EAU ET BIODIVERSITÉ
 

Projet d’arrêté relatif aux prélèvements d’oies en février 2019.

Du 03/01/2019 au 24/01/2019 - 52652 commentaires

Le présent arrêté vise à permettre pour l’oie cendrée, espèce en très bon état de conservation et causant des dommages aux cultures ou aux écosystèmes, d’être chassée par dérogation jusqu’au 28 février. Les deux autres oies (rieuse et des moissons) peuvent être chassées jusqu’au 10 février.

Mise à jour du 31 janvier 2019 : vous pouvez consulter ci-dessous la synthèse des observations ainsi que, dans un document séparé, les motifs de la décision.

La question de la date de fermeture de la chasse des oies fait l’objet d’études et de débats depuis plusieurs années.

La population européenne des oies cendrée est en forte expansion, plus qu’aucune autre espèce d’oiseau chassable, en raison notamment des modifications d’habitats et des pratiques de chasse.

L’effectif global de cette population a augmenté d’environ 30 000 individus au milieu des années 1960, est passé à un effectif de 120 000-130 000 au milieu des années 1980, pour atteindre environ 1 200 000 en 2017.

Du fait de cette expansion, les dégâts agricoles sont de plus en plus importants, ce qui conduit notamment les Pays-Bas à détruire une partie importante de la population.
La directive 2009/147CE du 30 novembre 2009 concernant la conservation des oiseaux sauvages, énonce en son article 2 que « les Etats membres prennent toutes les mesures nécessaires pour maintenir ou adapter la population de toutes les espèces d’oiseaux visées à l’article 1er à un niveau qui corresponde notamment aux exigences écologiques, scientifiques et culturelles, compte tenu des exigences économiques et récréationnelles ».
Ces dernières exigences signifient que la régulation peut viser à la protection d’intérêts économiques (comme la prévention de dégâts).

Cet arrêté comporte des mesures d’atténuation de nature à prévenir notamment le risque de dérangement sur les autres espèces (prélèvements pratiqués à poste fixe, usage d’autres appelants interdits, chiens tenus en laisse).


Télécharger :

Commentaires
  •  Avis favorable, par Olivier , le 24 janvier 2019 à 21h55

    Favorable à ce projet sans hésiter

  •  Avis favorable, par Amandine , le 24 janvier 2019 à 21h52

    Pour la chasse des oies en février les oies se portent bien.
    En France on nous interdit alors que au pays bas elles sont détruit par milliers

  •  CONTRE L EXTENSION DE LA CHASSE Arrêtons le massacre des oies, laissez les migrer et se reproduire, par martin , le 24 janvier 2019 à 21h52

    Arrêtons le massacre des oies, laissez les migrer et se reproduire
    TUER POUR LE PLAISIR QUELLE IGNOMINIE HUMAINE<br class="manualbr" />Elles ont à peine le temps, NON elles n’ont même pas le temps de grandir normalement
    Comment se permettre décider du sort d’une vie d’un animal, 3 mois, 6 mois , 1 an ??
    Mais quelle est cette race humaine aussi ignoble pour décider cela ?
    Tuer les animaux c’est normal pour vous ? <br class="manualbr" />et si les humains tuaient les humains pour une période de chasse, non là ça ne vous semble pas normal ? .....

  •  Pour la chasse aux oies , par Calon Michaël , le 24 janvier 2019 à 21h50

    Pour la chasse aux oies et contre les écolos

  •  Avis défavorable , par Priou , le 24 janvier 2019 à 21h49

    JE SUIS DÉFAVORABLE À LA CHASSE DES OIES CENDREES EN FÉVRIER. Les arguments avancés ne sont pas fiables. On s’appuie sur une espèce différente aux pays bas !

  •  Avis favorable , le 24 janvier 2019 à 21h49

    Les populations d’animaux semblant être en bon état, il semble judicieux de permettre leur régulation par la chasse durant le mois de Février. Étant Français, chasseur en France mais résident aux pays bas, je peux voir l’effet néfaste des oies sur les cultures dans ce pays qui abrite des populations très importantes. Les Hollandais qui sont nombreux sur une surface très limitée et où l chasse est anecdotique, utilisent régulièrement des méthodes chimiques pour réguler les populations d’oiseaux. Je préfère à ces méthodes chimiques la chasse traditionnelle dans le respect de l’animal chasse (un quota journalier pourrait être envisagé pour éviter tout écart local) et en bonne entente avec les autres utilisateurs et amoureux de la nature.

  •  Favorable, par Benedetti , le 24 janvier 2019 à 21h48

    Oui je suis favorable pour la chasse en février en France

  •  Je suis CONTRE cet arrêté, par Esope , le 24 janvier 2019 à 21h47

    Les mesures d’atténuation prouvent le risque pour d’autres espèces.
    Doit-on gérer les dégâts agricoles des Pays-Bas pour le seul plaisir des chasseurs ?

  •  Avis favorable à l’arrêté concernant le prélèvement des oies sauvages. , le 24 janvier 2019 à 21h46

    Je suis pour le prélèvement des oies sauvages, étant donné que ces espèces ne sont plus en voie de disparition.

  •  Contre cette extension de la période de chasse des oies cendrées, par Jean-Paul BERGER , le 24 janvier 2019 à 21h46

    L’argument agricole qui se pose par exemple aux Pays Bas, n’est pas un bon argument car ces oies sont pour la plupart devenues sédentaires et n’effectuent plus de migration.

  •  Arrêt du massacre, par Sylvie M , le 24 janvier 2019 à 21h46

    Complètement contre, arrêtez le massacre !

    Je suis pour l arrêt total de la chasse.

    Quel Monde allons nous laisser à nos enfants

  •  Defavorable, par Giglio , le 24 janvier 2019 à 21h46

    Le décompte n est pas fiable , les dégâts agricoles des pays bas concentrent les pays bas les dégâts en France ne sont pas référencés en migration les oiseaux doivent passer librement pendant cette période où ils sont fragilisés. Les exigences économiques et recreationnelles surtout ces dernières doivent maintenant passer après le maintien de la biodiversité.les intérêts économiques doivent passer après le meintien de la biodiversité .

  •  Projet d’arrêté relatif aux prélèvements d’oies en février 2019., par Nadia SLIMANI , le 24 janvier 2019 à 21h45

    Je suis contre ce projet. Ce n’est pas parce que ces espèces ne sont pas menacées d’extinction qu’il faille les chasser. Tant mieux si des espèces comme les oies se portent bien. Si les récoltes sont dégradées il faut trouver un autre moyen pour les protéger et non détruite la biodiversité.

  •  Avis totalement défavorable, par Ch. C , le 24 janvier 2019 à 21h43

    Contre la chasse sous toutes ses formes.

  •  Favorable à la chasse des oies en fevrier, par Brotons Andy , le 24 janvier 2019 à 21h42

    Oui je suis favorable, chaque années les populations augmentés le long de la Loire

  •  Avis favorable , le 24 janvier 2019 à 21h42

    Je suis pour

  •  Je suis contre l’extension de chasse pour les oies cendrées, par Morgane , le 24 janvier 2019 à 21h41

    La chasse devant être arrêtée le 31 janvier il n’y a aucune raison que les chasseurs soient autorisés a ôter la vie d’animaux en danger.

  •  Je donne un avis favorable au texte proposé, par De larquier alexandreA , le 24 janvier 2019 à 21h40

    Je donne un avis favorable au texte proposé je suis pour la chasse des oie en février

  •  Défavorable , par Fahy , le 24 janvier 2019 à 21h39

    Totalement contre !!

  •  Avis favorable !, par Zimmer , le 24 janvier 2019 à 21h38

    Je suis favorable à cet arrêté relatif aux prélèvement d’oies sauvages. Les espèces concernées ne sont plus en voie de disparition, et ainsi, leur population doit être régulée comme c’est le cas en Hollande où migrent ces oies.
    La chasse offre cependant une alternative que je trouve préférable au gazage que pratique la Hollande sur les espèces à réguler.