EAU ET BIODIVERSITÉ
 

Projet d’arrêté supprimant les pièges noyants

Du 07/01/2019 au 28/01/2019 - 2597 commentaires

Ce projet d’arrêté concerne le piégeage des animaux classés "susceptibles d’occasionner des dégâts" (anciennement "nuisibles"), plus spécifiquement par les pièges dit noyants, utilisés pour prélever des individus de rats musqués et ragondins. Il propose l’interdiction de ces pièges, notamment au regard de la souffrance animale induite.

Le piégeage par dispositifs "noyants", comme les "bidons à double fond" (pièges de catégorie 5 dans l’arrêté du 29/01/2007 relatif au piégeage) entraîne la mort des animaux par noyade.

Actuellement ce type de pièges n’est plus utilisé excepté dans les 3 départements (Calvados, Seine-Maritime, Mayenne), où les 3 modèles de pièges existants dans cette catégorie ont été initialement homologués dans l’arrêté du 12/07/1988 en particulier dans la lutte contre les ragondins et rats musqués, espèces exotiques envahissantes.

Un projet d’arrêté ministériel visant à la suppression de ces pièges a été examiné en Conseil national de la chasse et de la faune sauvage le 22 mai 2014 et avait fait l’objet d’un vote défavorable.

Cependant, aujourd’hui, la prise en compte de la souffrance animale est de plus en plus requise. De nombreuses associations environnementales et de protection animale ont par ailleurs fait part de leur très vive opposition à ce type de piégeage.

Aussi, cette question a été à nouveau examinée dans le contexte en cours de réforme de la chasse où la problématique de la condition animale est clairement posée. La pratique de piège par noyade ne peut être poursuivie aujourd’hui alors que d’autres moyens existent et permettent d’éviter cette souffrance.


Télécharger :

Commentaires
  •  pieges noyants., par brissaud annie-claude , le 8 janvier 2019 à 10h32

    Cette question ne devrait meme pas se poser etant donné que les animaux sont devant la loi des "etres sensibles". est-il envisageable de leur faire subir ces tortures ??

  •  Pour cette mesure, par Matteoti , le 8 janvier 2019 à 10h24

    Je suis pour ce projet, qui vise a arrêter la capture en souffrance danimaux sauvage dans le seul but de réguler la population. De plus un piège ne choisit pas sa « proie » cela ne permet pas de sélectionner efficacement l’espèce a reguler. Bref on est plus u moyen age

  •  Accord, par Reiff , le 8 janvier 2019 à 10h24

    J’exprime mon accord pour cet arrêté. Je suis pour une chasse aux pratiques saines et respectables de tous.

  •  Pour, par Mathieu GARCIA , le 8 janvier 2019 à 10h10

    Je suis pour cet arrêté car ces pièges noyants sont de la véritable barbarie. le fait qu’une espèce soit exotique / envahissante ne nous donne pas le droit de les faire souffrir pour autant (et rappelons que c’est à cause de l’homme si elles sont là aujourd’hui).

  •  Effectivement c’est une pratique cruelle à abolir, par Adeline Brissaud , le 8 janvier 2019 à 10h02

    Comme très bien résumé en dernière phrase de la consultation, "La pratique de piège par noyade ne peut être poursuivie aujourd’hui alors que d’autres moyens existent et permettent d’éviter cette souffrance."
    Merci d’aller jusqu’au bout de ce projet d’arrêté

  •  Piégeage par dispositif noyant, par lecomte , le 8 janvier 2019 à 09h53

    Le piégeage par définition est un moyen d’éliminer un animal suceptible d’occasionner des dégats sans être présent et par là même de pouvoir abréger les souffrances ;donc le risque est de généraliser l’interdiction à toute forme de piégeage par extension du fait du "risque" d’entrainer une souffrance en cas de dysfonctionnement du dit piège.
    La surpopulation de ces animaux peut dans certains cas devenir dramatique :par exemple le minage puis l’effondrement des levées et digues contenant les rivières dans leur lit.
    Donc, si oui, pour éviter les souffrances ; oui pour assumer les conséquences : tel est le dilemme . Rare est une mort sans souffrance
    même chez les humains alors que l’euthanasie y est encore proscrite .

  •  supprimons les pièges noyants, par Christine , le 8 janvier 2019 à 09h52

    y a t il des espèces sauvages capturées dans ces pièges noyants ? non aux dispositifs noyants

  •  avis défavorable, par Sautreuil , le 8 janvier 2019 à 09h42

    Je suis défavorable à ce projet d’arrêté. Ces pièges permettent d’élimer des espèces invasives en surdensités.

  •  Arrêtez , par Laurence , le 8 janvier 2019 à 09h06

    Quel est l’interêt de faire souffrir un animal que ce soit par noyade ou n’importe quelles méthodes ....bref ! Tout est à revoir avant la disparition complète de certaines espèces animales !

  •  Comment la france peut elle encore en 2019 authoriser ce type de pratiques, par Sajus pascale , le 8 janvier 2019 à 09h01

    Je suis bien entendu pour la suppression de ces pieges attroces. Comment est il possible en 2019 que le gouvernement se pose la question de la pertinence de les supprimer. C’est une invention horrible digne des tortures moyenageuses.

  •  Favorable à ce texte, par Lucile D , le 8 janvier 2019 à 08h56

    Je suis d’accord pour arrêter toutes formes de pièges entraînant la souffrance et / ou la mort des animaux, y compris les pièges à glue.

  •  je suis pour, par sga , le 8 janvier 2019 à 08h53

    je suis pour l’arrêt des pièges noyants

  •  oui à l’arrêt des pièges noyants, par POOLE Muriel , le 8 janvier 2019 à 08h45

    je suis pour l’arrêt des pièges noyants
    stop à la souffrance animale

  •  Reguler les animaux nuisible peux se faire sans ces attroces pratiques, par Pascake sajus , le 8 janvier 2019 à 08h42

    Je trouve scandaleux que la france en 2019 authorise ce type de pratique horrible et se pose méme la question de savoir s’il faut continuer. Non a la souffrance animale sur notre territoire.ce ne sont pas nos valeurs

  •  Reguler les animaux nuisible peux se faire sans ces attroces pratiques, par Pascake sajus , le 8 janvier 2019 à 08h42

    Je trouve scandaleux que la france en 2019 authorise ce type de pratique horrible et se pose méme la question de savoir s’il faut continuer. Non a la souffrance animale sur notre territoire.ce ne sont pas nos valeurs

  •  Je suis pour !, par Ihler , le 8 janvier 2019 à 08h41

    Il faut arrêter tout types de pratiques barbare envers les animaux quel qu’en soit les raisons.
    Nous sommes en 2018, tout le monde a conscience et connaissance de l’intelligence animale et de sa capacité à ressentir les chose, la douleur inclus. Il serait temps de prendre cela en considération.

  •  Je suis favorable à l’arrêt de ces piégeages, par Samyn , le 8 janvier 2019 à 07h56

    D’autres actions peuvent être possibles pour sauver la biodiversite tout fonction de manière enchevetree si on supprime une population on attaque également une autre population qui elle n’est peut être pas ’’ nuisible’’

  •  Je suis pour cette suppression , par Chloé , le 8 janvier 2019 à 06h16

    Je suis pour cette suppression rien n’autorise à faire souffrir un animale.

  •  Non au piégeage, par jp gaillard , le 8 janvier 2019 à 00h27

    Vous pouvez pas foutre la paix aux animaux....Il n’y a qu’un nuisible : l’homme

  •  Contre les pièges noyants, par Joëlle Grille , le 8 janvier 2019 à 00h18

    Arrêtons ces méthodes barbares de piégeage !!!
    Il n’y a pas d’animaux nuisibles, il n’y a que des chasseurs et des agriculteurs adeptes du glyphosate de nuisibles