EAU ET BIODIVERSITÉ
 

Projet de plan national d’actions "ganga cata et alouette calandre"

Du 05/07/2012 au 23/07/2012 - aucun commentaire

Le Ganga cata et l’Alouette calandre sont deux espèces d’oiseaux caractéristiques des steppes de Méditerranée et du Moyen-Orient. La France constitue la limite nord de répartition de leurs populations en Europe de l’Ouest. Les deux espèces sont sédentaires et fréquentent essentiellement des pelouses sèches rases à végétation clairsemée, ainsi que certains milieux agricoles herbacés extensifs.

Les effectifs de Ganga cata sont mal connus en raison de la discrétion de l’espèce, leur population en Crau est estimée à une centaine de couples, distribués sur environ 10 km² de steppe de Crau (coussoul). A la fin des années 1970, la population de gangas en Crau devait encore être de l’ordre de 150 à 200 couples, et le déclin des effectifs semble se poursuivre à l’heure actuelle.

Les effectifs français d’Alouette calandre sont estimés en 2010 à 130-160 couples nicheurs. A la fin des années 1970, l’espèce devait encore compter environ 400 couples répartis sur 9 départements. Malgré ce fort déclin, on note une progression récente des effectifs en Crau, avec un taux d’accroissement moyen de 12% par an depuis 2006.

Le déclin des deux espèces en France est essentiellement lié à la réduction des surfaces de pelouses sèches dans les plaines méditerranéennes, en raison de la modification des pratiques agricoles (mise en culture, intensification, déprise) ou par l’artificialisation des sols. L’ampleur du déclin des effectifs et de l’aire de distribution des deux espèces en France amène à qualifier leur statut de conservation comme « Défavorable mauvais ».

Le premier Plan National d’Actions en faveur du Ganga cata et de l’Alouette calandre vise à répondre à divers objectifs à long terme :

améliorer la connaissance des deux espèces par le suivi des effectifs et de leur distribution, et l’amélioration des connaissances sur la biologie, l’écologie et la démographie des espèces en rapport avec l’habitat et sa gestion ;
améliorer le statut de conservation des populations de Ganga cata et d’Alouette calandre en Crau, en oeuvrant pour la préservation des pelouses steppiques, en restaurant des secteurs devenus défavorables, et en maintenant une gestion pastorale extensive de ces espaces ;
améliorer le statut de conservation de l’Alouette calandre sur les sites existants hors Crau, notamment en adaptant la gestion des populations existantes et leurs alentours (Vinon-sur-Verdon en particulier) ;
favoriser la colonisation de nouveaux sites par l’Alouette calandre en adaptant la gestion des pelouses et sites agricoles sur des sites ciblés et en portant à connaissance les enjeux de conservation de l’espèce ;
développer la communication auprès du grand public, des élus et des acteurs locaux, sur la conservation des espèces ciblées et de leur habitat.

Vous pouvez consulter :

- le projet de plan (partie 1) et (partie 2)


Télécharger :