Consultations publiques

Plan national d’actions en faveur du Phragmite aquatique (2022-2031)

publié le 31 mai 2022

Les plans nationaux d’actions visent à coordonner les actions de sauvegarde des espèces végétales et animales les plus vulnérables pour lesquelles la France a une responsabilité patrimoniale.

C’est le cas du Phragmite aquatique (Acrocephalus paludicola) qui est un passereau qui se reproduit dans les grands marais d’Europe orientale et qui migre à la fin de sa saison de nidification par la façade atlantique avant de rejoindre l’Afrique pour son hivernage. L’essentiel de la population mondiale de phragmites aquatiques transite par la France. Notre pays porte donc une responsabilité particulière pour la préservation des zones humides qui accueille cette espèce pendant sa migration post-nuptiale. Cette espèce est classée comme « vulnérable » sur la liste rouge européenne de l’UICN avec une tendance au déclin.
À l’échelle française, un premier plan national d’actions en faveur du Phragmite aquatique (2010-2014) a permis de mieux connaître ses effectifs lors de la migration et d’identifier les principaux sites de stationnement de l’espèce. Les efforts de sauvegarde doivent d’être poursuivis et un nouveau plan national d’actions en sa faveur (2022-2031) a été engagé par le Ministère de la Transition écologique et de la Cohésion des territoires.
Ce document a été élaboré avec le concours d’un comité constitué des différents partenaires concernés par l’espèce, et sous la coordination de la Direction régionale de l’environnement, de l’aménagement et du logement (DREAL) Bretagne.
Ce plan d’actions a pour ambition principale de préserver et de restaurer les habitats du Phragmite aquatique sur les sites de migration. La mise en œuvre de ce plan permettra d’animer un réseau de gestionnaires d’espaces à fort enjeu de conservation pour cette espèce et d’organiser le suivi des populations migratrices de phragmites afin de répondre à nos engagements internationaux.
Le Conseil national de la protection de la nature (CNPN) a donné un avis favorable le 16 décembre 2021 sur ce plan national d’actions.
Le projet de plan national d’actions et l’avis du CNPN sont téléchargeables en pièces jointes.
En application du dernier alinéa du II de l’article L. 123-19-1 du code de l’environnement, les observations du public pour cette consultation sont rendues accessibles au fur et à mesure de leur réception.
Les échanges font l’objet d’une modération a priori, conformément à la Charte des débats.
La consultation est ouverte du 31mai au 25 juin 2022.