EAU ET BIODIVERSITÉ
 

Projet de décret modifiant, à titre exceptionnel, pour l’année 2020 les dates de pêche en eau douce en 1ʳᵉ catégorie piscicole pour faire face à la situation liée à l’état d’urgence sanitaire Covid 19

Du 30/07/2020 au 20/08/2020 - 1062 commentaires

Le texte décale la fermeture de la pêche dans les eaux de première catégorie de deux semaines en 2020.

La pandémie COVID-19 ayant contraint les pêcheurs récréatifs à renoncer à leur activité du 17 mars 2020 midi au 11 mai 2020 (alors que la pêche en 1ʳᵉ catégorie piscicole ouvrait le 13 mars 2020), le projet de décret prévoit une prolongation des dates de pêche en France définies à l’article R.436-6 (alinéa I) du code de l’environnement. Il s’agit de permettre exceptionnellement en 2020 aux pêcheurs récréatifs de pouvoir déroger à la date du 20 septembre (3ᵉ dimanche de septembre) comme date de fermeture de la pêche en première catégorie, pour l’étendre jusqu’au 4 octobre.


Télécharger :

Commentaires
  •  JM LAURENT , par Laurent jmarc , le 13 août 2020 à 20h50

    Le seul fait de proposer une prolongation est une aberration honteuse !
    au vu de l’étiage les instances devraient plutôt envisager une fermeture anticipée à fin août comme nous le faisions dans les années 80
    cela évitait de faire des saignées dans les populations de géniteurs en cas de montées des eaux ,malheureusement les mentalités ont changées et nos édiles ont une vision très mercantile de la situation !!!
    S’il n’y a pas une prise de conscience rapide la pêche à la truite sauvage ne sera bientôt plus qu’un merveilleux souvenir .

  •  Avis défavorable , par LICATA BERNARD président de l appma du Beage , le 13 août 2020 à 18h42

    Non laissons les truites tranquilles pour cette année la sécheresse est la pas assez de pluie.

  •  Favorable, par LADOWITCH Yannick , le 13 août 2020 à 17h53

    Je serais personnellement favorable à une fermeture plus tardive en première catégorie, cela ne changera pas grand chose aux rivières et aux poissons, surtout si, comme moi, les pêcheurs font du no-kill.

  •  Je m’oppose à ce projet d’arrêté !, par Kreau , le 13 août 2020 à 17h15

    Dans l’intérêt des poissons, je m’oppose à la prolongation de l’ouverture de la pêche récréative pour les raisons suivantes :

    - La population de poissons en eau douce souffre déjà énormément à cause de la pêche professionnelle, la pêche de loisir, la sécheresse, la canicule, les accidents industriels, la pollution, le réempoissonnement de poissons hybrides pour satisfaire les pêcheurs...
    - Les dates d’ouverture et de fermeture de pêche sont prévues pour laisser les poissons tranquilles sans pêcheur. Accroitre la période d’ouverture serait catastrophique.
    - Les hameçons blessent et tuent les animaux (les oiseaux également)..
    - Il existe un consensus scientifique sur la souffrance des poissons. Par exemple, les truites ont au moins 12 nocicepteurs sur le visages dont les lèvres.
    - Blesser les poissons ne devrait pas être un loisir..
    - Des études montrent que la pêche récréative exerce une pression trop forte sur les poissons en France. Et vous voulez augmenter la période d’ouverture ? !
    - Augmenter la période d’ouverture de la pêche favorisera l’empoisonnement de truites d’élevages stériles. C’est n’importe quoi !
    Laissons les poissons vivrent tranquillement.

  •  Non à la prolongation., par Méjean , le 13 août 2020 à 15h52

    Tout a déjà été dit et écrit.
    Vu le niveau d’eau extrêmement faible dans nos rivières, et vu la diminution régulière des boissons dans ces rivières, une prolongation de la période de pêche serait une aberration, en contradiction avec notre mission de protéger le milieu aquatique.

  •  Comment peut on avoir des idées aussi idiotes?, par poirrier francis , le 13 août 2020 à 14h53

    Bonjour, la pêche est un commerce comme les autres, c’est ça l’idée.
    La transition écologique n’est pas prête de démarrer.

  •  non à la prolongation, par CHOFFEL , le 13 août 2020 à 14h18

    certes,nous avons souffert de ne pas pêcher pendant le confinement.
    Mais laissons tranquille la nature, qui elle souffre bien plus encore du réchauffement climatique
    F Choffel Président aappma du Ménil 88160

  •  oui a la prolongation de la periode de peche, par Guerdoux Jp , le 13 août 2020 à 13h47

    Le rechauffement fait que les truites frayent plus tard une remise a l eau obligatoire
    en plus ne baisserai pas la population de poisson
    Une truite remise a l eau n est pas traumatisee quoique qu en pense les bobos des villes
    il n y a qu a compter le nombre de fois ou un pecheur reprend le meme poisson dans la journee
    les levres sont en cartilage le poisson ne saigne meme pas
    Vive la peche activite nature que l on peux pratiquer en famille

  •  Décret prolongation exceptionnelle d ouverture en 1ere catégorie , par Durand , le 13 août 2020 à 13h38

    Bonjour,
    Nos rivières Ardechoises se meurent d années en années,
    Nous subissons des périodes de secheresse qui impactent sur La qualité des eaux. Une grande majorité des pêcheurs se rendent compte qu il y a de moins en moins de poisson. Cette année 2020 est particulière vue la crise sanitaire que nous avons traversé, et je pense qu une prolongation de la fermeture de la pêche en 1ère catégorie serait une erreur sous prétexte de faire plaisir aux pêcheurs en compensation d une période d"absence au bord de l eau (... enfin pas pour tous ).
    Personnellement je suis contre la prolongation de la fermeture en 1ère catégorie, le peu de truite qu il reste aura suffisamment souffert du réchauffement des eaux cet été, de grace, laissons les tranquille, ne rajoutons pas une pressions de pêche supplémentaire,et tenons nous à la fermeture officielle de septembre.
    Vendre des cartes c est une chose , mais pour cela il faut offrir aux pêcheurs des rivières en état,le pêcheur n est pas dupe, ne nous étonnons pas si la vente des cartes est en chute libre.

  •  Contre la prolongation , par Llunell , le 13 août 2020 à 12h49

    Dans l’intérêt de nos rivières, je m’y oppose. Ils n’ont qu’à rembourser les permis s’ils le veulent mais ça serait une aberration de prolonger la période.

  •  Stop au massacre, par THIOUX Laurence , le 13 août 2020 à 12h46

    Bonjour,

    Dans l’intérêt des poissons, je m’oppose à la prolongation de l’ouverture de la pêche récréative.

    En effet, la population de poissons en eau douce souffre déjà énormément à cause de la pêche professionnelle, la pêche de loisir, la sécheresse, la canicule, les accidents industriels, la pollution, le réempoissonnement de poissons hybrides pour satisfaire les pêcheurs...

    Il existe un consensus scientifique sur la souffrance des poissons. Par exemple, les truites ont au moins 12 nocicepteurs sur le visages dont les lèvres.

    Laissons les poissons vivre tranquillement ! Les hameçons blessent et tuent les animaux (les oiseaux également)et blesser les poissons ne devrait pas être un loisir.

    Les dates d’ouverture et de fermeture de pêche sont prévues pour laisser les poissons tranquilles sans pêcheur. Accroitre la période d’ouverture serait catastrophique et des études montrent que la pêche récréative exerce une pression trop forte sur les poissons en France. Et vous voulez augmenter la période d’ouverture ? !

    Marre que les lobbies de la chasse et la pêche soient tout puissants en France et donnent une image de la France plus que déplorable et grotesque à cause de ces activités digne des hommes de néandertales !!!La France est déjà hors la loi sur beaucoup de choses relatives à la chasse et la pêche, inutile d’en rajouter pour faire plaisirs a des gens qui ont trois neurones pour trouver du plaisirs dans ds activité datant de Mathusalem et indignes du monde moderne.

  •  Non favorable, par Escoffier.s , le 13 août 2020 à 12h43

    Pas besoin de me répéter il y a déjà de nombreux commentaires pertinent et expliquant la situation, cependant il ne faut pas oublier que la pêche est une passion et que le bien être des espèces passe avant notre passion. Il me semble que nous pouvons renoncer à 2 semaines. Les rivières ne sont pas des supermarché

  •  Non favorable, par Escoffier.s , le 13 août 2020 à 12h40

    Déjà expliqué dans de nombreux commentaire, la pêche est une passion cependant le bien être des espèces passe avant notre passion. Il me semble que nous pouvons renoncer à 2 semaines. Les rivières ne sont pas des supermarché

  •  Avis défavorable , par Albin sarnette , le 13 août 2020 à 12h24

    La pêche n’est pas un frigo géant, les milieux et les poissons ne se régénère pas facilement, surtout si cela deviens intensif pour faire plaisir au quatres cassos qui veulent « rentabiliser » leu permis de pêche.

  •  non à la prolongation de l’ouverture en premiere catégorie, par A PICARD , le 13 août 2020 à 12h22

    les rivieres ont subit suffisamment de dégats ; n’en rajoutons pas

  •  Avis défavorable , par Trocello Rémy , le 13 août 2020 à 12h19

    Je pose un avis défavorable, l’explication qui a déjà été développé dans bien d’autres commentaires et qu’il est inconscients d’augmenter le temps de pêche (ce qui engendre une pression supplémentaire alors que les cours d’eaux sont déjà très bas en fin de saison...). De plus je ne conçoit pas que la fédération face du "service commercial" avec la pêche, cette consultation n’aurait dû même pas avoir lieu.
    Si cette année les truites ont un peu plus de tranquillité, c’est temps mieux !

  •  reponce sondage prolongation 1 categorie, par passas michel , le 13 août 2020 à 11h58

    on ne peut pas l accepter sur notre secteur (nord ardeche 07300)
    nous somme en alerte sécheresse sévère et nous y seront peut être encore début octobre.
    on peut comprendre la frustration de certains
    mais laissons tranquille les poissons qui auront survécu
    .

  •  OUI pour la prolongation, par Sarrazin , le 13 août 2020 à 11h57

    Nous avons été privé de notre sport favori durant ce confinement. C’est une excellente idée ce n’est pas un mois de plus qui vidra nos rivières. Quand au manque d’eau personne ne peut prévoir ce qu’il en sera dans 1 mois.

  •  AVIS DEFAVORABLE, par BRUNA Pierre , le 13 août 2020 à 11h51

    Les dates d’ouvertures et de fermetures de la pêche en cours d’eau de première catégorie piscicole sont basées sur le cycle biologique de la truite commune. La période de fermeture actuelle ( septembre-mars ) a été définie suite à de nombreuses études, il va donc de soit que de nouvelles investigations devraient être nécessaires avant toutes modifications de ces dates, et ce peu importe le motif. Cette envie de prolonger exceptionnellement la période d’ouverture se base uniquement sur une volonté de certains pêcheurs à déroger aux règles sous prétexte qu’ils n’aient pas pu pêcher pendant 3 mois, mais ne se base en aucun cas sur des données scientifiques.
    Nous connaissons tous la vulnérabilité des truites lors de leur cycle de reproduction ( migration vers les frayères, fraie puis éclosion des alevins...) pendant lequel elles sont exposées à de nombreuses menaces. Nous n’avons donc pas besoin de leur infliger un stress supplémentaire qui risquerait de les mettre en péril et ainsi nuire au bon déroulement de leur cycle de reproduction indispensable à la pérennité de l’espèce.
    Depuis plusieurs années les cours de première catégorie piscicole sont de plus en plus impactés par les effets du réchauffement climatique en plus des dégradations physiques et chimiques engendrées par l’homme comme on peut encore le constaté cet Été avec l’épisode de sécheresse actuel qui sévi dans de nombreuses régions et les pollutions qui se sont produites récemment. Il serait donc inconscient de prolonger l’autorisation de pêche lorsque l’on sait que les poissons luttent déjà pour leur survie face au manque d’eau, il s’agit simplement d’une question de bon sens.
    Il est fort dommage que nos intérêts personnels ;nos intérêts "récréatifs" comme mentionnés dans l’avis ; puissent passer avant les intérêts biologiques et écologiques.
    A quoi bon autoriser la pêche 13 jours de plus sachant que tout stress infligé à un poisson durant sont cycle de reproduction peut lui être fatal même si il est remis à l’eau...
    Agir ainsi porterait directement atteinte à l’intégrité des populations de truites communes, les poissons n’y sont pour rien si notre pays a été touché par l’épidémie de COVID-19, ils n’ont pas à en payer les conséquence à la demande d’une poignée de pêcheurs mécontents.
    Je rappel que la pêche du poissons blanc et de la truite arc-en-ciel est autorisée toutes l’année en seconde catégorie piscicole ainsi que la pêche du carnassier jusqu’à fin janvier, il y a largement de quoi s’occuper.

  •  C’est n’importe quoi ce projet ! laissons nos rivières et leurs habitantes tranquille, par Jean-Marc , le 13 août 2020 à 11h49

    Oui la carte n’est pas donnée ! mais le milieux dans lequel nous apprécions assouvir notre plaisir de pêcher a une valeur inestimable. Acceptons de moins pêcher cette année !