EAU ET BIODIVERSITÉ
 

Projet de décret modifiant, à titre exceptionnel, pour l’année 2020 les dates de pêche en eau douce en 1ʳᵉ catégorie piscicole pour faire face à la situation liée à l’état d’urgence sanitaire Covid 19

Du 30/07/2020 au 20/08/2020 - 1062 commentaires

Le texte décale la fermeture de la pêche dans les eaux de première catégorie de deux semaines en 2020.

La pandémie COVID-19 ayant contraint les pêcheurs récréatifs à renoncer à leur activité du 17 mars 2020 midi au 11 mai 2020 (alors que la pêche en 1ʳᵉ catégorie piscicole ouvrait le 13 mars 2020), le projet de décret prévoit une prolongation des dates de pêche en France définies à l’article R.436-6 (alinéa I) du code de l’environnement. Il s’agit de permettre exceptionnellement en 2020 aux pêcheurs récréatifs de pouvoir déroger à la date du 20 septembre (3ᵉ dimanche de septembre) comme date de fermeture de la pêche en première catégorie, pour l’étendre jusqu’au 4 octobre.


Télécharger :

Commentaires
  •  Prolongation de la pêche : je souhaite faire annuler le décret, par nathalie charmot , le 10 août 2020 à 10h20

    Laissons les poissons vivre tranquillement ! Les hameçons blessent et tuent les animaux (les oiseaux également).

  •  Je m’oppose à ce décret, par Michèle Becouze , le 10 août 2020 à 09h38

    Dans l’intérêt des poissons, je m’oppose à la prolongation de l’ouverture de la pêche récréative.

    Parce que je défends la condition animale, je m’oppose à ce décret.

    La population de poissons en eau douce souffre déjà énormément à cause de la pêche professionnelle, la pêche de loisir, la sécheresse, la canicule, les accidents industriels, la pollution, le réempoissonnement de poissons hybrides pour satisfaire les pêcheurs...

    Il existe un consensus scientifique sur la souffrance des poissons. Par exemple, les truites ont au moins 12 nocicepteurs sur le visages dont les lèvres.

    Laissons les poissons vivre tranquillement ! Les hameçons blessent et tuent les animaux (les oiseaux également).

    Blesser les poissons ne devrait pas être un loisir.

    Les dates d’ouverture et de fermeture de pêche sont prévues pour laisser les poissons tranquilles sans pêcheur. Accroitre la période d’ouverture serait catastrophique.

    Des études montrent que la pêche récréative exerce une pression trop forte sur les poissons en France. Et vous voulez augmenter la période d’ouverture ? !

    Augmenter la période d’ouverture de la pêche favorisera l’empoisonnement de truites d’élevages stériles. C’est n’importe quoi !

  •  arrêtons le pêche, par DARD , le 10 août 2020 à 09h37

    Laissons les poissons vivre tranquillement ! Les hameçons blessent et tuent les animaux (les oiseaux également).

  •  Prolongation de la pêche, par CORBELLARI , le 10 août 2020 à 09h23

    Bonjour,

    J’ai toujours défendu la condition animale, donc, bien entendu, je m’oppose à ce décret.
    Faut-il anéantir toutes vies autres qu’humaines sur cette terre ?
    Merci de prendre ma demande en considération.
    Cordialement.
    Jacqueline CORBELLARI

  •  dates de pêche en eau douce avis favorable , par caillet philippe , le 10 août 2020 à 08h47

    avis favorable pour la 1ere catégorie

    et pourquoi pas pour la deuxième

  •  POUR DÉFENDRE LES POISSONS, par DAILLE , le 10 août 2020 à 08h28

    Parce que je défends la condition animale, je m’oppose à ce décret.
    La population de poissons en eau douce souffre déjà énormément à cause de la pêche professionnelle, la pêche de loisir, la sécheresse, la canicule, les accidents industriels, la pollution, le réempoissonnement de poissons hybrides pour satisfaire les pêcheurs...
    Les dates d’ouverture et de fermeture de pêche sont prévues pour laisser les poissons tranquilles sans pêcheur. Accroitre la période d’ouverture serait catastrophique.

  •  Résolument contre le projet de décret , par AMIC léa , le 10 août 2020 à 08h26

    Des études montrent que la pêche récréative exerce une pression trop forte sur les poissons en France. Et vous voulez augmenter la période d’ouverture ? ! Pour le seul loisir cruel de quelques uns ? Totalement contre.

  •  Contre la prolongation de l’ouverture, par Grégory Perez , le 10 août 2020 à 08h06

    Étant pêcheur passionné, je suis contre la prolongation de l’ouverture de la 1ère catégorie. Les niveaux actuels et les températures d’eau devraient nous pousser à s’abstenir de pêcher les espèces les plus sensibles dans ces conditions.
    Il y a bien d’autres espèces de poissons à pêcher en attendant des jours meilleurs.

  •  Contre la prolongation, par Blin , le 10 août 2020 à 08h05

    Dans l’intérêt des poissons, je m’oppose à la prolongation de l’ouverture de la pêche récréative.
    On ne peut parler de récréation lorsque l’on blesse et fait souffrir des êtres sensibles.

  •  Pour une dérogation , par Pelletier , le 10 août 2020 à 07h06

    Les poissons ne seront pas perdant au vu des semaines sans pêche dues au confinement. Je pratique le no Kill donc aux pêcheurs d’appliquer ceci jusqu’au 3 octobre pour n’avoir que le plaisir de là capture

  •  CONTRE LA PROLONGATION DE LA PÊCHE EN FRANCE, par Cara-Eletto , le 10 août 2020 à 01h32

    Il est plus qu’urgent de stopper le nombrilisme de l’espèce humaine qui se permet selon son bon vouloir d’exercer un droit de mort sur les autres espèces.
    Il faut impérativement arrêter d’être égocentrés d’autant plus qu’il n’y a déjà plus assez de poissons en mer.
    Les poissons, comme tout être vivant, ressentent la douleur.
    Ainsi, je suis totalement contre cette prolongation aux pêcheurs récréatifs.

  •  Non au projet de décret, par GRAVEND Fabrice , le 9 août 2020 à 23h28

    Je suis pêcheur et je suis farouchement opposé à ce projet de décret.

  •  contre la prolongation de la période de pêche récréative, par Michelle Vappereau , le 9 août 2020 à 23h27

    Le pêche récréative ne l’est pas pour les poissons. Laissons les poissons tranquilles !

  •  NON à la prolongation du décret , par Boulanghien , le 9 août 2020 à 23h21

    Je m’oppose à la prolongation du décret. En effet les poissons ont le droit de vivre tranquillement et ils faudraient arrêter de faire subir une pression à ces êtres sensibles en leurs infligeant la pêche de loisirs.

  •  Pour la prolongation de 2 semaines, par greg , le 9 août 2020 à 23h17

    Je suis pour la prolongation de la pêche en 1ère catégorie jusqu’au 4 Octobre. L’ajout de 2 semaines en fin de saison n’as aucune incidence sur les poissons car nous les avons laissés tranquille pendant 8 semaines pendant le confinement. De plus cet ajout ne vas pas augmenter plus que d’habitude le nombre de pécheur, très peu en fin de saison en profiteront.

  •  incidence biologique très négligeable mais gain halieutique, par LEGRAND-L , le 9 août 2020 à 23h12

    Je suis FAVORABLE à la prolongation de la saison de pêche en 1ère catégorie car ces deux semaines supplémentaires interviendront sur une période où les truites seront en bonne forme et avec un niveau de méfiance très élevé, ce qui les rendra finalement très peu sensibles à cette petite pression de pêche supplémentaire.
    Sur l’argument de rivières subissant le manque d’eau cette année et nécessitant de la tranquillité, les commentaires défavorables ne mentionnent pas tous les pratiquants actuels de baignade, canoës, rafting, canyoning, ... qui impactent également les milieux naturels (et dans ce cas, sans apporter aucun dédommagement financier contrairement aux pêcheurs qui paient une cotisation pour la protection des milieux).
    Sur l’argument de la fraie des truites, celle-ci ne débute pas avant novembre/décembre et se déroule même bien plus tard dans les rivières crayeuses (Février !!). A noter que la date historique de fermeture dans les départements au nord de la Seine était le 2e dimanche d’octobre (avant uniformisation administrative). La date d’ouverture était elle aussi décalée au 4e samedi de Mars (à juste raison BIOLOGIQUE). Alors, relier la date actuelle de fermeture à un impératif biologique relève pour le moins d’une forme de malhonnêteté et d’une ignorance totale du fonctionnement d’une rivière.
    Enfin, si les pêcheurs sont présents quelques jours supplémentaires auprès de leur rivière, cela limitera un peu la prédation par les très nombreux cormorans, et finalement, le bilan en terme de truites laissées dans la rivière début octobre pourrait être moins mauvais ...
    En conclusion, FAVORABLE à la prolongation.

  •  la pêche n’est pas un produit de consommation, par kazh ruz , le 9 août 2020 à 22h54

    Je n’attends pas de service de ma carte de pêche ni un quelconque retour sur investissement. Je suis donc totalement opposé à la démarche en soit.

  •  Blesser les poissons ne devrait pas être un loisir, par Michaël Lefèvre , le 9 août 2020 à 22h15

    La population de poissons en eau douce souffre déjà énormément à cause de la pêche professionnelle, la pêche de loisir, la sécheresse, la canicule, les accidents industriels, la pollution, le réempoissonnement de poissons hybrides pour satisfaire les pêcheurs...

    Dans l’intérêt des poissons, je m’oppose donc à la prolongation de l’ouverture de la pêche récréative.

  •  Non à la prolongation de la période de pêche de loisir, par Blanchard Aurélie , le 9 août 2020 à 21h40

    Bonjour,

    Parce que je défends la condition animale, je m’oppose à ce décret.

    La population de poissons en eau douce souffre déjà énormément à cause de la pêche professionnelle, la pêche de loisir, la sécheresse, la canicule, les accidents industriels, la pollution...

    Il existe un consensus scientifique sur la souffrance des poissons. Par exemple, les truites ont au moins 12 nocicepteurs sur le visage dont les lèvres.

    Laissons les poissons vivre tranquillement ! Les hameçons blessent et tuent les animaux (les oiseaux également).

    Blesser les poissons ne devrait pas être un loisir.

  •  Avis d’une citoyenne, par Lolita Coursière , le 9 août 2020 à 21h35

    Parce que je défends la condition animale, je m’oppose à ce décret.

    La population de poissons en eau douce souffre déjà énormément à cause de la pêche professionnelle, la pêche de loisir, la sécheresse, la canicule, les accidents industriels, la pollution, le réempoissonnement de poissons hybrides pour satisfaire les pêcheurs...

    Il existe un consensus scientifique sur la souffrance des poissons. Par exemple, les truites ont au moins 12 nocicepteurs sur le visages dont les lèvres.

    Laissons les poissons vivre tranquillement ! Les hameçons blessent et tuent les animaux (les oiseaux également).

    Blesser les poissons ne devrait pas être un loisir.

    Les dates d’ouverture et de fermeture de pêche sont prévues pour laisser les poissons tranquilles sans pêcheur. Accroitre la période d’ouverture serait catastrophique.

    Des études montrent que la pêche récréative exerce une pression trop forte sur les poissons en France. Et vous voulez augmenter la période d’ouverture ? !

    Augmenter la période d’ouverture de la pêche favorisera l’empoisonnement de truites d’élevages stériles. C’est n’importe quoi !