohérence et d’homogénéisation de procéder au classement du Bécasseau maubèche comme espèce protégée en Guyane.

Cela nous conduit à modifier l’arrêté du 15 mai 1986 fixant sur tout ou partie du territoire national des mesures de protection des oiseaux représentés dans le département de la Guyane.