EAU ET BIODIVERSITÉ
 

Projet d’arrêté relatif à la chasse de la Barge à queue noire en France métropolitaine pour la saison 2021-2022

Du 07/06/2021 au 28/06/2021 - 2382 commentaires

Le projet d’arrêté soumis à consultation propose, pour la saison cynégétique 2021-2022, la suspension de la chasse de la Barge à queue noire (Limosa limosa) jusqu’au 30 juillet 2022.

La Barge à queue noire est actuellement classée « vulnérable » sur la liste rouge des espèces menacées en France et «  quasi-menacée  » sur la liste rouge mondiale des espèces menacées de l’UICN. Elle fait l’objet d’un plan international dans le cadre de l’Accord sur la conservation des oiseaux d’eau migrateurs d’Afrique- Eurasie (AEWA). Ce plan a été renouvelé en décembre 2018 pour une période de 10 ans et prohibe la chasse dans l’ensemble des pays signataires.

Afin de tenir compte de ce plan et de l’engagement français en matière de protection des espèces protégées, la chasse a été suspendue sur le territoire national depuis 2008.

Considérant le renouvellement en décembre 2018 du plan international de l’AEWA pour une période de 10 ans interdisant la chasse dans tous les pays signataires, seule une révision de ce plan permettrait d’examiner la possibilité de chasser des individus de la sous-espèce islandaise compte tenu du niveau de population de cette sous-espèce.

Il est donc proposé pour la saison cynégétique 2021-2022, la reconduction par arrêté ministériel de la suspension de la chasse de la Barge à queue noire jusqu’au 30 juillet 2022.

Le projet d’arrêté a fait l’objet d’un avis défavorable lors du Conseil National de la Chasse et de la Faune sauvage du 5 mai 2021.

Le texte présente un impact sur l’environnement et nécessite à ce titre une consultation publique conformément aux dispositions de l’article L.123-19-1 du code de l’environnement.


Télécharger :

  • am bqn 2 (format pdf - 108.9 ko - 02/06/2021)
Commentaires
  •  SUSPENSION DE LA CHASSE DE LA BARGE A QUEUE NOIRE, par Baudry Emmanuel , le 26 juin 2021 à 00h14

    Espèce sur la liste rouge. Aucun intérêt à les tuer ( et non prélever comme le veut la communication des chasseurs). Le déclin des oiseaux ne fait que s accélérer. Réagissons maintenant avant qu il ne soit trop tard... Mr. Baudry, rural ( nb : les statistiques montrent que la majorité des chasseurs sont des urbains...)

  •  Stop à la chasse aux oiseaux, par Geille , le 25 juin 2021 à 23h39

    Moins d’oiseaux moins d’insectes bientôt moins de nous

  •  Interdiction totale de la chasse de la Barge à queue noire, par Wiart , le 25 juin 2021 à 23h04

    Comment peut on encore chasser une espèce ( limosa limosa) qui est sur les listes rouges ( mondiale ,européen...)
    Interdiction totale de la chasse

  •  Suspension de la chasse à la barge à queue noire, par Estelle , le 25 juin 2021 à 21h48

    La barge à queue noire, espèces protégées en Europe et classée vulnérables sur la liste rouge en France. Cela signifie que l’espèce est en déclin approuvée la chasse de cette espèces signifie donc approuver la disparition de celle-ci. De plus sa disparition créerait une perturbation dans la biodiversité car chaque espèces à son rôle à mener.
    Les chasseurs régulent les espèces mais celle ci n’en a point besoin puisqu’elle est vulnérable et donc son nombre d’individus de nos jours et inférieure à son nombre d’individus des années précédentes. Il n’est donc pas nécessaire de le réduire d’avantage

  •  non à la chasse, par KIEFFER Daniel , le 25 juin 2021 à 21h44

    à celles et ceux qui défendent ces pratiques au nom de la tradition, je propose, puisqu’on y est, de brûler quelques sorcières, de rétablir les mariages forcés, le droit de cuissage, trois ans de service militaire. La liste est longue... Trouvez s’il vous plaît d’autres arguments... Mais vous n’en trouverez pas...

  •  Pour une gestion surveillée , par Corailler Thierry , le 25 juin 2021 à 21h39

    L’interdiction générale de la chasse de la barge à queue noire est en totale contradiction avec le concept de gestion controlè
    Pourquoi renoncer à autoriser la chasse en novembre et décembre de la sous espèce de barge à queue noire islandaise, dont les effectifs se portent bien, sachant qu’à cette période de l’année l’autre sous espèce n’est pas présente en France ?
    Les experts en gestion adaptative avait préconisé en 2019 une chasse limitée à cette période automnale avec un quota très faible d’oiseaux autorisés .
    Les scientifiques ont besoin d’étudier les ailes des oiseaux pour améliorer les connaissances de l’espèce, et cela doit passer par quelques prélèvements faits par les chasseurs dans des conditions strictement précisées et contrôlées.
    Nous n’avons aucun retour sur l’impact .

  •  Pour une gestion surveillée , par Corailler Thierry , le 25 juin 2021 à 21h37

    L’interdiction générale de la chasse de la barge à queue noire est en totale contradiction avec le concept de gestion adaptative,
    Pourquoi renoncer à autoriser la chasse en novembre et décembre de la sous espèce de barge à queue noire islandaise, dont les effectifs se portent bien, sachant qu’à cette période de l’année l’autre sous espèce n’est pas présente en France ?
    Les experts en gestion adaptative avait préconisé en 2019 une chasse limitée à cette période automnale avec un quota très faible d’oiseaux autorisés .
    Les scientifiques ont besoin d’étudier les ailes des oiseaux pour améliorer les connaissances de l’espèce, et cela doit passer par quelques prélèvements faits par les chasseurs dans des conditions strictement précisées et contrôlées.
    Nous n’avons aucun retour sur l’impact .

  •  Oui à la suspention de la chasse de la Barge à queue noire , par Roche L. , le 25 juin 2021 à 21h21

    Oui à la suspention de la chasse de la Barge à queue noire

  •  Non à la chasse de la barge à queue noire , par De Carvalho Emmanuel , le 25 juin 2021 à 19h47

    Le meilleur moyen de préserver une espèce est de la laisser faire sa vie en améliorant son habitat
    plan de tir ou quotas pour suivre l’etat de santé d’une espèce reste une excuse pour autoriser la chasse alors qu’un suivi par observation et mesure de protection reste bien plus efficace pour capitaliser les données
    La chasse sert à se nourrir et non à tuer pour réguler
    Tuer est un acte fort lorsque cela devient un loisir il y a des questions de fond à se poser

  •  Favorable à la suspension, par Catherine AUBLIN , le 25 juin 2021 à 19h36

    Je suis pour la suspension définitive, autrement dit pour l’interdiction de la chasse de la barge à queue noire.

  •  Oui pour la chasse de la barge à queue noire, par THOMAS , le 25 juin 2021 à 19h31

    Favorable à cette chasse car en France on peut instaurer des quotas alors que dans d’autres pays on les détruits. Pourquoi nous priver de chasser cet oiseau pour les réguler alors que les autres pays les détruisent sans compter.

  •  Oui à la suspension de la chasse de la Barge à queue noire, par Foulet , le 25 juin 2021 à 18h53

    Je suis favorable à ce projet d’arrêté. La suspension de la chasse de la Barge à queue noire devrait être repoussée à au moins 3 ans.

  •  suspension chasse pour la Barge à queue noire, par Fernandez Christiane , le 25 juin 2021 à 18h44

    En raison du déclin prononcé de la sous-espèce continentale de Barge à queue noire (Limosa limosa). Le ministère, selon ses obligations internationales, a préféré renouveler d’un an le moratoire sur la chasse de l’espèce juste pour avoir le temps de renégocier son engagement à l’international. Ceci n’est pas assez : le moratoire doit être reconduit sur une durée minimale de 3 ans. Les dernières saisons de reproduction de la Barge à queue noire en Islande ne sont pas rassurantes.

  •  suspension chasse Barge à queue noire, par Guillemenot Gilles , le 25 juin 2021 à 18h42

    En raison du déclin prononcé de la sous-espèce continentale de Barge à queue noire (Limosa limosa), l’ensemble des pays de la voie de migration se sont engagés dans le plan international d’action de l’AEWA, reconduit en décembre 2018 pour une période de 10 ans (soit jusqu’en 2028), à ne plus ni chasser la sous-espèce continentale, ni la sous-espèce islandaise (L. l. islandica) de Barge à queue noire. Le Comité d’expert, dans son avis de mai 2019, donne une possibilité aux chasseurs de prélever 300 individus de la sous-espèce islandaise en limitant la période d’ouverture de la chasse à novembre décembre pour minimiser le risque de prélever des individus de la sous-espèce continentale. Le ministère, selon ses obligations internationales, a préféré renouveler d’un an le moratoire sur la chasse de l’espèce juste pour avoir le temps de renégocier son engagement à l’international. Ceci n’est pas assez : le moratoire doit être reconduit sur une durée minimale de 3 ans. Les dernières saisons de reproduction de la Barge à queue noire en Islande ne sont pas rassurantes. Il faut donc continuer à suspendre la chasse à la Barge à queue noire

  •  Oui à la suspension, par Morinière , le 25 juin 2021 à 18h41

    Oui à la suspension de la chasse de la Barge à queue noire pour au moins 3 ans.

  •  chasse de la barge, par costils , le 25 juin 2021 à 18h30

    L’interdiction générale de la chasse de la barge à queue noire est en totale contradiction avec le concept de gestion adaptative,
    Pourquoi renoncer à autoriser la chasse en novembre et décembre de la sous espèce de barge à queue noire islandaise, dont les effectifs se portent bien, sachant qu’à cette période de l’année l’autre sous espèce n’est pas présente en France ?
    Le comité d’experts en gestion adaptative avait préconisé en 2019 une chasse limitée à cette période automnale avec un quota très faible d’oiseaux autorisés à prélever (270),
    Les scientifiques ont besoin d’étudier les ailes des oiseaux pour améliorer les connaissances de l’espèce, et cela doit passer par quelques prélèvements faits par les chasseurs dans des conditions strictement précisées et contrôlées.
    Nous n’avons aucun retour sur l’impact du moratoire.
    J’ai l’impression que la méconnaissance tu terrain des décideurs leur font faire n’importe quoi. les chasseurs ne sont pas destructeur et fond au mieux afin de connaitre et gérer au mieux les espèces chassés (récolte d’aile des oiseaux prélevés exploration des données)

  •  Barge a queue noire, par Bart , le 25 juin 2021 à 18h08

    Oui pour la suspension de la chasse de la barge à queue noire mais pour trois ans

  •  OUI à la suspension de la chasse de la Barge à queue noire mais pour 3 ans, par LiseL , le 25 juin 2021 à 17h53

    OUI à la suspension de la chasse de la Barge à queue noire mais pour 3 ans

  •  OUI à la suspension de la chasse de la Barge à queue noire pour 3 ans, par Léo Goupil , le 25 juin 2021 à 17h42

    OUI à la suspension de la chasse de la Barge à queue noire pour 3 ans.

  •  favorable à la suspension de la chasse de la Barge à queue noire sur tout le territoire français., par ratival , le 25 juin 2021 à 17h37

    tout à fait d’accord avec ce projet de suspension de la chasse de la Barge à queue noire.